25 septembre : Des quasi-méduses dangereuses en Bretagne, en Cornouailles et au pays de Galles24 septembre : Vidéo : en Asie centrale, la mer d’Aral renoue avec l’eau et la vie23 septembre : Economie de la mer. La criée, cœur battant de la pêche dans la nuit 22 septembre : Assises de la pêche. « Dans la mer, il n’y a pas de sous-produits » 21 septembre : Cousteau. La Calypso en rénovation, victime d’un incendie 20 septembre : Brexit. Les pêcheurs veulent un horizon dégagé19 septembre : Tara. L’expédition s’alarme pour les récifs coralliens18 septembre : Danisco. Un agrément pour de nouveaux débouchés17 septembre : Plouescat. Des physalies échouées à Porsmeur 16 septembre : Aquaculture. La ferme pilote du Ceva15 septembre : Des particules de plastique piégées au fond des mers9 septembre : Porspoder. La Physalia Physalis, un danger mortel 2 septembre : Pêche illicite. 200 kg de coques saisies en Petite mer de Gâvres 31 août : Un drone pour surveiller la mer et le littoral 22 août : Lorient. Saisie de 18 tonnes de thon rouge pêché illégalement 15 août : Le Canada, premier pays à commercialiser du saumon transgénique
Accueil > Actualités de la mer > Les microalgues de Nouvelle Calédonie, une filière prometteuse

Les microalgues de Nouvelle Calédonie, une filière prometteuse

Dernière mise à jour le jeudi 27 juin 2013

Article paru
sur le site "Mediaterre" - Juin 2013
Visualiser l’article original


Dans les eaux côtières calédoniennes se cache un potentiel qui attend patiemment d’être valorisé, les microalgues. Dans le monde, environ 72 000 espèces ont été recensées. Ces petites plantes aquatiques à la croissance très rapide, invisibles à l’oeil nu, sont de formidables usines à fabriquer des molécules. Avec un atout considérable : cette culture peut faciliter l’épuration des effluents industriels (azote, phosphore, CO2).

Pour profiter de cette richesse naturelle, dans le respect de l’environnement, l’Ifremer et Adecal Technopole viennent d’inaugurer le premier laboratoire calédonien d’études des microalgues, avec des équipements de pointe, basé à Nouméa, dans les anciens locaux de l’Aquarium des lagons. Le projet a bénéficié de financements de l’Etat, suite un appel à projet lancé il y a deux ans par le Comité interministériel de l’Outre-Mer.

Le but du projet AMICAL (Aquaculture Microalgues en nouvelle CALédonie), animé par des scientifiques de l’Ifremer et d’Adecal Technopole, est la création d’une véritable filière de production et d’exploitation de microalgues. " Le développement de ce secteur économique offre de réelles opportunités à la Nouvelle-Calédonie ", souligne Jean-Paul Cadoret, directeur du Laboratoire Physiologie et Biotechnologie des algues du Centre Ifremer Atlantique à Nantes, qui assure l’encadrement scientifique de ce projet. " Le potentiel de cette filière est considérable " confirme Adrien Rivaton, directeur du pôle ressources marines à Adecal Technopole. Pour Jean-Paul Cadoret, "les champs d’application des microalgues sont immenses, c’est un véritable eldorado végétal. "

Lire l’article complet ...


Suivre la vie du site RSS 2.0 | Contacts | Qui suis-je ? | Remerciements | Plan du site | SPIP