19 février : Dauphins. Magique rencontre en rade 16 février : Faut-il vraiment manger des algues ?15 février : Criées bretonnes. Des efforts payés de retour 12 février : Pêche au bar : « Oui dans le sud, non au nord » de la Bretagne 10 février : Éolien flottant. « Brest est le site idéal » 8 février : Pêche à pied. Les précautions à prendre 6 février : Tara Pacific. La Station biologique à bord 5 février : Coquillages. Interdiction de les pêcher2 février : Lorient. 45,5 t de thon rouge pêchées illégalement : 135.000€ d’amendes 1er février : Manche. Certaines zones de pêche interdites 31 janvier : Roscoff. Ils découvrent des millions de gènes inconnus30 janvier : Pêche. En Normandie, le Brexit complique la donne 29 janvier : Erwan Le Roux. « C’est un écran de fumée » 27 janvier : Poisson de saison. Le bar à part 26 janvier : Les ports de Boulogne et Calais bloqués pour protester contre la pêche électrique 25 janvier : Pêcheurs de bars. La fronde s’organise24 janvier : pacifique Naufrage en mer de Chine : quelles conséquences pour l’environnement ?23 janvier : Le Combat contre la pêche électrique en Europe22 janvier : Bar. La position du porte-parole des ligneurs 21 janvier : Bactéries. La pollution détectée en temps réel19 janvier : POINT DE VUE. L’océan en manque d’oxygène18 janvier : Pêche électrique : « La Commission européenne a menti », dénonce Yannick Jadot 17 janvier : Pêche électrique. Le « non » du Parlement européen16 janvier : Le Parlement européen s’oppose à la pêche électrique15 janvier : Huître plate. Porscave sonne la reconquête 13 janvier : Huître plate. Un centre technique à Lampaul-Plouarzel 12 janvier : Suisse. Pas d’eau bouillante pour les homards ! 10 janvier : Rorqual échoué. Opération hors norme à Lesconil 9 janvier : Pêche électrique. Sous haute tension 6 janvier : Pêche. Au nord, les Bretons privés de bar !
Accueil > Actualités de la mer > Micro-algues. Bretons et touristes, ouvrez l’oeil !

Micro-algues. Bretons et touristes, ouvrez l’oeil !

Dernière mise à jour le jeudi 1er août 2013

Article paru
sur le site "Le Télégramme" - 01 Août 2013
Visualiser l’article original


Le projet Phenomer, visant à étudier les micro-algues et les phénomènes qu’elles peuvent entraîner, vient d’être lancé en Bretagne. Particularité, il est participatif. Ouvrez l’oeil !

Vert, rouge, jaune, orange... La mer a parfois des teintes étonnantes. Et il ne s’agit pas (toujours) de pollution : parfois, les responsables sont des micro-algues qui apparaissent, prolifèrent et disparaissent généralement au bout de quelques jours. C’est pour mieux connaître ces algues et les phénomènes qui en découlent qu’Ifremer a lancé, cette année, son programme Phenomer, dont une des particularités est qu’il a besoin de... vous.

Couleur, mousse, odeur...

Professionnels de la mer, promeneurs, marins et sportifs sont invités à signaler à Phenomer toute apparence inhabituelle de l’eau (y compris une odeur particulière, une mousse abondante ou une mortalité massive de poissons) pouvant être due à une prolifération de micro-algues. Les scientifiques du programme jugeront alors s’il peut s’agir de tels phénomènes, et si un prélèvement d’eau peut leur être utile. « Cette démarche de science participative est une première à l’échelle européenne. Les chercheurs sont de plus en plus en lien avec la société et l’aide des citoyens leur est très précieuse », explique Raffaele Siano, scientifique au centre Ifremer Bretagne, sur le site spécialisé Actu-environnement.com.

Étendu à toute la France en 2014

Lire l’article complet ...


Suivre la vie du site RSS 2.0 | Contacts | Qui suis-je ? | Remerciements | Plan du site | SPIP