21 juillet : Les députés inscrivent la préservation des mers et des océans dans la Constitution19 juillet : Pêche : un premier navire immobilisé grâce aux nouvelles normes de travail18 juillet : Mer d’Arabie. Une inquiétante « zone morte » ne cesse de s’étendre 17 juillet : Civelles. Le nouveau « trafic de stups »11 juillet : Marée orange. L’étonnante Noctiluca scintillans 10 juillet : Sud Finistère. Marée colorée : l’eau est redevenue claire [Vidéo] 9 juillet : Marée colorée. Le phénomène pourrait s’étendre, le phytoplancton en cause 5 juillet : Marseille : Un réseau de braconniers de poissons pêchés dans les calanques à la barre4 juillet : Poissons bleus. Des stocks stables 3 juillet : Baie de Concarneau. Un mystérieux champ de cratères unique en Europe 2 juillet : Algaia. « Le potentiel de la filière algue est considérable » 1er juillet : Le gouvernement lance un plan solaire pour porter le taux d’énergies renouvelables à 32% en 203030 juin : Océanopolis. « Objectif plancton » ce samed29 juin : Brexit. Brest accueillera le centre de surveillance maritime européen28 juin : à bord du bolide de la Police des Mers du Morbihan27 juin : Fouesnant. Un banc de dauphins filmé aux Glénan [Vidéo] 26 juin : L’huître triploïde, la mort de l’ostréiculture traditionnelle ?25 juin : Camaret (29) : Emmanuel Macron salue les sauveteurs en mer et garantit leurs moyens23 juin : Bretagne. Ils scrutent le bruit des hommes qui pollue les mer20 juin : Des pêcheurs bloquent les ports pour protester contre la pêche électrique19 juin : Boulogne-sur-Mer. Action pour protester contre la pêche électrique 18 juin : Voitures propres : la France rêve d’hydrogène 15 juin : Antilles. Un plan de lutte contre les sargasses14 juin : Sillon de Talbert. Plusieurs centaines de requins pris au piège de filets13 juin : Bouteilles en plastique. Des écoliers bretons font voter l’interdiction à la cantine12 juin : Coquillages. Restrictions de pêche en baie de Morlaix et en rade de Brest11 juin : "Un piège de plastique" : la mer Méditerranée compte plus d’un million de fragments de plastique au km²10 juin : Le coup de gueule du chef breton Olivier Roellinger9 juin : Mystère des sargasses : pourquoi les plages antillaises se couvrent-elles d’algues ?8 juin : Comment vraiment lutter contre la pollution plastique dans l’océan ?
Accueil > Actualités de la mer > Les pêcheurs de loisir favorables à des restrictions

Les pêcheurs de loisir favorables à des restrictions

Dernière mise à jour le lundi 18 avril 2016

Article paru
sur le site "Le Télégramme" - 16 Avril 2016
Visualiser l’article original


Fin 2015, les ministres européens de la pêche ont pris des mesures draconiennes au-dessus du 48e parallèle, soit dans une zone qui part de la pointe du Finistère et qui couvre la Manche et la mer du Nord : interdiction totale de pêcher le bar de janvier à juin, sauf pour les ligneurs et fileyeurs pour lesquels l’interdiction valait pour les seuls mois de février et mars.
Ensuite, jusqu’en décembre, les particuliers seront rationnés à un bar par jour, le quota des professionnels étant fixé entre 1 tonne et 1,3 tonne par mois et par bateau, selon le type de pêche.
« Une catastrophe pour la ressource »
En Atlantique, rien. La seule mesure restrictive a été prise en 2012 et concerne les seuls pêcheurs de loisir, qui ont obligation de respecter une taille minimale de 42 cm.
Les professionnels, eux, peuvent descendre jusqu’à 36 cm, ce qui constitue la première incongruité (2) que relève Jean-Claude Briens, animateur pêche de l’Unan 56. « On demande à ce que les 42 cm soient aussi appliqués aux professionnels, pour que ne soient pêchés que des poissons qui ont eu au moins une reproduction ». Mais ce n’est pas l’élément primordial aux yeux de ce pêcheur de toujours.
La première mesure que demande l’Unan, c’est que la pêche du bar soit interdite pendant la période de reproduction, soit de janvier à avril. « Autoriser la pêche à cette période, c’est une catastrophe pour la ressource. Et c’est un raisonnement économique à court terme. Que feront les professionnels quand il n’y aura plus de poissons ? Là, on sera vraiment confronté à un désastre économique ».

Les pêcheurs plaisanciers ont fait du lobbying auprès des élus pour faire entendre leur cause. Sans grand résultat. « Dernièrement, le député européen Alain Cadec nous a laissé entendre qu’aucune mesure ne serait envisagée avant fin 2017. Les pêcheurs professionnels ont plus de poids que nous », regrette Jean-Claude Briens.
Haro sur le chalut pélagique

.../...

Lire l’article complet ...



Suivre la vie du site RSS 2.0 | Contacts | Qui suis-je ? | Remerciements | Plan du site | SPIP