13 décembre : Coquilles. À bord de l’Eter Vag12 décembre : L’année 2018 a été la deuxième plus chaude jamais enregistrée en Arctique depuis 190011 décembre : Baie de Somme. La densité des poissons a baissé de 80 % en 30 ans10 décembre : Les coquilles Saint-Jacques aussi mangent du plastique 8 décembre : Neoline. Les voiliers nantais transporteront des voitures Renault 7 décembre : Civelles. Un « trafic international » jugé à Nantes 6 décembre : #AlertePollution 5 décembre : Pollution des mers. Une concentration inquiétante de métaux lourds dans les plastiques 4 décembre : Saint-Philibert. Des plages envahies par des algues rouges 3 décembre : Dauphins. Les pélagiques font du bruit pour les sauver2 décembre : Grands fonds. Un labo commun entre Brest et la Chine 1er décembre : Bar. Les ligneurs craignent la fermeture de la pêche 30 novembre : Hx², la future voiture solaire à usage urbain d’Eco Solar Breizh29 novembre : Algues. L’or vert de la Bretagne28 novembre : Il est crucial de protéger la haute mer pour nous protéger27 novembre : Une bactérie mangeuse de CO2 découverte dans l’océan Pacifique26 novembre : Une chercheuse propose des solutions simples pour sauver les abeilles24 novembre : Ver marin. Visitez l’élevage qui révolutionne la greffe23 novembre : Des produits de la mer pour des gourmands pressés22 novembre : Pesticides : la consommation française cartographiée21 novembre : Pesticides : la consommation française cartographiée19 novembre : Tableau de bord interactif. Suivez la Route du Rhum en direct15 novembre : Brexit. Les pêcheurs s’invitent dans la négociation14 novembre : Pêche au bar. Les précisions de la FNPP 13 novembre : Zéro rejet. Scientifiques et pêcheurs dans le même bateau12 novembre : Economie de la mer, la mer grande oubliée de l’Histoire 8 novembre : Saint-Brieuc : plus de coquilles Saint-Jacques, mais quel effet sur le prix ?7 novembre : Route du Rhum. Le point à 6 h6 novembre : Baie de Morlaix. Un chalutier remonte un engin explosif, l’équipage évacué5 novembre : Les pêcheurs de Boulogne-sur-Mer et de Nieuport se mobilisent contre la pêche électrique4 novembre : Route du Rhum. La quarantaine rugissante !
Accueil > Actualités de la mer > Manche et Mer du Nord 400 traits et une inquiètude !

Manche et Mer du Nord 400 traits et une inquiètude !

Dernière mise à jour le mardi 23 février 2016

Article paru
sur le site "Le Télégramme" - 22 Février 2016
Visualiser l’article original


Partis de Brest le 19 janvier, 23 scientifiques de l’Ifremer ont "recensé" les poissons de Manche orientale/Mer du Nord. Objectif : calculer l’indice d’abondance des principales espèces de poissons qui y vivent. En Manche, les chiffres témoignent cette année encore d’une "surexploitation".

La campagne -dite IBTS et menée de concert par six pays de l’Union- s’est terminée ce vendredi, à Boulogne-sur-Mer.

La zone Manche orientale/Mer du Nord a été bien quadrillée. Au cours de 75 chalutages, 9.800 poissons ont été remontés. Les larves ont, quant à elles, été collectées de nuit, puis mesurées et comptées. Les résultats varient selon les espèces, relate La Voix du Nord.

Le merlan, « qui remonte légèrement », se situe surtout à l’ouest de la zone étudiée.
Le cabillaud, « un peu partout, mais en faible quantité ».
Le hareng, dont le stock se réduit, est présent à l’est.
L’églefin a été repéré « en quantité très faible ».

Les scientifiques associent à leurs recherches en mer les données de débarquement des professionnels. Le stock peut être considéré en sécurité biologique, en risque d’effondrement ou en danger.

/...

Lire l’article complet ...



Suivre la vie du site RSS 2.0 | Contacts | Qui suis-je ? | Remerciements | Plan du site | SPIP