23 octobre : Ostréiculture. Une étude décrypte la surmortalité des huîtres juvéniles 22 octobre : Pêches illégales. Des albatros « espions »21 octobre : Audierne. Des homards bleu, blanc et rouge réunis à l’Aquashow 20 octobre : Conchyliculture. Des filets biodégradables en test dans le Morbihan 18 octobre : Maison flottante. Une usine à Lannion pour produire l’Anthénea17 octobre : Sabella. L’immersion de l’hydrolienne reportée 16 octobre : Corridors maritimes. Les huit députés du Finistère écrivent au Premier ministre15 octobre : Biodiversité. Sous l’objectif des photographes animaliers bretons 13 octobre : Pêche au bar. Ils ont partagé leur victoire12 octobre : Métiers de la pêche. Une formation à Concarneau11 octobre : La coquille Saint-Jacques de la baie de Saint Brieuc10 octobre : Le Giec appelle à des transformations « sans précédent » pour limiter le réchauffement9 octobre : Ouverture de la pêche aux coquilles Saint-Jacques8 octobre : La coquille Saint-Jacques de la baie de Saint Brieuc7 octobre : Grand Pavois. Le salon nautique met le cap sur l’environnement 6 octobre : Saint-Jacques. La pêche raisonnée a payé 5 octobre : Rade de Brest. Qualité de l’eau : le préfet jette un pavé dans la mare4 octobre : Ils mesurent la couleur de la mer... pour le bien de tous3 octobre : Les pêcheurs normands écœurés après l’ouverture de la pêche à la coquille : “Les anglais ont tout gratté !”2 octobre : Traité Vers une protection de la haute mer 1er octobre : Coquille Saint-Jacques. Ouverture de la pêche lundi29 septembre : Bar. La pêche récréative peut reprendre lundi en Nord-Bretagne 27 septembre : SeaCleaners26 septembre : Quand la science aide à faire tomber les cartels de l’ivoire25 septembre : Algues brunes. Le bon filon d’une entreprise bretonne rticle paru sur le site "Le Télégramme :"...24 septembre : Bar. Le ras-le-bol des ligneurs 23 septembre : La Bretagne ne veut pas rater le train 22 septembre : Rade de Brest. Coquilles : la campagne devrait passer au vert22 septembre : Rade de Brest. Coquilles : la campagne devrait passer au vert21 septembre : Le Croizic. La première éolienne flottante française a commencé à produire de l’électricité 20 septembre : La Dominique, premier pays au monde à interdire le plastique18 septembre : Coquille Saint-Jacques. Pêcheurs français et britanniques trouvent un accord 17 septembre : Un cluster pour booster la filière algues 15 septembre : Requin-taupe, travaux et raid 14 septembre : Pêche. Un drone de surveillance en test à Plouézec [Diapo et vidéo] 13 septembre : Coquille Saint-Jacques : échec des négociations entre Français et Britanniques12 septembre : La haute mer, un bien commun pas encore protégér11 septembre : Pourquoi il ne faut pas tuer les araignées chez vous10 septembre : « The Ocean Cleanup », un énorme extracteur, va nettoyer le vortex de déchets dans le Pacifique8 septembre : Coquille Saint-Jacques. « Blocage » des négociations entre pêcheurs français et britanniques
Accueil > Actualités de la mer > Les énergies marines frémissent à Brest

Les énergies marines frémissent à Brest

Dernière mise à jour le jeudi 11 avril 2013

Article paru
sur le site "OuestFrance Entreprises" - 11 Avril 2013
Visualiser l’article original


Deuxième édition du genre, après Bordeaux, à Brest Thétis double le nombre d’exposants institutionnels et industriels. La filière des énergies marines renouvelables frémit et chacun se place pour ne pas manquer le rendez-vous. En première ligne les régions. Elles rêvent de développement économique et de créations d’emplois. En façade, les élus affichent un bel esprit de coopération.

Les Bretons évoquent leurs « amis » Bas Normands qui eux-mêmes se félicitent de leurs contacts avec leurs « amis » des Pays de la Loire. Même, Stuart Trought, président de l’État d’Aurigny, l’île anglo-normande au large du Cotentin, est venu confirmer l’intérêt commun à développer des hydroliennes dans le Raz Blanchard. En coulisse, le refrain n’est pas tout à fait le même. « Au final, il faut être un peu égoïste et œuvrer pour son territoire », confie Jean-François Le Grand, président du conseil général de la Manche. À Brest, chacun joue donc sa carte dans la plus grande cordialité.

Côté industriels, la compétition n’est pas moins vive. Le gâteau est appétissant, et c’est à qui va enlever la plus grosse part. En particulier pour l’hydrolien. Seul sur le créneau au départ, DCNS voit les concurrents nationaux se multiplier. Ainsi, la semaine prochaine, les Constructions mécaniques de Normandie (Cherbourg) vont entamer l’assemblage de la première hydrolienne Voith Hydro pour le compte du consortium mené par GDF Suez. Consortium qui espère développer un parc pilote dans le Raz Blanchard dès 2016. Alstom est aussi sur les rangs et Iberdrola semble nourrir quelques projets aussi. Les technologies sont différentes et font l’objet d’une guerre industrielle sous-marine.

Un sujet fait cependant l’unanimité, la lenteur de la mise en place administrative. « Nous avons les potentiels énergétiques, les industriels, mais il nous manque les éléments majeurs institutionnels », déplore Vincent Denby-Wilkes, président de France énergies marines. « Nous avons affaire à une industrie lourde qui a besoin de lisibilité : calendriers, zonages, cadre tarifaire, cadre de recherche et développement. » Des éléments clés qui demeurent dans le flou. Thétis comptait sur la venue de la ministre de l’Environnement avec le secret espoir qu’elle annonce l’AMI (Appel à manifestation d’intérêt) pour les fermes expérimentales d’hydroliennes ; elle n’est pas venue. « Rien n’est prêt », confie un observateur proche du dossier.

Lire l’article complet ...


Suivre la vie du site RSS 2.0 | Contacts | Qui suis-je ? | Remerciements | Plan du site | SPIP