18 mai : Pourquoi la France importe plus de poissons qu’elle n’en exporte ?17 mai : Pêche. Alain Cadec, désigné rapporteur européen sur le plan de gestion pluriannuel Manche et Atlantique 15 mai : Une première « attaque contre le plastique » menée à Montréal14 mai : Antilles. Le retour en force des sargasses 12 mai : Comment les crevettes influencent le climat en brassant les océans 11 mai : La pollution de l’eau par les nitrates diminue dans l’Union européenne10 mai : "Le Manta", Un navire révolutionnaire pour nettoyer les océans9 mai : Mobilité active : Saint Lô pédale à l’hydrogène8 mai : Santé. L’huître pour mieux comprendre le cancer 7 mai : Bord à bord. Des bateaux sur-mesure4 mai : L’anguille en danger : les chercheurs girondins se mobilisent2 mai : Baie de Saint-Brieuc. Les mytiliculteurs planchent sur l’avenir30 avril : Manifeste pour une cuisine responsable ! By Chef Simon28 avril : Emissions polluantes. Les cargos mis au pas27 avril : Coups de filet chez les trafiquants de civelles, jeunes anguilles protégées En savoir plusfiquants-de-civelles26 avril : Tévennec. Retour littéraire en enfer 25 avril : Secours. Impressionnant exercice maritime 24 avril : Eau et rivières. « Des plans de lutte » pas à la hauteur23 avril : Hécatombe de coraux dans la Grande Barrière australienne20 avril : La traque musclée contre les braconniers de bébés anguilles19 avril : Vigipol. Des compétences portées au niveau national ? 17 avril : L’huitre plate se développe à l’étang de Diana16 avril : Huîtres. La filière veut lutter contre la pression immobilière 14 avril : Langoustine. Lorient veut faire voyager la « demoiselle »13 avril : Le printemps à Océanopolis12 avril : Vigipol. Des compétences portées au niveau national ?11 avril : Royaume-Uni Brexit. Les pêcheurs manifestent contre l’application de la politique européenne10 avril : Le mercure est encore très présent dans notre environnement9 avril : Le saumon rose de l’Arctique remonte plus loin le fleuve Mackenzie 6 avril : Pêche au bar. Deux manifestations samedi dans la Manche5 avril : Risques côtiers. Le Parc naturel du golfe et l’UBO mesurent l’érosion
Accueil > Actualités de la mer > Les Pêcheurs haussent le Thon

Les Pêcheurs haussent le Thon

Dernière mise à jour le mercredi 5 septembre 2012

Article paru sur le site "L’Indépendant" - samedi 1 septembre 2012
Visualiser l’article original


Pour nous, obtenir une part des quotas de thons est une question de survie". Dos au mur, face à la direction départementale des territoires et de la mer à Port-Vendres, Yvan Rodriguez résume l’urgence. Les petits métiers de la pêche sont à bout de souffle en cette fin d’été. "Cette année, les chiffres d’affaires dégringolent de 40 à 70 %", insiste Erwan Breton, membre du syndicat des petits métiers et basé à Leucate.

Alors qu’à Paris se jouait hier le premier round des négociations sur la répartition des prochains quotas de pêche au thon en France pour 2013, une trentaine de petits métiers de Port-Vendres, Saint-Cyprien, Canet, Le Barcarès, Leucate et Port-la-Nouvelle manifestaient dans le calme. "Pour mettre la pression, pour faire entendre notre voix", milite leur porte-parole Manuel Martinez.

"La France récupère un quota supplémentaire de 1 500 tonnes (lire ci-dessous). Nous revendiquons 300 tonnes pour les petits métiers. Il serait aberrant que nous ne soyons pas entendus", ajoute le Portvendrais. "Notre demande représente 3 tonnes par bateau, soit à 10 euros le kilo de thon, un chiffre d’affaires de 30 000 euros par an. C’est indispensable pour nous. L’armement est très touché. Chaque année, beaucoup baissent les bras. En revanche, le stock de thons rouges se régénère dans le Golfe du Lion. Même l’Ifremer* en convient".

"Ne pas seulement privilégier les gros thoniers"

"Il faut redistribuer les quotas et ne pas seulement privilégier les gros thoniers", espère Erwan Breton. "Cette année, notre ressource principale, le poisson bleu, ne grandit plus à cause de la pollution et il y a surpopulation sur nos sites de pêche à cause des pêcheurs amateurs qui sont toujours plus nombreux et plus équipés. Nous devons aller toujours plus loin, augmentant ainsi nos frais en carburant, alors que les thons rouges sautent à la sortie des ports".

_Lire l’article complet ...



Suivre la vie du site RSS 2.0 | Contacts | Qui suis-je ? | Remerciements | Plan du site | SPIP