25 septembre : Des quasi-méduses dangereuses en Bretagne, en Cornouailles et au pays de Galles24 septembre : Vidéo : en Asie centrale, la mer d’Aral renoue avec l’eau et la vie23 septembre : Economie de la mer. La criée, cœur battant de la pêche dans la nuit 22 septembre : Assises de la pêche. « Dans la mer, il n’y a pas de sous-produits » 21 septembre : Cousteau. La Calypso en rénovation, victime d’un incendie 20 septembre : Brexit. Les pêcheurs veulent un horizon dégagé19 septembre : Tara. L’expédition s’alarme pour les récifs coralliens18 septembre : Danisco. Un agrément pour de nouveaux débouchés17 septembre : Plouescat. Des physalies échouées à Porsmeur 16 septembre : Aquaculture. La ferme pilote du Ceva15 septembre : Des particules de plastique piégées au fond des mers9 septembre : Porspoder. La Physalia Physalis, un danger mortel 2 septembre : Pêche illicite. 200 kg de coques saisies en Petite mer de Gâvres 31 août : Un drone pour surveiller la mer et le littoral 22 août : Lorient. Saisie de 18 tonnes de thon rouge pêché illégalement 15 août : Le Canada, premier pays à commercialiser du saumon transgénique
Accueil > Actualités de la mer > Les zones marines de conservation inquiètent les pêcheurs

Les zones marines de conservation inquiètent les pêcheurs

Dernière mise à jour le vendredi 25 janvier 2013

Article paru
sur le site "Le Figaro Nautisme" - 22 Janvier 2013
Visualiser l’article original


Les pêcheurs français, ceux du Grand Ouest notamment, s’inquiètent d’un projet du gouvernement britannique visant à instituer en Manche des « Marine conservation zone » (MCZ) en anglais ou « zone marine de conservation » en français, menaçant des droits de pêche historiques des Français.

"La communauté maritime est en émoi et craint que la création de ces MCZ ne menace gravement l’activité de sa flotte de pêche dans la mesure où les eaux concernées sont des zones de droits de pêche historiques des Français", s’est inquiété le député de l’Eure Hervé Morin (UDI) dans une question écrite au ministre en charge de la pêche.

"En sanctuarisant ces zones avec le plus haut niveau de protection (soit plus de 50 % d’entre elles), le risque est à terme de ne plus pouvoir pêcher pour nos pêcheurs, des centaines d’emplois seront menacés ainsi que la survie de l’ensemble de la filière soit 5.000 emplois directs", a insisté l’élu.

Une inquiétude partagée par Philippe Le Moigne, président de la Coopérative Ar Mor Glaz et ancien leader des pêcheurs du Guilvinec (Finistère) lors des mouvements suscités par la flambée des cours du gazole (2007).

"Si ces zones sont mises en place, cela restreindra l’espace pêchable par les chalutiers et induira une concentration des bateaux sur les zones non protégées. D’où des problèmes à venir sur les quotas dans ces zones, sur le marché du poisson (tout le monde pêchant la même espèce au même moment)", a-t-il confié au Figaro Nautisme.

"Ce sont les chalutiers (chalut de fond) qui seront interdits dans les MCZ. Et les Anglais n’en n’ont pas. Les fileyeurs et les ligneurs pourront y aller. Et les Anglais en ont", résume M. Le Moigne, ajoutant que les zones concernées sont "travaillées par les chalutiers français (essentiellement bretons) depuis des lustres. Mon grand père en a été un des précurseurs dès 1947. Mon père et moi y avons fait toute notre carrière".

Lire l’article complet ...


Suivre la vie du site RSS 2.0 | Contacts | Qui suis-je ? | Remerciements | Plan du site | SPIP