25 septembre : Des quasi-méduses dangereuses en Bretagne, en Cornouailles et au pays de Galles24 septembre : Vidéo : en Asie centrale, la mer d’Aral renoue avec l’eau et la vie23 septembre : Economie de la mer. La criée, cœur battant de la pêche dans la nuit 22 septembre : Assises de la pêche. « Dans la mer, il n’y a pas de sous-produits » 21 septembre : Cousteau. La Calypso en rénovation, victime d’un incendie 20 septembre : Brexit. Les pêcheurs veulent un horizon dégagé19 septembre : Tara. L’expédition s’alarme pour les récifs coralliens18 septembre : Danisco. Un agrément pour de nouveaux débouchés17 septembre : Plouescat. Des physalies échouées à Porsmeur 16 septembre : Aquaculture. La ferme pilote du Ceva15 septembre : Des particules de plastique piégées au fond des mers9 septembre : Porspoder. La Physalia Physalis, un danger mortel 2 septembre : Pêche illicite. 200 kg de coques saisies en Petite mer de Gâvres 31 août : Un drone pour surveiller la mer et le littoral 22 août : Lorient. Saisie de 18 tonnes de thon rouge pêché illégalement 15 août : Le Canada, premier pays à commercialiser du saumon transgénique
Accueil > Actualités de la mer > Micro-algues. Bretons et touristes, ouvrez l’oeil !

Micro-algues. Bretons et touristes, ouvrez l’oeil !

Dernière mise à jour le jeudi 1er août 2013

Article paru
sur le site "Le Télégramme" - 01 Août 2013
Visualiser l’article original


Le projet Phenomer, visant à étudier les micro-algues et les phénomènes qu’elles peuvent entraîner, vient d’être lancé en Bretagne. Particularité, il est participatif. Ouvrez l’oeil !

Vert, rouge, jaune, orange... La mer a parfois des teintes étonnantes. Et il ne s’agit pas (toujours) de pollution : parfois, les responsables sont des micro-algues qui apparaissent, prolifèrent et disparaissent généralement au bout de quelques jours. C’est pour mieux connaître ces algues et les phénomènes qui en découlent qu’Ifremer a lancé, cette année, son programme Phenomer, dont une des particularités est qu’il a besoin de... vous.

Couleur, mousse, odeur...

Professionnels de la mer, promeneurs, marins et sportifs sont invités à signaler à Phenomer toute apparence inhabituelle de l’eau (y compris une odeur particulière, une mousse abondante ou une mortalité massive de poissons) pouvant être due à une prolifération de micro-algues. Les scientifiques du programme jugeront alors s’il peut s’agir de tels phénomènes, et si un prélèvement d’eau peut leur être utile. « Cette démarche de science participative est une première à l’échelle européenne. Les chercheurs sont de plus en plus en lien avec la société et l’aide des citoyens leur est très précieuse », explique Raffaele Siano, scientifique au centre Ifremer Bretagne, sur le site spécialisé Actu-environnement.com.

Étendu à toute la France en 2014

Lire l’article complet ...


Suivre la vie du site RSS 2.0 | Contacts | Qui suis-je ? | Remerciements | Plan du site | SPIP