21 novembre : Politique de la mer. Les attentes des professionnels20 novembre : Ostréiculture : l’huître naturelle insiste sur l’étiquette à cause des écloseries19 novembre : Concarneau. Campagne de coquilles Saint-Jacques aux Glénan 18 novembre : Coquille Saint-Jacques. L’option plongée17 novembre : Une espèce de mammifère sur trois en péril en France métropolitaine 16 novembre : L’axolotl, drôle de créature qui fascine la science15 novembre : Un-nouvel-antibiotique-decouvert-chez-des-bacteries14 novembre : Brest. Edouard Philippe présidera un comité interministériel à la mer13 novembre : Pisciculture. Symbiomer lance son élevage de truites en mer à Bréhat 11 novembre : Solent oysters ’starting to reproduce’10 novembre : Mer et littoral. Construction collective d’une stratégie bretonne9 novembre : Hydroliennes. Clap de fin à Bréhat !8 novembre : Baie de Saint-Brieuc. St-Jacques : premier retour de pêche7 novembre : Récolte marine. Ter’Mer s’amarre à la Grande-Palud 6 novembre : Physalies. Une aubaine pour le laboratoire Boiron ! 5 novembre : Mer. C’est quoi une grande marée ?4 novembre : Saint-Jacques. La coquille sous haute protection3 novembre : Criée d’Erquy. 40 ans et toujours pleine de vie 2 novembre : Pays Basque. Des orques filmées au large de la côte1er novembre : Transport maritime. En mode kite surf !31 octobre : Criée d’Erquy. 40 ans et toujours pleine de vie30 octobre : À la criée d’Erquy, Guy devait donner de la voix pour vendre le poisson 29 octobre : Morbihan. Les physalies débarquent, on oublie la baignade ! 28 octobre : Une baleine de 15 m s’échoue sur une plage à l’île de Ré 27 octobre : Pêche. Du thon rouge en Manche ! 26 octobre : La production mondiale de bananes menacée par un champignon25 octobre : Pêche. Répondre aux défis de demain à Itechmer 23 octobre : Halles à marée. Comment internet valorise le poisson 21 octobre : ArticleLorient. Le saint-pierre marocain débarque à Keroman !20 octobre : Ifremer. Dans le sillage des bars18 octobre : Le plan national d’action en faveur des tortues marines 17 octobre : De centaines d’animaux marins ont traversé le Pacifique sur des débris du tsunami de 2011 au Japon16 octobre : Physalies : les plages de Locmaria-Plouzané fermées 15 octobre : Pêche. Interdiction levée pour les coquilles Saint-Jacques, les huîtres et les coques14 octobre : Cabillaud. Une baisse des quotas en mer Baltique12 octobre : La hausse des températures fait s’évaporer la Mer Caspienne11 octobre : Concarneau. Piriou enregistre la commande de huit palangriers10 octobre : Hérault : la Grande Motte va se chauffer à l’eau de mer9 octobre : Pétoncles noirs. Interdiction de récolte levée en rade de Brest8 octobre : Canada : les baleines noires décimées par l’activité humaine
Accueil > Actualités de la mer > Micro-algue toxique. Taux record en rade !

Micro-algue toxique. Taux record en rade !

Dernière mise à jour le lundi 27 août 2012

Article paru sur le site "Le Télégramme" - lundi 27 août 2012
Visualiser l’article original


Une micro-algue toxique, dite paralysante, a bouleversé, cet été, l’exploitation et le ramassage des coquillages en rade de Brest. Retour sur ce phytoplancton des plus enquiquinants pour les professionnels et les pêcheurs à pied.

Après la rade de Brest au coeur de l’été, c’est l’aber Wrac’h qui fait actuellement l’objet d’une interdiction de pêche aux coquillages pour cause de concentration importante d’une micro-algue toxique, dite paralysante, dans l’eau. L’épisode d’Alexandrium Minutum est terminé en rade de Brest, comprenez que les concentrations de cette PSP dans l’eau sont retombées sous le seuil d’alerte fixé par les autorités sanitaires. Idem pour la concentration de cette algue microscopique ingérée par les coquillages, seuil sous lequel la contamination ne présenterait plus derisque pour la consommation humaine.

Plus de 40millions de cellules par litre !

Mais la poussée de cet été en rade de Brest a battu tous les records. Alors que le seuil d’alerte se situe à 10.000 cellules par litre d’eau de mer analysé, l’épisode estival est monté entre 40et 50millions de cellules par litre d’eau ! Un taux encore jamais enregistré en France. Ilfaut chercher des relevés réalisés aux États-Unis et au Canada pour retrouver des concentrations aussi ou plus importantes. « On retrouve régulièrement cette algue dans les tous les estuaires bretons depuis les années 80 », remarque Claude Le Bec, du laboratoire Ifremer de Concarneau. « Mais c’est la première fois que la rade de Brest a enregistré une telle explosion d’Alexandrium ». La poussée est aujourd’hui terminée en rade de Brest, les mesures étant redescendues à des valeurs insignifiantes (moins de 100 cellules par litre). Si la micro-algue n’est apparemment pas sortie de la rade, une poussée similaire vient de se déclarer dans l’aber Wrac’h. « Nous sommes au début de cette nouvelle explosion et au-dessus du seuil d’alerte (11.300 cellules par litre d’eau) ». De telles augmentations n’avaient plus été enregistrées sur les côtes finistériennes depuis 2001.

Des professionnels perplexes

Lire l’article complet ...



Suivre la vie du site RSS 2.0 | Contacts | Qui suis-je ? | Remerciements | Plan du site | SPIP