18 mai : Pourquoi la France importe plus de poissons qu’elle n’en exporte ?17 mai : Pêche. Alain Cadec, désigné rapporteur européen sur le plan de gestion pluriannuel Manche et Atlantique 15 mai : Une première « attaque contre le plastique » menée à Montréal14 mai : Antilles. Le retour en force des sargasses 12 mai : Comment les crevettes influencent le climat en brassant les océans 11 mai : La pollution de l’eau par les nitrates diminue dans l’Union européenne10 mai : "Le Manta", Un navire révolutionnaire pour nettoyer les océans9 mai : Mobilité active : Saint Lô pédale à l’hydrogène8 mai : Santé. L’huître pour mieux comprendre le cancer 7 mai : Bord à bord. Des bateaux sur-mesure4 mai : L’anguille en danger : les chercheurs girondins se mobilisent2 mai : Baie de Saint-Brieuc. Les mytiliculteurs planchent sur l’avenir30 avril : Manifeste pour une cuisine responsable ! By Chef Simon28 avril : Emissions polluantes. Les cargos mis au pas27 avril : Coups de filet chez les trafiquants de civelles, jeunes anguilles protégées En savoir plusfiquants-de-civelles26 avril : Tévennec. Retour littéraire en enfer 25 avril : Secours. Impressionnant exercice maritime 24 avril : Eau et rivières. « Des plans de lutte » pas à la hauteur23 avril : Hécatombe de coraux dans la Grande Barrière australienne20 avril : La traque musclée contre les braconniers de bébés anguilles19 avril : Vigipol. Des compétences portées au niveau national ? 17 avril : L’huitre plate se développe à l’étang de Diana16 avril : Huîtres. La filière veut lutter contre la pression immobilière 14 avril : Langoustine. Lorient veut faire voyager la « demoiselle »13 avril : Le printemps à Océanopolis12 avril : Vigipol. Des compétences portées au niveau national ?11 avril : Royaume-Uni Brexit. Les pêcheurs manifestent contre l’application de la politique européenne10 avril : Le mercure est encore très présent dans notre environnement9 avril : Le saumon rose de l’Arctique remonte plus loin le fleuve Mackenzie 6 avril : Pêche au bar. Deux manifestations samedi dans la Manche5 avril : Risques côtiers. Le Parc naturel du golfe et l’UBO mesurent l’érosion
Accueil > Actualités de la mer > Les lagunes bientôt placées sur "liste rouge" des écosystèmes menacés

Les lagunes bientôt placées sur "liste rouge" des écosystèmes menacés

Dernière mise à jour le lundi 10 décembre 2012

Article paru sur le site "Midi libre"
- 06 décembre décembre 2012
Visualiser l’article original


Un apaisant lacis d’étangs, sansouires, roselières, fourrés halophiles. En Camargue, près d’Arles (Bouches-du-Rhône), le cœur des scientifiques du centre de recherche de la tour du Valat bat pour ces fragiles univers qui les entourent.

Tout près, s’anime doucement l’étang du Vaccarès, classé à l’Unesco et pourtant "vulnérable". Un chapelet de 27 lagunes (72 000 hectares) découpe l’arc méditerranéen : étangs de Thau (qui abrite 110 espèces de crustacés), de Palavas, Vendres... Tous sont, depuis leur naissance il y a 20 000 ans après la dernière glaciation, de fabuleux réservoirs de biodiversité et des oasis sur les routes migratoires de nombreux volatiles. Et sont parfois mal en point (1).

C’est tout naturellement que ces filtres géants seront intégrés à la toute première liste rouge mondiale des écosystèmes menacés que l’Union internationale pour la conservation de la nature s’est promis, en septembre à Jeju (Corée du Sud), de réaliser d’ici 2025.

Éclairer les politiques sur l’intérêt de continuer à protéger ces milieux et leurs ressources

Un chantier colossal auquel participent les experts de la tour de Valat. Éminemment complexes, les lagunes méditerranéennes font partie de vingt cas d’étude à l’échelle mondiale. Les experts planchent d’abord sur une méthode universelle avec critères applicables à tous les écosystèmes du monde pour savoir s’ils déclineront et comment. De l’Australie à l’Afrique du Sud. Le but de cette liste ? Éclairer les politiques sur l’intérêt de continuer à protéger ces milieux et leurs ressources (conchyliculture, pêche, loisirs). Et veiller à contenir la pression démographique sur ces zones tampon qui ont fortement régressé depuis 1 750. "Cette liste est un vrai besoin. Il existe une liste rouge des espèces menacées mais rien sur les écosystèmes. On pourra mieux les appréhender dans toutes leurs interactions", souligne Brigitte Poulin, chef du département écosystèmes.

"Ces lieux concentrent beaucoup d’enjeux"
Sonia Bertrand, pôle relais lagunes Languedoc
Lire l’article complet ...


Suivre la vie du site RSS 2.0 | Contacts | Qui suis-je ? | Remerciements | Plan du site | SPIP