22 octobre : Pêches illégales. Des albatros « espions »21 octobre : Audierne. Des homards bleu, blanc et rouge réunis à l’Aquashow 20 octobre : Conchyliculture. Des filets biodégradables en test dans le Morbihan 18 octobre : Maison flottante. Une usine à Lannion pour produire l’Anthénea17 octobre : Sabella. L’immersion de l’hydrolienne reportée 16 octobre : Corridors maritimes. Les huit députés du Finistère écrivent au Premier ministre15 octobre : Biodiversité. Sous l’objectif des photographes animaliers bretons 13 octobre : Pêche au bar. Ils ont partagé leur victoire12 octobre : Métiers de la pêche. Une formation à Concarneau11 octobre : La coquille Saint-Jacques de la baie de Saint Brieuc10 octobre : Le Giec appelle à des transformations « sans précédent » pour limiter le réchauffement9 octobre : Ouverture de la pêche aux coquilles Saint-Jacques8 octobre : La coquille Saint-Jacques de la baie de Saint Brieuc7 octobre : Grand Pavois. Le salon nautique met le cap sur l’environnement 6 octobre : Saint-Jacques. La pêche raisonnée a payé 5 octobre : Rade de Brest. Qualité de l’eau : le préfet jette un pavé dans la mare4 octobre : Ils mesurent la couleur de la mer... pour le bien de tous3 octobre : Les pêcheurs normands écœurés après l’ouverture de la pêche à la coquille : “Les anglais ont tout gratté !”2 octobre : Traité Vers une protection de la haute mer 1er octobre : Coquille Saint-Jacques. Ouverture de la pêche lundi29 septembre : Bar. La pêche récréative peut reprendre lundi en Nord-Bretagne 27 septembre : SeaCleaners26 septembre : Quand la science aide à faire tomber les cartels de l’ivoire25 septembre : Algues brunes. Le bon filon d’une entreprise bretonne rticle paru sur le site "Le Télégramme :"...24 septembre : Bar. Le ras-le-bol des ligneurs 23 septembre : La Bretagne ne veut pas rater le train 22 septembre : Rade de Brest. Coquilles : la campagne devrait passer au vert22 septembre : Rade de Brest. Coquilles : la campagne devrait passer au vert21 septembre : Le Croizic. La première éolienne flottante française a commencé à produire de l’électricité 20 septembre : La Dominique, premier pays au monde à interdire le plastique18 septembre : Coquille Saint-Jacques. Pêcheurs français et britanniques trouvent un accord 17 septembre : Un cluster pour booster la filière algues 15 septembre : Requin-taupe, travaux et raid 14 septembre : Pêche. Un drone de surveillance en test à Plouézec [Diapo et vidéo] 13 septembre : Coquille Saint-Jacques : échec des négociations entre Français et Britanniques12 septembre : La haute mer, un bien commun pas encore protégér11 septembre : Pourquoi il ne faut pas tuer les araignées chez vous10 septembre : « The Ocean Cleanup », un énorme extracteur, va nettoyer le vortex de déchets dans le Pacifique8 septembre : Coquille Saint-Jacques. « Blocage » des négociations entre pêcheurs français et britanniques8 septembre : Climat. Jean Jouzel : « Il faut agir tout de suite »
Accueil > Actualités de la mer > Méditerranée : réintroduction de la langouste rouge en zone protégée

Méditerranée : réintroduction de la langouste rouge en zone protégée

Dernière mise à jour le mercredi 29 août 2012

Article paru sur le site "GoodPlanet.info" - lundi 27 Août 2012
Visualiser l’article original


GOLFE-JUAN - (AFP) - "Elles sont stressées", s’inquiète au soleil Christophe Serre, biologiste marin et scaphandrier, avant de plonger à 25 mètres de profondeur pour installer des langoustes rouges dans leur nouvel habitat, une "zone marine protégée" entre Antibes et Cannes.

Majoritairement expatriées de Corse le matin-même, elles sont délicatement posées dans les failles de blocs de béton immergés à partir de 1980 au large des côtes de Golfe-Juan, aujourd’hui recouverts d’éponges ou d’anémones.

Dans cet espace marin de 50 hectares, ouvert mais délimité par des balises, se croisent jusqu’à soixante espèces différentes de poissons. Une cinquantaine de langoustes ont trouvé refuge, en fin de semaine, dans 8.000 m3 de récifs artificiels faisant office de fonds rocheux.

Ces crustacés ont quatre ans, au vu de leur poids de 400 grammes. Ils peuvent atteindre 2,5 kg à 15 ans et exceptionnellement vivre jusqu’à cent ans.

La nouvelle colonie sera doublée dans les prochains mois, grâce aux pêcheurs locaux trouvant des langoustes trop jeunes pour être commercialisées. Avec cette réintroduction, l’espoir des pêcheurs est de les voir se reproduire, puis essaimer en dehors de la zone protégée.

Il n’existe pas de statistiques sur la présence des langoustes sur la Côte d’Azur, où l’urbanisation du littoral a beaucoup détruit, dans les années 1970, leurs terrains de prédilection, petits fonds et herbiers de posidonies.

On en pêche actuellement plusieurs centaines de tonnes par an en Corse, quelques dizaines de tonnes près de la Côte d’Azur où le plateau continental descend très vite, selon M. Serre, de la direction de l’environnement du conseil général des Alpes-Maritimes.

Avant d’en arriver là, le bataillon de langoustes - préalablement épinglées avec les numéros de téléphone du conseil général et du comité local des pêches maritimes du département - sera suivi pendant deux ans par le biologiste marin.

Lire l’article complet ...



Suivre la vie du site RSS 2.0 | Contacts | Qui suis-je ? | Remerciements | Plan du site | SPIP