18 janvier : Pêche électrique : « La Commission européenne a menti », dénonce Yannick Jadot 17 janvier : Pêche électrique. Le « non » du Parlement européen16 janvier : Le Parlement européen s’oppose à la pêche électrique15 janvier : Huître plate. Porscave sonne la reconquête 13 janvier : Huître plate. Un centre technique à Lampaul-Plouarzel 12 janvier : Suisse. Pas d’eau bouillante pour les homards ! 10 janvier : Rorqual échoué. Opération hors norme à Lesconil 9 janvier : Pêche électrique. Sous haute tension 6 janvier : Pêche. Au nord, les Bretons privés de bar !5 janvier : Bar. Les apnéistes privés de leur poisson roi 4 janvier : Bonne Année, Meilleurs voeux3 janvier : En Complèment (La pêche du Bar suite)2 janvier : Repas de fête. Chers homards et langoustines Décembre 2017 : Pêche au bar. Prière de le remettre à l’eau !Décembre 2017 : Mer. Un distributeur automatique d’huîtres et moules !Décembre 2017 : Conseil municipal. « La numéro 3 » au menu Décembre 2017 : Huîtres. Parfumées au citron ou à la framboiseDécembre 2017 : Climat. Les bienfaits secrets des micro-algues Décembre 2017 : Erquy. Un plongeur apnéiste surpris avec 157 coquilles Saint-Jacques Décembre 2017 : Rade de Brest. Les huîtres et les pétoncles disparaissent Décembre 2017 : Quand la glace fond, les animaux trinquent !Décembre 2017 : Les criées jouent la transparence Décembre 2017 : Océanopolis. L’importance du plancton en 3DDécembre 2017 : COMMUNIQUÉ DE PRESSE NATIONAL I PARIS I 20...Décembre 2017 : BretagneFinistèreBrest Record tour du monde solitaire : François Gabart sur la ligne d’arrivée entre 04h00 et 07h30Décembre 2017 : Plancton. La mer vaut bien une symphonie Décembre 2017 : Golfe du Morbihan. Une cité de l’huître en 2020 Décembre 2017 : Abeilles. La vente de deux pesticides suspendueDécembre 2017 : Bretagne Nord. Les plaisanciers privés de barDécembre 2017 : Huîtres. Sous haute surveillance Décembre 2017 : Pêche électrique. Intermarché vent deboutDécembre 2017 : Erdeven. Un thon rouge échoué à la barre d’Étel Décembre 2017 : Grands Fonds : Ifremer dévoile son prochain robot sous-marinDécembre 2017 : Glénan. Début de la saison de la pêche à la coquille Saint-JacquesDécembre 2017 : Quotas de pêche. Des débats jugés "puérils"Décembre 2017 : Pêche illégale. Un drone de surveillance testé en baie de Saint-Brieuc Décembre 2017 : Huîtres plates et pétoncles noirs. Hécatombe en rade de BrestDécembre 2017 : Pêche. « Il manquera 500 marins dans cinq ans »
Accueil > Actualités de la mer > Les forages pétroliers en Méditerranée coulés ?

Les forages pétroliers en Méditerranée coulés ?

Dernière mise à jour le mercredi 18 avril 2012

Article paru sur le site "Var Matin" - Mercredi 11 Avril 2012
Visualiser l’article original



Les forages pétroliers en Méditerranée coulés ?

Le permis d’exploration de 2002 ne serait pas renouvelé. Le ministère de l’industrie parle d’un « rejet tacite » qui n’a pas encore été annoncé à la société pétrolière. Les opposants restent prudents

Alors, ce permis d’exploration en mer pour y chercher du pétrole ? Prolongé ? Ou mort et enterré ? Toute la journée d’hier, les opposants à ce permis donné en 2002 à une société anglaise (qui a refilé le bébé à l’écossaise Melrose), se sont posés la question. Qu’en était-il de ces forages sur une zone de 9,375 km2, au large du parc national de Port-Cros ?

Depuis des mois, écologistes et opposants de tous horizons répétaient (comme ils l’ont fait dimanche lors de leurs manifestations) que ce fameux permis arrivait à expiration le 11 avril. Et que si rien ne paraissait au journal officiel (JO) ce jour-là, c’est que l’affaire était tombée à l’eau.

Pas d’arrêté de rejet

Ils ont donc été nombreux hier à éplucher les petites annonces du JO, sans dénicher la moindre trace du permis Rhône-Méditerranée. Mais ils n’ont pas crié victoire pour autant, comme s’ils n’étaient sûrs de rien. « Tant qu’il n’y a pas d’arrêté définitif de rejet, restons vigilants », glisse Denis Lieppe, président de l’Association des amis du parc national de Port-Cros.

Il faut dire que le ministère de l’industrie entretient le doute en communiquant très discrètement sur cette question. Lui non plus n’a pas effectué d’annonce fracassante. Le cabinet d’Eric Besson nous a simplement indiqué, hier, que ce permis faisait l’objet « d’un rejet tacite ». Autrement dit, faute d’avoir été renouvelé dans les délais, il n’était plus valable. Les délais, justement, n’ont pas grand-chose à voir avec cette fameuse date du 11 avril. En fait, ce permis a été renouvelé en août 2010, pour quinze mois. Si on suit bien le ministère, il était donc caduc depuis plusieurs semaines déjà. Ce rejet n’a pas été signifié clairement à Melrose, qui doit bien s’en douter cependant.

Suivra ensuite un enterrement officiel sous forme de décret ou d’annonce au JO. Cet arrêt définitif sera encore soumis à un certain nombre d’instances et devra être justifié, argumenté. Sinon, la société Melrose risque de ne pas l’entendre de cette oreille et se lancer dans un contentieux.

Arbitrage présidentiel

Dans le flou juridique actuel, une seule certitude : le candidat Nicolas Sarkozy, en meeting à Caen vendredi dernier, a revêtu ses habits de président pour assurer qu’il « n’accepterait pas de forages pétroliers » en Méditerranée. Cette annonce a peut-être surpris le ministère de l’industrie qui n’a pas beaucoup de moyens pour s’opposer à la volonté présidentielle, même si Eric Besson n’était pas contre ces forages. À moins qu’il ne s’agisse que d’une promesse de campagne du candidat UMP. Mais personne n’ose avancer une telle hypothèse.



Suivre la vie du site RSS 2.0 | Contacts | Qui suis-je ? | Remerciements | Plan du site | SPIP