23 octobre : Ostréiculture. Une étude décrypte la surmortalité des huîtres juvéniles 22 octobre : Pêches illégales. Des albatros « espions »21 octobre : Audierne. Des homards bleu, blanc et rouge réunis à l’Aquashow 20 octobre : Conchyliculture. Des filets biodégradables en test dans le Morbihan 18 octobre : Maison flottante. Une usine à Lannion pour produire l’Anthénea17 octobre : Sabella. L’immersion de l’hydrolienne reportée 16 octobre : Corridors maritimes. Les huit députés du Finistère écrivent au Premier ministre15 octobre : Biodiversité. Sous l’objectif des photographes animaliers bretons 13 octobre : Pêche au bar. Ils ont partagé leur victoire12 octobre : Métiers de la pêche. Une formation à Concarneau11 octobre : La coquille Saint-Jacques de la baie de Saint Brieuc10 octobre : Le Giec appelle à des transformations « sans précédent » pour limiter le réchauffement9 octobre : Ouverture de la pêche aux coquilles Saint-Jacques8 octobre : La coquille Saint-Jacques de la baie de Saint Brieuc7 octobre : Grand Pavois. Le salon nautique met le cap sur l’environnement 6 octobre : Saint-Jacques. La pêche raisonnée a payé 5 octobre : Rade de Brest. Qualité de l’eau : le préfet jette un pavé dans la mare4 octobre : Ils mesurent la couleur de la mer... pour le bien de tous3 octobre : Les pêcheurs normands écœurés après l’ouverture de la pêche à la coquille : “Les anglais ont tout gratté !”2 octobre : Traité Vers une protection de la haute mer 1er octobre : Coquille Saint-Jacques. Ouverture de la pêche lundi29 septembre : Bar. La pêche récréative peut reprendre lundi en Nord-Bretagne 27 septembre : SeaCleaners26 septembre : Quand la science aide à faire tomber les cartels de l’ivoire25 septembre : Algues brunes. Le bon filon d’une entreprise bretonne rticle paru sur le site "Le Télégramme :"...24 septembre : Bar. Le ras-le-bol des ligneurs 23 septembre : La Bretagne ne veut pas rater le train 22 septembre : Rade de Brest. Coquilles : la campagne devrait passer au vert22 septembre : Rade de Brest. Coquilles : la campagne devrait passer au vert21 septembre : Le Croizic. La première éolienne flottante française a commencé à produire de l’électricité 20 septembre : La Dominique, premier pays au monde à interdire le plastique18 septembre : Coquille Saint-Jacques. Pêcheurs français et britanniques trouvent un accord 17 septembre : Un cluster pour booster la filière algues 15 septembre : Requin-taupe, travaux et raid 14 septembre : Pêche. Un drone de surveillance en test à Plouézec [Diapo et vidéo] 13 septembre : Coquille Saint-Jacques : échec des négociations entre Français et Britanniques12 septembre : La haute mer, un bien commun pas encore protégér11 septembre : Pourquoi il ne faut pas tuer les araignées chez vous10 septembre : « The Ocean Cleanup », un énorme extracteur, va nettoyer le vortex de déchets dans le Pacifique8 septembre : Coquille Saint-Jacques. « Blocage » des négociations entre pêcheurs français et britanniques
Accueil > Actualités de la mer > Leucate victime d’un dégazage sauvage : on s’exerce !

Leucate victime d’un dégazage sauvage : on s’exerce !

Dernière mise à jour le lundi 10 juin 2013

Article paru
sur le site "L’indépendant" - 05 Juin 2013
Visualiser l’article original


l ne s’agit que d’un exercice de simulation organisé demain. Mais mieux vaut s’y préparer, au cas où…Il y quatre ans, Gruissan et Narbonne-Plage avaient été le théâtre d’un exercice de grande ampleur en matière de lutte contre la pollution maritime. Cette année, c’est au tour de Leucate de se prêter à la simulation de catastrophe à l’occasion de la révision du dispositif Orsec Polmar-Terre du département audois.

Le scénario, prévu pour demain, est le suivant : un dégazage sauvage (opération qui consiste à rejeter les résidus pétroliers en mer) a lieu au large de Leucate. La pollution se dirige vers les côtes, menaçant notamment la base conchylicole. Pour faire face à la crise, un poste de commandement opérationnel sera activé à la capitainerie du port de Leucate, tandis qu’en préfecture, une cellule de crise est également mise en place. Le but de cet exercice est clair. Il s’agit en premier lieu de tester, en grandeur nature, l’efficacité des dispositifs de protection - notamment les barrages flottants.

La réactivité dépend aussi des personnels des collectivités territoriales, qui auront l’occasion de se familiariser avec le matériel utilisé en cas de crise, fourni demain par le centre de stockage de Sète. Les élus locaux, eux, devront prendre rapidement les bonnes mesures et envisager dès que possible la question du nettoyage des côtes souillées et de la gestion des polluants et des déchets.

Lire l’article complet ...


Suivre la vie du site RSS 2.0 | Contacts | Qui suis-je ? | Remerciements | Plan du site | SPIP