15 août : Finistère. Poisson cru : la préfecture appelle à la vigilance 14 août : Eau de mer. 22 degrés en rade de Brest ! 13 août : Insolite Bientôt des crevettes "Made in Bretagne"10 août : Requin-pèlerin. Toujours bien mystérieux9 août : Insolite Bientôt des crevettes "Made in Bretagne"8 août : Le Chili devient le premier pays d’Amérique latine à interdire les sacs en plastique8 août : Alimentation. Manger des algues n’est pas si bon pour la santé 6 août : Des raies dangereuses se rapprochent des côtes françaises1er août : La colère de Laury Thilleman contre le plastique dans la mer31 juillet : La mer sera bientôt dans la Constitution26 juillet : Pêche au bar. Les ligneurs s’en prennent aux bolincheurs24 juillet : Paradeep. À l’abordage du marché nautique ! 23 juillet : Brexit. Les pêcheurs toujours dans le bleu 21 juillet : Les députés inscrivent la préservation des mers et des océans dans la Constitution19 juillet : Pêche : un premier navire immobilisé grâce aux nouvelles normes de travail18 juillet : Mer d’Arabie. Une inquiétante « zone morte » ne cesse de s’étendre 17 juillet : Civelles. Le nouveau « trafic de stups »11 juillet : Marée orange. L’étonnante Noctiluca scintillans 10 juillet : Sud Finistère. Marée colorée : l’eau est redevenue claire [Vidéo] 9 juillet : Marée colorée. Le phénomène pourrait s’étendre, le phytoplancton en cause 5 juillet : Marseille : Un réseau de braconniers de poissons pêchés dans les calanques à la barre4 juillet : Poissons bleus. Des stocks stables 3 juillet : Baie de Concarneau. Un mystérieux champ de cratères unique en Europe 2 juillet : Algaia. « Le potentiel de la filière algue est considérable »
Accueil > Actualités de la mer > Marée noire à Santa Barbara : la compagnie mise en cause pour négligence

Marée noire à Santa Barbara : la compagnie mise en cause pour négligence

Dernière mise à jour le lundi 25 mai 2015

Article paru
sur le site "Le Monde Planète" - 23 Mai 2015
Visualiser l’article original



En 1969, la Californie avait été bouleversée par une marée noire – c’était alors la plus importante jamais vue aux Etats-Unis – au large de Santa Barbara, au nord de Los Angeles. Une plate-forme de la compagnie Union Oil avait explosé, laissant échapper 16 millions de litres de pétrole. La catastrophe avait lancé l’essor du mouvement écologiste aux Etats-Unis.

La marée noire qui a été détectée, mardi 19 mai, dans la même zone, à la suite de la rupture d’un oléoduc, n’a pas la même ampleur, mais elle a réveillé les souvenirs de 1969. La Californie compte quelque 9 600 km d’oléoducs. Après 1969, un moratoire a été imposé sur les forages offshore, mais vingt-trois permis d’exploitation ont été conservés. Une dizaine de plates-formes opèrent au large de la seule région de Santa Barbara.

Lire aussi : Etat d’urgence décrété en Californie après une fuite de pétrole dans l’océan

La fuite, relative à la rupture d’une canalisation sur terre datant de 1987, a été estimée à quelque 400 000 litres de brut, dont 80 000 litres se seraient déversés dans l’océan. La nappe de pétrole s’étendait, jeudi 21 mai, sur plus de 15 km le long de la côte.

L’incident s’est produit sur un oléoduc de la compagnie Plains All American Pipeline qui achemine le pétrole de puits d’extraction locaux vers des aires de stockage dans le sud de la Californie. Selon le Los Angeles Times, la compagnie, qui est basée au Texas, est l’une des plus négligentes des Etats-Unis pour l’entretien de ses installations. Son taux d’incidents par kilomètre de conduites est trois fois supérieur à la moyenne nationale.
Pas d’arrêt automatique

.../...

Lire l’article complet ...



Suivre la vie du site RSS 2.0 | Contacts | Qui suis-je ? | Remerciements | Plan du site | SPIP