20 février : Algues vertes. "L’Etat et les élus ont encore failli" 19 février : Dauphins. Magique rencontre en rade 16 février : Faut-il vraiment manger des algues ?15 février : Criées bretonnes. Des efforts payés de retour 12 février : Pêche au bar : « Oui dans le sud, non au nord » de la Bretagne 10 février : Éolien flottant. « Brest est le site idéal » 8 février : Pêche à pied. Les précautions à prendre 6 février : Tara Pacific. La Station biologique à bord 5 février : Coquillages. Interdiction de les pêcher2 février : Lorient. 45,5 t de thon rouge pêchées illégalement : 135.000€ d’amendes 1er février : Manche. Certaines zones de pêche interdites 31 janvier : Roscoff. Ils découvrent des millions de gènes inconnus30 janvier : Pêche. En Normandie, le Brexit complique la donne 29 janvier : Erwan Le Roux. « C’est un écran de fumée » 27 janvier : Poisson de saison. Le bar à part 26 janvier : Les ports de Boulogne et Calais bloqués pour protester contre la pêche électrique 25 janvier : Pêcheurs de bars. La fronde s’organise24 janvier : pacifique Naufrage en mer de Chine : quelles conséquences pour l’environnement ?23 janvier : Le Combat contre la pêche électrique en Europe22 janvier : Bar. La position du porte-parole des ligneurs 21 janvier : Bactéries. La pollution détectée en temps réel19 janvier : POINT DE VUE. L’océan en manque d’oxygène18 janvier : Pêche électrique : « La Commission européenne a menti », dénonce Yannick Jadot 17 janvier : Pêche électrique. Le « non » du Parlement européen16 janvier : Le Parlement européen s’oppose à la pêche électrique15 janvier : Huître plate. Porscave sonne la reconquête 13 janvier : Huître plate. Un centre technique à Lampaul-Plouarzel 12 janvier : Suisse. Pas d’eau bouillante pour les homards ! 10 janvier : Rorqual échoué. Opération hors norme à Lesconil 9 janvier : Pêche électrique. Sous haute tension
Accueil > Actualités de la mer > Migration de la paruline rayée : un vol direct de 2800 km depuis la (...)

Migration de la paruline rayée : un vol direct de 2800 km depuis la Nouvelle-Écosse

Dernière mise à jour le jeudi 9 avril 2015

Article paru
sur le site "iciRadioCanada" - 01 Avril 2015
Visualiser l’article original



Un petit oiseau chanteur survole chaque hiver près de 2800 kilomètres d’océan en seulement deux ou trois jours, depuis l’est du Canada et le nord-est des États-Unis vers les Caraïbes, en route vers l’Amérique du Sud.

Les scientifiques soupçonnaient depuis longtemps que la paruline rayée effectuait ce trajet au-dessus de l’océan, mais il aura fallu attacher des émetteurs à des oiseaux capturés à l’été 2013 pour le prouver.

Vingt parulines avaient été capturées au Vermont et 20 en Nouvelle-Écosse. De celles-ci, trois ont été reprises au Vermont et deux en Nouvelle-Écosse.
Les oiseaux ne pèsent qu’environ 12 grammes (soit moins que deux pièces de 1 $), mais des progrès en miniaturisation ont mené à la mise au point d’émetteurs de la taille d’une pièce de 10 ¢ qui n’ajoutent que 0,5 gramme à leur poids.

Quatre parulines, dont deux capturées en Nouvelle-Écosse, sont parties entre le 25 septembre et le 21 octobre et se sont rendues directement aux îles d’Hispaniola ou de Porto Rico, lors de vols qui ont duré de 49 à 73 heures. Un cinquième oiseau est parti de Cape Hatteras, en Caroline du Nord, et a franchi 1600 kilomètres jusqu’aux îles Turks et Caicos, avant de prendre le chemin du nord du Venezuela et de la Colombie.

L’étude, qui a notamment été réalisée par des chercheurs de l’Université de Guelph, de l’Université Acadia et de Birds Canada, est publiée dans les pages de la revue scientifique Biology Letters.

Leur masse corporelle peut doubler avant le départ

.../...

Lire l’article complet ...



Suivre la vie du site RSS 2.0 | Contacts | Qui suis-je ? | Remerciements | Plan du site | SPIP