18 janvier : Pêche électrique : « La Commission européenne a menti », dénonce Yannick Jadot 17 janvier : Pêche électrique. Le « non » du Parlement européen16 janvier : Le Parlement européen s’oppose à la pêche électrique15 janvier : Huître plate. Porscave sonne la reconquête 13 janvier : Huître plate. Un centre technique à Lampaul-Plouarzel 12 janvier : Suisse. Pas d’eau bouillante pour les homards ! 10 janvier : Rorqual échoué. Opération hors norme à Lesconil 9 janvier : Pêche électrique. Sous haute tension 6 janvier : Pêche. Au nord, les Bretons privés de bar !5 janvier : Bar. Les apnéistes privés de leur poisson roi 4 janvier : Bonne Année, Meilleurs voeux3 janvier : En Complèment (La pêche du Bar suite)2 janvier : Repas de fête. Chers homards et langoustines Décembre 2017 : Pêche au bar. Prière de le remettre à l’eau !Décembre 2017 : Mer. Un distributeur automatique d’huîtres et moules !Décembre 2017 : Conseil municipal. « La numéro 3 » au menu Décembre 2017 : Huîtres. Parfumées au citron ou à la framboiseDécembre 2017 : Climat. Les bienfaits secrets des micro-algues Décembre 2017 : Erquy. Un plongeur apnéiste surpris avec 157 coquilles Saint-Jacques Décembre 2017 : Rade de Brest. Les huîtres et les pétoncles disparaissent Décembre 2017 : Quand la glace fond, les animaux trinquent !Décembre 2017 : Les criées jouent la transparence Décembre 2017 : Océanopolis. L’importance du plancton en 3DDécembre 2017 : COMMUNIQUÉ DE PRESSE NATIONAL I PARIS I 20...Décembre 2017 : BretagneFinistèreBrest Record tour du monde solitaire : François Gabart sur la ligne d’arrivée entre 04h00 et 07h30Décembre 2017 : Plancton. La mer vaut bien une symphonie Décembre 2017 : Golfe du Morbihan. Une cité de l’huître en 2020 Décembre 2017 : Abeilles. La vente de deux pesticides suspendueDécembre 2017 : Bretagne Nord. Les plaisanciers privés de barDécembre 2017 : Huîtres. Sous haute surveillance Décembre 2017 : Pêche électrique. Intermarché vent deboutDécembre 2017 : Erdeven. Un thon rouge échoué à la barre d’Étel Décembre 2017 : Grands Fonds : Ifremer dévoile son prochain robot sous-marinDécembre 2017 : Glénan. Début de la saison de la pêche à la coquille Saint-JacquesDécembre 2017 : Quotas de pêche. Des débats jugés "puérils"Décembre 2017 : Pêche illégale. Un drone de surveillance testé en baie de Saint-Brieuc Décembre 2017 : Huîtres plates et pétoncles noirs. Hécatombe en rade de BrestDécembre 2017 : Pêche. « Il manquera 500 marins dans cinq ans »
Accueil > Actualités de la mer > Les poissons du volcan sous les feux de la rampe à Paris

Les poissons du volcan sous les feux de la rampe à Paris

Dernière mise à jour le mardi 14 mai 2013

Article paru
sur le site "Clicanoo.re" - 13 Mai 2013
Visualiser l’article original


Avril 2007, la Fournaise déverse des millions de m3 de lave dans l’océan. L’Agence pour la recherche et la valorisation marine (Arvam) et ses partenaires profite de cette occasion pour tenter de mieux comprendre la formation des pillow-lavas observée déjà nettement en 2004. En pleine éruption, une poignée de scientifiques, dont Jean-Pascal Quod et Alain Barrère, vont faire une pêche miraculeuse.

Ils récoltent un grand nombre de poissons des abysses, tués par les chocs thermiques et chimiques engendrés par la lave sous l’océan. Ils ramènent plus de 400 spécimens, soit 81 espèces, dont 47 nouvelles pour La Réunion et 12 pour la science.

Dès la lave refroidie, les scientifiques ont pu observer le retour de la vie sur les laves, avec des animaux et végétaux qu’ils n’avaient pas l’habitude de voir ailleurs. Même les coraux faisaient leur apparition dès le troisième mois après cette gigantesque éruption. De ces constatations, l’équipe de Jean-Pascal Quod a bâti un programme ambitieux de recensement de la biodiversité, si peu connue, des pentes marines de la Fournaise (jusqu’à 80 m de profondeur).

Le projet Biolave, qui s’est étalé sur plusieurs années, a mobilisé une trentaine de scientifiques-plongeurs, des étudiants, une équipe logistique, des navires, un laboratoire à terre…

Il a permis d’identifier plus de 1 300 espèces (algues, poissons, coraux…). 10 % sont nouvelles pour la faune et la flore de l’île, et quelques dizaines jamais décrites dans le monde. Des questions ont également émergé : "La zone marine du Piton de la Fournaise pourrait-elle jouer un rôle important pour l’avenir des récifs coralliens de la côte Ouest de La Réunion ?"

Entre Sainte-Rose et Saint-Philippe, des zones coralliennes, riches et diversifiées, sont installées sur les pentes marines du volcan. Leur état est bien meilleur que celles de l’Ouest soumises à de fortes pressions anthropiques. Cette fantastique aventure fait l’objet d’une exposition visible à l’aquarium de la Porte Dorée à Paris pendant cinq mois (du 6 juin au 3 novembre).

Lire l’article complet ...


Suivre la vie du site RSS 2.0 | Contacts | Qui suis-je ? | Remerciements | Plan du site | SPIP