25 juin : Camaret (29) : Emmanuel Macron salue les sauveteurs en mer et garantit leurs moyens23 juin : Bretagne. Ils scrutent le bruit des hommes qui pollue les mer20 juin : Des pêcheurs bloquent les ports pour protester contre la pêche électrique19 juin : Boulogne-sur-Mer. Action pour protester contre la pêche électrique 18 juin : Voitures propres : la France rêve d’hydrogène 15 juin : Antilles. Un plan de lutte contre les sargasses14 juin : Sillon de Talbert. Plusieurs centaines de requins pris au piège de filets13 juin : Bouteilles en plastique. Des écoliers bretons font voter l’interdiction à la cantine12 juin : Coquillages. Restrictions de pêche en baie de Morlaix et en rade de Brest11 juin : "Un piège de plastique" : la mer Méditerranée compte plus d’un million de fragments de plastique au km²10 juin : Le coup de gueule du chef breton Olivier Roellinger9 juin : Mystère des sargasses : pourquoi les plages antillaises se couvrent-elles d’algues ?8 juin : Comment vraiment lutter contre la pollution plastique dans l’océan ?7 juin : Quiberon. Le réensemencement de coquilles Saint-Jacques a débuté ce mercredi6 juin : Du golfe de Guinée à la Thaïlande : les ravages de la pêche illégale5 juin : Pollution plastique en mer : le navigateur François Gabart lance l’alerte4 juin : Poissons bleus. Des stocks stables 3 juin : Criées. Innover pour plus de compétitivité 2 juin : Guadeloupe : des écoles fermées à cause des sargasses1er juin : Environnement : les "poubelles de la mer" arrivent en France31 mai : En Gironde, les policiers de la mer traquent les braconniers à l’anguille30 mai : Sargasses : Girardin déplore l’inaction des précédents gouvernements29 mai : L’anguille en danger : les chercheurs girondins se mobilisent28 mai : Qu’arrive-t-il aux lançons sur les plages bretonnes ? 26 mai : Les produits de la mer décidément bons pour le coeur !25 mai : Sept ans d’étude pour une première mondiale 24 mai : acidification des océans. L’Ifremer à la pointe23 mai : Grâce au super ordinateur il traque la crépidule en rade de Brest22 mai : Pêche récréative au bar. Des députés se mobilisent pour la préserver21 mai : Bassin d’Arcachon : Interdiction de consommation de tous les coquillages, y compris les huîtres18 mai : Pourquoi la France importe plus de poissons qu’elle n’en exporte ?17 mai : Pêche. Alain Cadec, désigné rapporteur européen sur le plan de gestion pluriannuel Manche et Atlantique 15 mai : Une première « attaque contre le plastique » menée à Montréal14 mai : Antilles. Le retour en force des sargasses 12 mai : Comment les crevettes influencent le climat en brassant les océans
Accueil > Actualités de la mer > Loi Littoral. Un toilettage s’impose

Loi Littoral. Un toilettage s’impose

Dernière mise à jour le dimanche 2 février 2014

Article paru
sur le site "Le Télégramme" - 30 Janvier 2014
Visualiser l’article original



La loi Littoral a freiné le bétonnage de nos côtes. Mais ces dernières pâtissent « d’un affrontement stérile entre protection et aménagement ». Odette Herviaux, sénatrice socialiste du Morbihan, préconise de toiletter la loi. Et surtout de redonner le pouvoir aux élus locaux. Explications.

Décentraliser la loi Littoral, redonner le pouvoir aux élus locaux et régionaux : c’est ce que préconisent, dans un rapport rendu public hier, deux sénateurs, Odette Herviaux, élue socialiste du Morbihan, et Jean Bizet, élu UMP de la Manche.

Tous deux mettent en avant leur mesure phare : la création de chartes régionales d’aménagement du littoral (Cral), ce qui permettrait de confier l’interprétation de la loi aux élus locaux. Ils rédigeraient « un document simple », déclinant l’interprétation des dispositions particulières au littoral du code de l’urbanisme.

« Aujourd’hui, l’administration refuse toujours de faire confiance aux élus locaux », déplorent Odette Herviaux et Jean Bizet. Attention, pas question de faire n’importe quoi. La charte, basée sur le volontariat, ne serait adoptée qu’après avoir reçu la bénédiction du Conservatoire national de la mer et du littoral, « un garde-fou impartial ». « La charte permettrait de ne pas laisser les élus face au pouvoir du juge qui est devenu, de fait, le législateur des lacunes de la loi », estime Jean Bizet.

"Elle souffre de l’imprécision de ses dispositions"

C’est clair : il ne s’agit pas de faire exploser la loi Littoral, mais de la « toiletter ». « Nous ne voulons pas être taxés de jeter la loi aux orties ! » insiste Odette Herviaux. La loi Littoral, votée il y a près de 30 ans, a « incontestablement et heureusement freiné le bétonnage de nos côtes », soulignent les rapporteurs mais « elle souffre de l’imprécision de ses dispositions ». Ce qui a généré de multiples contentieux « dans lesquels le juge s’écarte parfois de la volonté du législateur et fait prévaloir la dimension environnementale sur toute autre considération », souligne le rapport. La vision de développement durable du littoral a disparu. « Le littoral pâtit d’un affrontement stérile entre protection et aménagement, qui fige le développement des territoires concernés », selon les sénateurs. D’après eux, les problèmes restent concentrés sur quelques départements comme la Manche et le Var. En Bretagne aussi, il y a quelques soucis.

Selon les rapporteurs, la population de départements littoraux devrait croître de 19 % entre 2007 et 2040, contre 13 % dans le reste de la métropole. « Il est donc nécessaire de poursuivre intelligemment le développement du littoral, disent-ils, ne serait-ce que pour accueillir les touristes dans de bonnes conditions. »

Les déséquilibres ne manquent pas entre communes du même littoral, les unes se sont beaucoup urbanisées, les autres ont choisi de préserver le littoral. Odette Herviaux aime à citer un maire corse : « Les grosses grossissent et les maigres maigrissent ».

Renforcer le volet économique de la loi

Lire l’article complet ...



Suivre la vie du site RSS 2.0 | Contacts | Qui suis-je ? | Remerciements | Plan du site | SPIP