25 septembre : Des quasi-méduses dangereuses en Bretagne, en Cornouailles et au pays de Galles24 septembre : Vidéo : en Asie centrale, la mer d’Aral renoue avec l’eau et la vie23 septembre : Economie de la mer. La criée, cœur battant de la pêche dans la nuit 22 septembre : Assises de la pêche. « Dans la mer, il n’y a pas de sous-produits » 21 septembre : Cousteau. La Calypso en rénovation, victime d’un incendie 20 septembre : Brexit. Les pêcheurs veulent un horizon dégagé19 septembre : Tara. L’expédition s’alarme pour les récifs coralliens18 septembre : Danisco. Un agrément pour de nouveaux débouchés17 septembre : Plouescat. Des physalies échouées à Porsmeur 16 septembre : Aquaculture. La ferme pilote du Ceva15 septembre : Des particules de plastique piégées au fond des mers9 septembre : Porspoder. La Physalia Physalis, un danger mortel 2 septembre : Pêche illicite. 200 kg de coques saisies en Petite mer de Gâvres 31 août : Un drone pour surveiller la mer et le littoral 22 août : Lorient. Saisie de 18 tonnes de thon rouge pêché illégalement 15 août : Le Canada, premier pays à commercialiser du saumon transgénique
Accueil > Actualités de la mer > Les herbiers marins : des organismes géants, anciens mais menacés

Les herbiers marins : des organismes géants, anciens mais menacés

Dernière mise à jour le mardi 21 février 2012

Article paru sur le site "MaxiSciences" - Samedi 18 Février 2012
Visualiser l’article original



Les herbiers marins : des organismes géants, anciens mais menacés

Publiant leur étude le 1er février dans PLoS ONE, des chercheurs français, portugais et espagnols ont mis en évidence le gigantisme et l’ancienneté de certaines prairies de posidonies, des plantes marines vieilles de milliers d’années mais menacées par le réchauffement climatique.

Une équipe internationale dirigée par Sophie Arnaud-Haond, de l’Institut français de recherche pour l’exploration de la mer (IFREMER), et comprenant des chercheurs de l’Université de l’Algarve (Portugal) et du SCCI-IMEDEA (Espagne), a échantillonné et étudié des populations de posidonie de Méditerranée (Posidonia oceanica) réparties sur 3.500 kilomètres de cette mer.

Ces plantes à fleurs sous-marines (distinctes des algues) se reproduisent de façon asexuée, étendant leurs ‘clones’ sur des distances considérables. Les scientifiques ont ainsi trouvé des individus génétiquement identiques sur des étendues couvrant jusqu’à 15 kilomètres, ce qui suggère que ces organismes doivent avoir des milliers voire des dizaines de milliers d’années d’âge. Ces herbiers marins sont la base essentielle des écosystèmes côtiers, mais sont en déclin dans le monde entier, et l’espèce P. oceanica disparaît à un taux estimé à environ 5% par an.

Malgré leur adaptabilité à un large éventail de conditions environnementales, ces organismes, comme tant d’autres, souffrent en effet du changement climatique global.



Suivre la vie du site RSS 2.0 | Contacts | Qui suis-je ? | Remerciements | Plan du site | SPIP