13 décembre : Coquilles. À bord de l’Eter Vag12 décembre : L’année 2018 a été la deuxième plus chaude jamais enregistrée en Arctique depuis 190011 décembre : Baie de Somme. La densité des poissons a baissé de 80 % en 30 ans10 décembre : Les coquilles Saint-Jacques aussi mangent du plastique 8 décembre : Neoline. Les voiliers nantais transporteront des voitures Renault 7 décembre : Civelles. Un « trafic international » jugé à Nantes 6 décembre : #AlertePollution 5 décembre : Pollution des mers. Une concentration inquiétante de métaux lourds dans les plastiques 4 décembre : Saint-Philibert. Des plages envahies par des algues rouges 3 décembre : Dauphins. Les pélagiques font du bruit pour les sauver2 décembre : Grands fonds. Un labo commun entre Brest et la Chine 1er décembre : Bar. Les ligneurs craignent la fermeture de la pêche 30 novembre : Hx², la future voiture solaire à usage urbain d’Eco Solar Breizh29 novembre : Algues. L’or vert de la Bretagne28 novembre : Il est crucial de protéger la haute mer pour nous protéger27 novembre : Une bactérie mangeuse de CO2 découverte dans l’océan Pacifique26 novembre : Une chercheuse propose des solutions simples pour sauver les abeilles24 novembre : Ver marin. Visitez l’élevage qui révolutionne la greffe23 novembre : Des produits de la mer pour des gourmands pressés22 novembre : Pesticides : la consommation française cartographiée21 novembre : Pesticides : la consommation française cartographiée19 novembre : Tableau de bord interactif. Suivez la Route du Rhum en direct15 novembre : Brexit. Les pêcheurs s’invitent dans la négociation14 novembre : Pêche au bar. Les précisions de la FNPP 13 novembre : Zéro rejet. Scientifiques et pêcheurs dans le même bateau12 novembre : Economie de la mer, la mer grande oubliée de l’Histoire 8 novembre : Saint-Brieuc : plus de coquilles Saint-Jacques, mais quel effet sur le prix ?7 novembre : Route du Rhum. Le point à 6 h6 novembre : Baie de Morlaix. Un chalutier remonte un engin explosif, l’équipage évacué5 novembre : Les pêcheurs de Boulogne-sur-Mer et de Nieuport se mobilisent contre la pêche électrique4 novembre : Route du Rhum. La quarantaine rugissante ! 3 novembre : Une pieuvre "Dumbo", très rare, observée au large de la Californie 2 novembre : Pour sauver le corail, ces îles paradisiaques ont interdit les crèmes solaires31 octobre : Biodiversité. Le rapport qui accable nos modes de vie
Accueil > Actualités de la mer > Mobilité active : Saint Lô pédale à l’hydrogène

Mobilité active : Saint Lô pédale à l’hydrogène

Dernière mise à jour le mercredi 9 mai 2018

Article paru sur le site "Actu-Environnement :"
- 07 Mai 2018
Visualiser l’article original


La ville de Saint-Lô dans la Manche teste depuis quelques mois les premiers vélos électriques fonctionnant à l’hydrogène. Objectif : expérimenter en conditions réelles ce nouveau mode de mobilité pour les déplacements domicile-travail et pour un usage touristique.
ontrairement à un vélo électrique classique, l’électricité n’est pas stockée grâce à des batteries, mais sous forme d’hydrogène sous pression. La bicyclette est dotée d’une pile à combustible qui produit l’électricité à partir de l’hydrogène conservé dans un réservoir situé dans le cadre du vélo.

Les atouts par rapport à un vélo électrique classique, son autonomie de 100 km et un temps de recharge imbattable : pas plus de 2 minutes.

Autre avantage : "Cette station produit son hydrogène sur place, ce qui évite toute logistique d’approvisionnement par camion", précise Stéphane Mauvais, directeur industrialisation d’Atawey, qui a conçu les bornes.

Le vélo à hydrogène, comme tous véhicules électriques est non polluant à condition que l’électricité soit produite à partir d’une énergie verte. Pour l’instant, les stations sont raccordées au réseau électrique de la ville. A terme, l’agglomération de Saint Lô choisira un fournisseur d’électricité issue d’énergies renouvelables.

…/...
Lire l’article complet sur ...



Suivre la vie du site RSS 2.0 | Contacts | Qui suis-je ? | Remerciements | Plan du site | SPIP