21 octobre : ArticleLorient. Le saint-pierre marocain débarque à Keroman !20 octobre : Ifremer. Dans le sillage des bars18 octobre : Le plan national d’action en faveur des tortues marines 17 octobre : De centaines d’animaux marins ont traversé le Pacifique sur des débris du tsunami de 2011 au Japon16 octobre : Physalies : les plages de Locmaria-Plouzané fermées 15 octobre : Pêche. Interdiction levée pour les coquilles Saint-Jacques, les huîtres et les coques14 octobre : Cabillaud. Une baisse des quotas en mer Baltique12 octobre : La hausse des températures fait s’évaporer la Mer Caspienne11 octobre : Concarneau. Piriou enregistre la commande de huit palangriers10 octobre : Hérault : la Grande Motte va se chauffer à l’eau de mer9 octobre : Pétoncles noirs. Interdiction de récolte levée en rade de Brest8 octobre : Canada : les baleines noires décimées par l’activité humaine 7 octobre : Coquille Saint-Jacques. Vers une campagne encore frustrante en rade de Brest 6 octobre : Une mine d’or dans les restes de poisson et de crustacé ? (Canada)5 octobre : Morbihan. La qualité des eaux du littoral à la hausse4 octobre : Pêche électrique : plainte contre les Pays-Bas3 octobre : Coquilles Saint-Jacques. Préserver la ressource 2 octobre : Espadon. Des quotas dès 2017 pour contrer la surpêche en Méditerranée1er octobre : La mer Méditerranée en danger face au tourisme de masse selon WWF30 septembre : Bolinche on a pris en mains notre destin28 septembre : Aquaculture. Un potentiel et des barrages 27 septembre : Piraterie. Une coopération payante26 septembre : Objectif Plancton. Au service de la science 25 septembre : Des quasi-méduses dangereuses en Bretagne, en Cornouailles et au pays de Galles24 septembre : Vidéo : en Asie centrale, la mer d’Aral renoue avec l’eau et la vie23 septembre : Economie de la mer. La criée, cœur battant de la pêche dans la nuit 22 septembre : Assises de la pêche. « Dans la mer, il n’y a pas de sous-produits » 21 septembre : Cousteau. La Calypso en rénovation, victime d’un incendie 20 septembre : Brexit. Les pêcheurs veulent un horizon dégagé19 septembre : Tara. L’expédition s’alarme pour les récifs coralliens18 septembre : Danisco. Un agrément pour de nouveaux débouchés17 septembre : Plouescat. Des physalies échouées à Porsmeur 16 septembre : Aquaculture. La ferme pilote du Ceva15 septembre : Des particules de plastique piégées au fond des mers9 septembre : Porspoder. La Physalia Physalis, un danger mortel
Accueil > Actualités de la mer > Marée noire à Santa Barbara : la compagnie mise en cause pour négligence

Marée noire à Santa Barbara : la compagnie mise en cause pour négligence

Dernière mise à jour le lundi 25 mai 2015

Article paru
sur le site "Le Monde Planète" - 23 Mai 2015
Visualiser l’article original



En 1969, la Californie avait été bouleversée par une marée noire – c’était alors la plus importante jamais vue aux Etats-Unis – au large de Santa Barbara, au nord de Los Angeles. Une plate-forme de la compagnie Union Oil avait explosé, laissant échapper 16 millions de litres de pétrole. La catastrophe avait lancé l’essor du mouvement écologiste aux Etats-Unis.

La marée noire qui a été détectée, mardi 19 mai, dans la même zone, à la suite de la rupture d’un oléoduc, n’a pas la même ampleur, mais elle a réveillé les souvenirs de 1969. La Californie compte quelque 9 600 km d’oléoducs. Après 1969, un moratoire a été imposé sur les forages offshore, mais vingt-trois permis d’exploitation ont été conservés. Une dizaine de plates-formes opèrent au large de la seule région de Santa Barbara.

Lire aussi : Etat d’urgence décrété en Californie après une fuite de pétrole dans l’océan

La fuite, relative à la rupture d’une canalisation sur terre datant de 1987, a été estimée à quelque 400 000 litres de brut, dont 80 000 litres se seraient déversés dans l’océan. La nappe de pétrole s’étendait, jeudi 21 mai, sur plus de 15 km le long de la côte.

L’incident s’est produit sur un oléoduc de la compagnie Plains All American Pipeline qui achemine le pétrole de puits d’extraction locaux vers des aires de stockage dans le sud de la Californie. Selon le Los Angeles Times, la compagnie, qui est basée au Texas, est l’une des plus négligentes des Etats-Unis pour l’entretien de ses installations. Son taux d’incidents par kilomètre de conduites est trois fois supérieur à la moyenne nationale.
Pas d’arrêt automatique

.../...

Lire l’article complet ...



Suivre la vie du site RSS 2.0 | Contacts | Qui suis-je ? | Remerciements | Plan du site | SPIP