23 mars : Lorient. Scapak, un nouvel armement à la pêche artisanale 21 mars : Bréhat. Un pêcheur se fait piquer sa prise par un requin15 mars : Poisson. L’élevage est-il l’avenir du sauvage ? 14 mars : Calédonie. Les holothuries, un trésor convoité11 mars : Comité régional des pêches. Olivier Le Nezet réélu président 3 mars : Marine. Un trois-mâts école made in France pour Brest 2020 1er mars : Brexit. Les pêcheurs bretons se préparent à lutter28 février : Mer. Kaïros parie sur le composite biosourcé 25 février : Pêche au bar. L’appel des ligneurs à la grande distribution 24 février : Frelons asiatiques. Sus à la reine !23 février : Casiers en osier. Un Ouessantin fait de la résistance !21 février : Hydrolienne fluviale. Un projet unique au monde dans le Rhône 20 février : Aulne. Le grand retour du saumon ?18 février : Billiers. Les huîtres sauvages menacent le port17 février : Aquaculture. Des dérives pointées du doigt 15 février : Dauphins. Hécatombe en Atlantique14 février : Groix. Une fumaison artisanale à Port-Tudy13 février : Nouvelle-Zélande. Des baleines échouées regagnent le large9 février : vacances de février rendez-vous à Oceanopolis !
Accueil > Actualités de la mer > Mer. La loi sur "l’économie bleue" adoptée par le Parlement

Mer. La loi sur "l’économie bleue" adoptée par le Parlement

Dernière mise à jour le vendredi 10 juin 2016

Article paru
sur le site "Le Télégramme" - 07 Juin 2016
Visualiser l’article original


Le Parlement a adopté définitivement la proposition de loi sur "l’économie bleue", avec le feu vert du Sénat ce mardi. Le texte entend accroître les bénéfices de l’activité maritime tout en préservant l’environnement.

La proposition de loi sur "l’économie bleue", présentée par les députés socialistes, a été adoptée définitivement ce mardi par le Sénat. Seuls les sénateurs communistes ont voté contre le texte, déjà adopté le 1er juin par les députés. Les écologistes se sont abstenus.

Une bonne nouvelle pour la Bretagne, qui compte 80.199 emplois liés à l’économie maritime, soit près de 6 % de l’emploi local.

Jeu de hasard sur les navires

Cette loi prévoit des dispositions en faveur de la compétitivité des exploitations maritimes et des ports de commerce comme l’exonération de cotisations patronales pour tous les navires battant pavillon français soumis à une cotisation internationale.

Elle prévoit aussi l’instauration de l’autoliquidation de la TVA à l’importation dans les ports, ou l’extension de l’autorisation des jeux de hasard à bord de l’ensemble des navires à passagers français.

Le texte comporte également des mesures de soutien aux pêches maritimes et aux cultures marines, ainsi que l’institution d’un régime d’assurance adapté pour les installations d’énergies marines renouvelables (projets d’éoliennes offshore) et la mise en place d’une information sur l’origine des produits aquatiques alimentaires distribués.

.../...

Lire l’article complet ...



Suivre la vie du site RSS 2.0 | Contacts | Qui suis-je ? | Remerciements | Plan du site | SPIP