22 août : Lorient. Saisie de 18 tonnes de thon rouge pêché illégalement 15 août : Le Canada, premier pays à commercialiser du saumon transgénique 13 juillet : Un iceberg soixante fois plus grand que Paris s’est détaché de l’Antarctique12 juillet : Algues vertes. Tsunami vert le retour10 juillet : Algues vertes. Un second plan mis en oeuvre
Accueil > Actualités de la mer > Les populations d’animaux marins ont chuté de moitié en 40 ans

Les populations d’animaux marins ont chuté de moitié en 40 ans

Dernière mise à jour le jeudi 17 septembre 2015

Article paru
sur le site "Francetvinfo" - 16 Septembre 2015
Visualiser l’article original-20150916-[lestitres-coldroite/titre1]]


Le bilan est dramatique pour notre planète. Les populations d’animaux marins (mammifères, oiseaux, reptiles et poissons) ont chuté de moitié depuis les années 1970 du fait de la surpêche, de la pollution et du changement climatique, alerte l’ONG environnementale WWF mercredi 16 septembre.

Dans son rapport, le WWF explique que son indice Planète vivante des populations marines, qui mesure la tendance suivie par les populations d’animaux marins, "a enregistré une régression de 49% entre 1970 et 2012". Certaines ont même vu leur effectif fondre de près de 75%, s’alarme le WWF, dont l’étude est effectuée sur une base d’observation de 5 829 populations appartenant à 1 234 espèces.
Thon, maquereau et bonite en fort déclin

"L’action de l’homme est à l’origine de ces tendances : de la surpêche et des industries extractives à l’aménagement du littoral et à la pollution, en passant par les émissions de gaz à effet de serre responsables de l’acidification océanique et du réchauffement des mers", dénonce l’organisation internationale basée en Suisse.

Et l’appétit de l’homme pour le poisson ne cesse d’augmenter : à l’échelle mondiale, la consommation moyenne par habitant est passée de 9,9 kg dans les années 1960 à 19,2 kg en 2012. Ce sont, sans surprise, les espèces essentielles à la pêche commerciale et à la pêche de subsistance qui subissent le déclin le plus marqué. Il est notamment de 74% pour les effectifs de la famille englobant le thon, le maquereau et la bonite.
En Méditerranée, 89% des stocks sont déjà épuisés

.../....

Lire l’article complet ...-20150916-[lestitres-coldroite/titre1]]


Suivre la vie du site RSS 2.0 | Contacts | Qui suis-je ? | Remerciements | Plan du site | SPIP