http://www.letelegramme.fr/ ]" - 16 Janvier 2015 Visualiser l’article original Avis de gros temps (...)" />

21 septembre : Cousteau. La Calypso en rénovation, victime d’un incendie 20 septembre : Brexit. Les pêcheurs veulent un horizon dégagé19 septembre : Tara. L’expédition s’alarme pour les récifs coralliens18 septembre : Danisco. Un agrément pour de nouveaux débouchés17 septembre : Plouescat. Des physalies échouées à Porsmeur 16 septembre : Aquaculture. La ferme pilote du Ceva15 septembre : Des particules de plastique piégées au fond des mers9 septembre : Porspoder. La Physalia Physalis, un danger mortel 2 septembre : Pêche illicite. 200 kg de coques saisies en Petite mer de Gâvres 31 août : Un drone pour surveiller la mer et le littoral 22 août : Lorient. Saisie de 18 tonnes de thon rouge pêché illégalement 15 août : Le Canada, premier pays à commercialiser du saumon transgénique
Accueil > Actualités de la mer > Les chalutiers pélagiques interdits de pêche au bar en Manche

Les chalutiers pélagiques interdits de pêche au bar en Manche

Dernière mise à jour le lundi 19 janvier 2015

Article paru
sur le site "[-Le Télégramme>http://www.letelegramme.fr/
]" - 16 Janvier 2015
Visualiser l’article original



Avis de gros temps sur le port de Lorient. Les chalutiers pélagiques seront interdits de pêcher le bar en Manche jusqu’au 30 avril, au nom de la préservation de la ressource.
Un coup rude pour les armements lorientais qui dénoncent la décision de la commission européenne. « On est surpris par la brutalité de la décision de la commission européenne. À Lorient, les conséquences vont être lourdes pour les armements ». Au comité régional des pêches, la décision a été immédiatement cataloguée « d’inacceptable ».
Ce matin, Olivier Le Nézet doit tenir une conférence de presse. Et le bouillant président régional risque de ne pas mâcher ses mots. Vu de Bruxelles, cette interdiction temporaire de la pêche du bar en Manche ne représente sans doute qu’un fétu de paille, mais c’est oublier que dans ce secteur industriel fragile, les quais peuvent rapidement s’embraser. « Une perte de 40 % du chiffre d’affaires »
A Lorient, cela concerne quatre paires de chalutiers car la pêche au bar se pratique en chalutage en boeuf (deux bateaux pour un seul filet). « C’est inacceptable, tance Eric Guygniec de l’APAK (cinq bateaux) qui s’apprêtait à partir pour une campagne de pêche jeudi prochain.
Cette interdiction va entraîner une perte de 40 % du chiffre d’affaires de l’armement. Du jour au lendemain, on casse notre métier, ce n’est pas une attitude raisonnable. Que va t-on faire de nos bateaux ? » Gestion de la ressource : une décision contestée

Lire l’article complet ...



Suivre la vie du site RSS 2.0 | Contacts | Qui suis-je ? | Remerciements | Plan du site | SPIP