25 septembre : Des quasi-méduses dangereuses en Bretagne, en Cornouailles et au pays de Galles24 septembre : Vidéo : en Asie centrale, la mer d’Aral renoue avec l’eau et la vie23 septembre : Economie de la mer. La criée, cœur battant de la pêche dans la nuit 22 septembre : Assises de la pêche. « Dans la mer, il n’y a pas de sous-produits » 21 septembre : Cousteau. La Calypso en rénovation, victime d’un incendie 20 septembre : Brexit. Les pêcheurs veulent un horizon dégagé19 septembre : Tara. L’expédition s’alarme pour les récifs coralliens18 septembre : Danisco. Un agrément pour de nouveaux débouchés17 septembre : Plouescat. Des physalies échouées à Porsmeur 16 septembre : Aquaculture. La ferme pilote du Ceva15 septembre : Des particules de plastique piégées au fond des mers9 septembre : Porspoder. La Physalia Physalis, un danger mortel 2 septembre : Pêche illicite. 200 kg de coques saisies en Petite mer de Gâvres 31 août : Un drone pour surveiller la mer et le littoral 22 août : Lorient. Saisie de 18 tonnes de thon rouge pêché illégalement 15 août : Le Canada, premier pays à commercialiser du saumon transgénique
Accueil > Actualités de la mer > Méditerranée : "La pêche amateur ne vide pas la mer", le rapport d’Ifremer (...)

Méditerranée : "La pêche amateur ne vide pas la mer", le rapport d’Ifremer contesté Midi Libre

Dernière mise à jour le mercredi 13 novembre 2013

Article paru
sur le site "Midi libre" - 11 Novembre 2013
Visualiser l’article original



Les pêcheurs amateurs se défendent de "vider la mer". Leurs représentants contestent les résultats d’une étude de l’Ifremer - principal institut de recherche en mer - qui compare, mal selon eux, leurs prises annuelles avec celles de la pêche professionnelle.

"Ce ne sont pas les plaisanciers qui vont vider la mer !", a réagi Jean Kiffer, chargé de coordonner les premières Assises des pêches de loisir en mer et de la plaisance organisées à Saint-Nazaire (Loire-Atlantique) les 14 et 15 novembre.

"Ce ne sont pas les plaisanciers qui vont vider la mer !"

Les pêcheurs de loisir en mer, qui seraient 1,3 million, ont capturé, en 2012, 20 400 tonnes de poissons et crustacés (notre édition du 26 octobre). Les trois-quarts de ces captures sont gardés, représentant "5 % des prélèvements de la pêche professionnelle, dont la production est estimée à 310 000 tonnes" selon l’Ifremer.

"Ce sont des contrevérités", ont répliqué cinq fédérations (pêche en mer, pêcheurs et plaisanciers sportifs, sports sous-marins, chasse sous-marine, navigateurs).

Lire l’article complet ...



Suivre la vie du site RSS 2.0 | Contacts | Qui suis-je ? | Remerciements | Plan du site | SPIP