15 novembre : Brexit. Les pêcheurs s’invitent dans la négociation14 novembre : Pêche au bar. Les précisions de la FNPP 13 novembre : Zéro rejet. Scientifiques et pêcheurs dans le même bateau12 novembre : Economie de la mer, la mer grande oubliée de l’Histoire 8 novembre : Saint-Brieuc : plus de coquilles Saint-Jacques, mais quel effet sur le prix ?7 novembre : Route du Rhum. Le point à 6 h6 novembre : Baie de Morlaix. Un chalutier remonte un engin explosif, l’équipage évacué5 novembre : Les pêcheurs de Boulogne-sur-Mer et de Nieuport se mobilisent contre la pêche électrique4 novembre : Route du Rhum. La quarantaine rugissante ! 3 novembre : Une pieuvre "Dumbo", très rare, observée au large de la Californie 2 novembre : Pour sauver le corail, ces îles paradisiaques ont interdit les crèmes solaires31 octobre : Biodiversité. Le rapport qui accable nos modes de vie 30 octobre : L’expédition Tara rentre à Lorient après 30 mois dans l’océan Pacifique29 octobre : Tara. « Le corail, véritable thermomètre de la planète » 25 octobre : Environnement. SeaBird déploie ses bioplastiques 24 octobre : Grain de Sail. Un voilier pour importer cacao et café 23 octobre : Ostréiculture. Une étude décrypte la surmortalité des huîtres juvéniles 22 octobre : Pêches illégales. Des albatros « espions »21 octobre : Audierne. Des homards bleu, blanc et rouge réunis à l’Aquashow 20 octobre : Conchyliculture. Des filets biodégradables en test dans le Morbihan 18 octobre : Maison flottante. Une usine à Lannion pour produire l’Anthénea17 octobre : Sabella. L’immersion de l’hydrolienne reportée 16 octobre : Corridors maritimes. Les huit députés du Finistère écrivent au Premier ministre15 octobre : Biodiversité. Sous l’objectif des photographes animaliers bretons 13 octobre : Pêche au bar. Ils ont partagé leur victoire12 octobre : Métiers de la pêche. Une formation à Concarneau11 octobre : La coquille Saint-Jacques de la baie de Saint Brieuc10 octobre : Le Giec appelle à des transformations « sans précédent » pour limiter le réchauffement9 octobre : Ouverture de la pêche aux coquilles Saint-Jacques8 octobre : La coquille Saint-Jacques de la baie de Saint Brieuc7 octobre : Grand Pavois. Le salon nautique met le cap sur l’environnement 6 octobre : Saint-Jacques. La pêche raisonnée a payé 5 octobre : Rade de Brest. Qualité de l’eau : le préfet jette un pavé dans la mare4 octobre : Ils mesurent la couleur de la mer... pour le bien de tous3 octobre : Les pêcheurs normands écœurés après l’ouverture de la pêche à la coquille : “Les anglais ont tout gratté !”2 octobre : Traité Vers une protection de la haute mer 1er octobre : Coquille Saint-Jacques. Ouverture de la pêche lundi
Accueil > Actualités de la mer > Maladie des tellines. Un parasite mystérieux

Maladie des tellines. Un parasite mystérieux

Dernière mise à jour le mercredi 15 mai 2013

Article paru
sur le site "Le Télégramme" - 14 Mai 2013
Visualiser l’article original


Depuis l’apparition en 2010 d’une nouvelle maladie, la petite pêcherie de tellines du Finistère est déstabilisée. Nous avons interrogé un chercheur d’Ifremer sur l’origine de ce parasite dont l’apparition pose bien des questions.

Jeudi 2 mai, ils sont sept, à 14 h 30, alors que le sable se découvre peu à peu, à sortir leurs dragues à roulettes. Il fait beau. Le ciel se colore des voiles des kitesurfers. Les telliniers attaquent leur journée. Sans trop d’illusions. Dix, 20, 30 kg peut-être : l’objectif des quatre ou cinq heures de travail n’est pas gras. « De toute façon, en baie d’Audierne, il n’y a plus rien », commente l’un d’eux. Une maladie décime depuis deux ans les stocks de tellines, laissant désemparée et sur la paille la petite trentaine de professionnels finistériens.

Alertés en 2010

Tristan Renault, responsable de l’Unité Santé, génétique et microbiologie des Mollusques à la station d’Ifremer de La Tremblade, fait le point. « Nous avons été sollicités par les services de l’État pour des mortalités sur les flions (*) en baie d’Audierne et de Douarnenez, mais aussi à Quiberon et sur l’île d’Oléron dès 2010, puis en 2011, explique le chercheur. Les niveaux de mortalités étaient très importants, de 50 à 80 %. Suite aux analyses, nous avons mis en évidence un parasite protozoaire (formé juste d’une cellule), identifié comme appartenant à un groupe de mikrocytos que l’on connaît déjà chez certains coquillages dans le monde. Mais il n’était pas totalement identique à celui déjà décrit ailleurs. On pourrait être devant une espèce nouvellement décrite ». La seconde étape pour les scientifiques a été de voir s’il y avait une association entre ce parasite et les mortalités. « Il y a en effet une suspicion de cause à effet », dit Tristan Renault. « Les gisements sont touchés de manière très globale avec un effondrement des stocks, un très grand nombre d’individus atteints plutôt en fin de printemps. En 2011, en baie d’Audierne, il y a eu une mortalité importante en mai, puis ensuite une réduction de la mortalité et du taux de détection du virus, jusqu’à atteindre 0 % en juillet ».

Quelle origine ?

Restait à traquer l’origine du parasite. « Nous avons pu travailler sur la cause primaire de la mortalité, mais la compréhension de l’émergence de ce parasite spécifique à la telline est difficile ». « Nous avons comparé le parasite avec un autre connu au Canada et aux USA. Ce n’était pas le même. Donc l’origine n’est pas à chercher dans un transfert de coquillage ». On pense logiquement à une pollution. « Depuis des années, nous travaillons sur les interactions entre pollutions et sensibilité aux agents infectieux, ajoute Tristan Renault. Sur ce parasite, il n’y a pas de travaux réalisés, mais nous avons des travaux sur l’huître creuse. On a constaté qu’un contact préalable avec des pesticides rendait les animaux plus sensibles aux infections bactériennes en condition de laboratoire. Dans l’environnement, il est très complexe de définir et démêler les effets des différents paramètres : température, salinité, polluants... ».

Quelle évolution ?

Lire l’article complet ...


Suivre la vie du site RSS 2.0 | Contacts | Qui suis-je ? | Remerciements | Plan du site | SPIP