20 novembre : Ostréiculture : l’huître naturelle insiste sur l’étiquette à cause des écloseries19 novembre : Concarneau. Campagne de coquilles Saint-Jacques aux Glénan 18 novembre : Coquille Saint-Jacques. L’option plongée17 novembre : Une espèce de mammifère sur trois en péril en France métropolitaine 16 novembre : L’axolotl, drôle de créature qui fascine la science15 novembre : Un-nouvel-antibiotique-decouvert-chez-des-bacteries14 novembre : Brest. Edouard Philippe présidera un comité interministériel à la mer13 novembre : Pisciculture. Symbiomer lance son élevage de truites en mer à Bréhat 11 novembre : Solent oysters ’starting to reproduce’10 novembre : Mer et littoral. Construction collective d’une stratégie bretonne9 novembre : Hydroliennes. Clap de fin à Bréhat !8 novembre : Baie de Saint-Brieuc. St-Jacques : premier retour de pêche7 novembre : Récolte marine. Ter’Mer s’amarre à la Grande-Palud 6 novembre : Physalies. Une aubaine pour le laboratoire Boiron ! 5 novembre : Mer. C’est quoi une grande marée ?4 novembre : Saint-Jacques. La coquille sous haute protection3 novembre : Criée d’Erquy. 40 ans et toujours pleine de vie 2 novembre : Pays Basque. Des orques filmées au large de la côte1er novembre : Transport maritime. En mode kite surf !31 octobre : Criée d’Erquy. 40 ans et toujours pleine de vie30 octobre : À la criée d’Erquy, Guy devait donner de la voix pour vendre le poisson 29 octobre : Morbihan. Les physalies débarquent, on oublie la baignade ! 28 octobre : Une baleine de 15 m s’échoue sur une plage à l’île de Ré 27 octobre : Pêche. Du thon rouge en Manche ! 26 octobre : La production mondiale de bananes menacée par un champignon25 octobre : Pêche. Répondre aux défis de demain à Itechmer 23 octobre : Halles à marée. Comment internet valorise le poisson 21 octobre : ArticleLorient. Le saint-pierre marocain débarque à Keroman !20 octobre : Ifremer. Dans le sillage des bars18 octobre : Le plan national d’action en faveur des tortues marines 17 octobre : De centaines d’animaux marins ont traversé le Pacifique sur des débris du tsunami de 2011 au Japon16 octobre : Physalies : les plages de Locmaria-Plouzané fermées 15 octobre : Pêche. Interdiction levée pour les coquilles Saint-Jacques, les huîtres et les coques14 octobre : Cabillaud. Une baisse des quotas en mer Baltique12 octobre : La hausse des températures fait s’évaporer la Mer Caspienne11 octobre : Concarneau. Piriou enregistre la commande de huit palangriers10 octobre : Hérault : la Grande Motte va se chauffer à l’eau de mer9 octobre : Pétoncles noirs. Interdiction de récolte levée en rade de Brest8 octobre : Canada : les baleines noires décimées par l’activité humaine 7 octobre : Coquille Saint-Jacques. Vers une campagne encore frustrante en rade de Brest 6 octobre : Une mine d’or dans les restes de poisson et de crustacé ? (Canada)
Accueil > Actualités de la mer > Les forages pétroliers en Méditerranée coulés ?

Les forages pétroliers en Méditerranée coulés ?

Dernière mise à jour le mercredi 18 avril 2012

Article paru sur le site "Var Matin" - Mercredi 11 Avril 2012
Visualiser l’article original



Les forages pétroliers en Méditerranée coulés ?

Le permis d’exploration de 2002 ne serait pas renouvelé. Le ministère de l’industrie parle d’un « rejet tacite » qui n’a pas encore été annoncé à la société pétrolière. Les opposants restent prudents

Alors, ce permis d’exploration en mer pour y chercher du pétrole ? Prolongé ? Ou mort et enterré ? Toute la journée d’hier, les opposants à ce permis donné en 2002 à une société anglaise (qui a refilé le bébé à l’écossaise Melrose), se sont posés la question. Qu’en était-il de ces forages sur une zone de 9,375 km2, au large du parc national de Port-Cros ?

Depuis des mois, écologistes et opposants de tous horizons répétaient (comme ils l’ont fait dimanche lors de leurs manifestations) que ce fameux permis arrivait à expiration le 11 avril. Et que si rien ne paraissait au journal officiel (JO) ce jour-là, c’est que l’affaire était tombée à l’eau.

Pas d’arrêté de rejet

Ils ont donc été nombreux hier à éplucher les petites annonces du JO, sans dénicher la moindre trace du permis Rhône-Méditerranée. Mais ils n’ont pas crié victoire pour autant, comme s’ils n’étaient sûrs de rien. « Tant qu’il n’y a pas d’arrêté définitif de rejet, restons vigilants », glisse Denis Lieppe, président de l’Association des amis du parc national de Port-Cros.

Il faut dire que le ministère de l’industrie entretient le doute en communiquant très discrètement sur cette question. Lui non plus n’a pas effectué d’annonce fracassante. Le cabinet d’Eric Besson nous a simplement indiqué, hier, que ce permis faisait l’objet « d’un rejet tacite ». Autrement dit, faute d’avoir été renouvelé dans les délais, il n’était plus valable. Les délais, justement, n’ont pas grand-chose à voir avec cette fameuse date du 11 avril. En fait, ce permis a été renouvelé en août 2010, pour quinze mois. Si on suit bien le ministère, il était donc caduc depuis plusieurs semaines déjà. Ce rejet n’a pas été signifié clairement à Melrose, qui doit bien s’en douter cependant.

Suivra ensuite un enterrement officiel sous forme de décret ou d’annonce au JO. Cet arrêt définitif sera encore soumis à un certain nombre d’instances et devra être justifié, argumenté. Sinon, la société Melrose risque de ne pas l’entendre de cette oreille et se lancer dans un contentieux.

Arbitrage présidentiel

Dans le flou juridique actuel, une seule certitude : le candidat Nicolas Sarkozy, en meeting à Caen vendredi dernier, a revêtu ses habits de président pour assurer qu’il « n’accepterait pas de forages pétroliers » en Méditerranée. Cette annonce a peut-être surpris le ministère de l’industrie qui n’a pas beaucoup de moyens pour s’opposer à la volonté présidentielle, même si Eric Besson n’était pas contre ces forages. À moins qu’il ne s’agisse que d’une promesse de campagne du candidat UMP. Mais personne n’ose avancer une telle hypothèse.



Suivre la vie du site RSS 2.0 | Contacts | Qui suis-je ? | Remerciements | Plan du site | SPIP