26 mai : Les produits de la mer décidément bons pour le coeur !25 mai : Sept ans d’étude pour une première mondiale 24 mai : acidification des océans. L’Ifremer à la pointe23 mai : Grâce au super ordinateur il traque la crépidule en rade de Brest22 mai : Pêche récréative au bar. Des députés se mobilisent pour la préserver21 mai : Bassin d’Arcachon : Interdiction de consommation de tous les coquillages, y compris les huîtres18 mai : Pourquoi la France importe plus de poissons qu’elle n’en exporte ?17 mai : Pêche. Alain Cadec, désigné rapporteur européen sur le plan de gestion pluriannuel Manche et Atlantique 15 mai : Une première « attaque contre le plastique » menée à Montréal14 mai : Antilles. Le retour en force des sargasses 12 mai : Comment les crevettes influencent le climat en brassant les océans 11 mai : La pollution de l’eau par les nitrates diminue dans l’Union européenne10 mai : "Le Manta", Un navire révolutionnaire pour nettoyer les océans9 mai : Mobilité active : Saint Lô pédale à l’hydrogène8 mai : Santé. L’huître pour mieux comprendre le cancer 7 mai : Bord à bord. Des bateaux sur-mesure4 mai : L’anguille en danger : les chercheurs girondins se mobilisent2 mai : Baie de Saint-Brieuc. Les mytiliculteurs planchent sur l’avenir30 avril : Manifeste pour une cuisine responsable ! By Chef Simon28 avril : Emissions polluantes. Les cargos mis au pas27 avril : Coups de filet chez les trafiquants de civelles, jeunes anguilles protégées En savoir plusfiquants-de-civelles26 avril : Tévennec. Retour littéraire en enfer 25 avril : Secours. Impressionnant exercice maritime 24 avril : Eau et rivières. « Des plans de lutte » pas à la hauteur23 avril : Hécatombe de coraux dans la Grande Barrière australienne20 avril : La traque musclée contre les braconniers de bébés anguilles19 avril : Vigipol. Des compétences portées au niveau national ? 17 avril : L’huitre plate se développe à l’étang de Diana16 avril : Huîtres. La filière veut lutter contre la pression immobilière 14 avril : Langoustine. Lorient veut faire voyager la « demoiselle »13 avril : Le printemps à Océanopolis12 avril : Vigipol. Des compétences portées au niveau national ?
Accueil > Actualités de la mer > Lutte contre la surpêche : la Commission européenne annonce des déductions (...)

Lutte contre la surpêche : la Commission européenne annonce des déductions sur les quotas de pêche de 2014

Dernière mise à jour le mardi 26 août 2014

Article paru
sur le site "Europa-communiqués" - 11 Août 2014
Visualiser l’article original



Les dix États membres qui ont déclaré avoir dépassé leurs quotas de pêche en 2013 verront leurs quotas de pêche pour ces stocks réduits en 2014. La Commission européenne annonce ces déductions sur une base annuelle afin de remédier immédiatement aux dommages occasionnés aux stocks surexploités durant l’année écoulée et de garantir une utilisation durable des ressources halieutiques communes par les États membres. Par rapport à l’an dernier, le nombre de déductions a baissé de 22 %.

Mme Maria Damanaki, commissaire européenne chargée des affaires maritimes et de la pêche, a déclaré : « Si nous voulons lutter sérieusement contre la surpêche, il faut appliquer nos règles à la lettre, et ceci vaut aussi pour le respect des quotas. Je suis heureuse de constater que nous sommes mieux parvenus à les respecter en 2013 qu’au cours des années précédentes. Cela dit, pour assurer la bonne santé des stocks halieutiques européens, nous avons également besoin de contrôles efficaces pour faire respecter les règles en vigueur. »

Contexte

La Belgique, le Danemark, la Grèce, l’Espagne, la France, l’Irlande, les Pays-Bas, la Pologne, le Portugal, le Royaume-Uni et 45 stocks halieutiques sont concernés par les déductions de quotas de cette année. Les déductions de quotas s’appliquent sur les mêmes stocks que ceux qui ont été surexploités au cours de l’année précédente et des déductions supplémentaires sont appliquées en cas de surpêche ultérieure, en cas de dépassement des quotas de plus de 5 % ou lorsque le stock concerné fait l’objet d’un plan pluriannuel.

Toutefois, si un État membre ne dispose pas de quotas de pêche suffisants pour restituer le volume de sa surpêche, ces quantités seront déduites d’un autre stock dans la même zone géographique, en tenant compte de la nécessité d’éviter les rejets dans les pêcheries mixtes. Les décisions relatives aux déductions sur d’autres stocks sont prises en consultation avec les États membres concernés et seront publiées dans un règlement distinct dans le courant de cette année. Par ailleurs, si les quotas disponibles ne suffisent pas pour couvrir la totalité des déductions en question, le solde est reporté à l’année suivante.

La base juridique des déductions est le règlement (CE) n° 1224/2009. En vertu de celui-ci, la Commission est chargée de procéder à des déductions sur les futurs quotas des États membres qui ont dépassé leurs quotas. En vue de garantir la durabilité des stocks, certains coefficients multiplicateurs s’appliquent, comme indiqué à l’article 105, paragraphes 2 et 3, du règlement.

Pour de plus amples informations

Pour la liste complète des déductions pour 2014, voir

http://ec.europa.eu/fisheries/cfp/fishing_rules/tacs/info/quota-deductions-for-2014.pdf

Pour la liste complète des déductions pour 2013, voir

http://ec.europa.eu/fisheries/cfp/fishing_rules/tacs/info/quota-deductions-for-2013.pdf.

Lire l’article complet ...



Suivre la vie du site RSS 2.0 | Contacts | Qui suis-je ? | Remerciements | Plan du site | SPIP