26 septembre : Objectif Plancton. Au service de la science 25 septembre : Des quasi-méduses dangereuses en Bretagne, en Cornouailles et au pays de Galles24 septembre : Vidéo : en Asie centrale, la mer d’Aral renoue avec l’eau et la vie23 septembre : Economie de la mer. La criée, cœur battant de la pêche dans la nuit 22 septembre : Assises de la pêche. « Dans la mer, il n’y a pas de sous-produits » 21 septembre : Cousteau. La Calypso en rénovation, victime d’un incendie 20 septembre : Brexit. Les pêcheurs veulent un horizon dégagé19 septembre : Tara. L’expédition s’alarme pour les récifs coralliens18 septembre : Danisco. Un agrément pour de nouveaux débouchés17 septembre : Plouescat. Des physalies échouées à Porsmeur 16 septembre : Aquaculture. La ferme pilote du Ceva15 septembre : Des particules de plastique piégées au fond des mers9 septembre : Porspoder. La Physalia Physalis, un danger mortel 2 septembre : Pêche illicite. 200 kg de coques saisies en Petite mer de Gâvres 31 août : Un drone pour surveiller la mer et le littoral 22 août : Lorient. Saisie de 18 tonnes de thon rouge pêché illégalement 15 août : Le Canada, premier pays à commercialiser du saumon transgénique
Accueil > Actualités de la mer > Manche-mer du Nord : la « Thalassa » a sondé la ressource

Manche-mer du Nord : la « Thalassa » a sondé la ressource

Dernière mise à jour le vendredi 22 février 2013

Article paru
sur le site "Le Marin" - 20 Février 2013
Visualiser l’article original


L’abondance de juvéniles semble très moyenne en Manche-est et mer du Nord, confient les scientifiques, de retour d’un mois de campagne d’évaluation des ressources halieutiques à bord de la Thalassa.

À peine débarqués, le 14 février à Boulogne, ils ont fait part aux pêcheurs de leurs premiers résultats. Avec précaution, car ces informations sont encore très lapidaires et les six navires armés par les autres États ne sont pas tous rentrés (il s’agit d’un programme international). « La situation n’est pas brillante mais pas désespérée », prévient le chef de mission, Yves Vérin, de l’Ifremer.

Les indices de recrutement sont ainsi médiocres pour l’églefin et le merlan, bas pour la morue et moins bons que l’an dernier pour le hareng et le sprat. Seul le recrutement de tacaud norvégien est jugé bon.
Lire l’article complet ...


Suivre la vie du site RSS 2.0 | Contacts | Qui suis-je ? | Remerciements | Plan du site | SPIP