Manger la mer, Invitez la mer à votre table !

Accueil > Actualités de la mer > Les poissons du volcan sous les feux de la rampe à Paris

Les poissons du volcan sous les feux de la rampe à Paris

Dernière mise à jour le mardi 14 mai 2013

Article paru
sur le site "Clicanoo.re" - 13 Mai 2013
Visualiser l’article original


Avril 2007, la Fournaise déverse des millions de m3 de lave dans l’océan. L’Agence pour la recherche et la valorisation marine (Arvam) et ses partenaires profite de cette occasion pour tenter de mieux comprendre la formation des pillow-lavas observée déjà nettement en 2004. En pleine éruption, une poignée de scientifiques, dont Jean-Pascal Quod et Alain Barrère, vont faire une pêche miraculeuse.

Ils récoltent un grand nombre de poissons des abysses, tués par les chocs thermiques et chimiques engendrés par la lave sous l’océan. Ils ramènent plus de 400 spécimens, soit 81 espèces, dont 47 nouvelles pour La Réunion et 12 pour la science.

Dès la lave refroidie, les scientifiques ont pu observer le retour de la vie sur les laves, avec des animaux et végétaux qu’ils n’avaient pas l’habitude de voir ailleurs. Même les coraux faisaient leur apparition dès le troisième mois après cette gigantesque éruption. De ces constatations, l’équipe de Jean-Pascal Quod a bâti un programme ambitieux de recensement de la biodiversité, si peu connue, des pentes marines de la Fournaise (jusqu’à 80 m de profondeur).

Le projet Biolave, qui s’est étalé sur plusieurs années, a mobilisé une trentaine de scientifiques-plongeurs, des étudiants, une équipe logistique, des navires, un laboratoire à terre…

Il a permis d’identifier plus de 1 300 espèces (algues, poissons, coraux…). 10 % sont nouvelles pour la faune et la flore de l’île, et quelques dizaines jamais décrites dans le monde. Des questions ont également émergé : "La zone marine du Piton de la Fournaise pourrait-elle jouer un rôle important pour l’avenir des récifs coralliens de la côte Ouest de La Réunion ?"

Entre Sainte-Rose et Saint-Philippe, des zones coralliennes, riches et diversifiées, sont installées sur les pentes marines du volcan. Leur état est bien meilleur que celles de l’Ouest soumises à de fortes pressions anthropiques. Cette fantastique aventure fait l’objet d’une exposition visible à l’aquarium de la Porte Dorée à Paris pendant cinq mois (du 6 juin au 3 novembre).

Lire l’article complet ...


Suivre la vie du site RSS 2.0 | Contacts | Qui suis-je ? | Remerciements | Plan du site | SPIP