19 avril : Vigipol. Des compétences portées au niveau national ? 17 avril : L’huitre plate se développe à l’étang de Diana16 avril : Huîtres. La filière veut lutter contre la pression immobilière 14 avril : Langoustine. Lorient veut faire voyager la « demoiselle »13 avril : Le printemps à Océanopolis12 avril : Vigipol. Des compétences portées au niveau national ?11 avril : Royaume-Uni Brexit. Les pêcheurs manifestent contre l’application de la politique européenne10 avril : Le mercure est encore très présent dans notre environnement9 avril : Le saumon rose de l’Arctique remonte plus loin le fleuve Mackenzie 6 avril : Pêche au bar. Deux manifestations samedi dans la Manche5 avril : Risques côtiers. Le Parc naturel du golfe et l’UBO mesurent l’érosion4 avril : Climat. Même un réchauffement de 2° aura une incidence importante 3 avril : Accastillage textile. L’idée qui prend le large2 avril : Innovation. Le plastique, leur carburant !1er avril : Brexit. Les pêcheurs anglais eux aussi sont inquiets 31 mars : Grandes marées. De retour dès ce samedi ! 28 mars : Charente. Au secours des civelles27 mars : Erdeven. TK-Bremen : le cargo échoué ressort du sable 26 mars : Brest. Niveau de la mer : ça monte toujours plus vite23 mars : Pleubian. Une brèche béante dans le Sillon de Talbert22 mars : Bars en péril. Quels coupables ?13 mars : Saint-Nazaire. STX présente ses nouveaux paquebots écolo12 mars : Pêche au bar interdite. Près de 650 manifestants à Morlaix10 mars : Mer. Une filière qui embauche 9 mars : Le froid fait s’échouer des milliers d’étoiles de mer8 mars : Vincent Campredon. « Montrer au monde que la mer est l’avenir de l’humanité » 7 mars : Marée. Un dauphin échoué à Plougoulm, un autre sauvé à Santec
Accueil > Actualités de la mer > Morgat. Une barge à l’allure futuriste pour cueillir "l’or vert"Nouvel (...)

Morgat. Une barge à l’allure futuriste pour cueillir "l’or vert"Nouvel article

Dernière mise à jour le dimanche 1er septembre 2013

Article paru
sur le site "Le Telegramme" - 31 Août 2013
Visualiser l’article original


Mardi, le port de Morgat (29) accueillera une barge à l’allure futuriste. Sa mission : cueillir les algues vertes avant leur échouage, en vue d’une valorisation. Cette expérimentation a déjà eu lieu en baie de Douarnenez.

Maire de Crozon et président de la communauté de communes, Daniel Moysan accueillait, mercredi, une réunion pour caler les préparatifs de cette opération nécessitant, notamment, l’agrément des Affaires maritimes. Aux manettes de cette expérimentation, Ulvans, un consortium de cinq PME bretonnes mené par Agrival (Saint-Pol-de- Léon). Qui est parti d’un constat simple.

Quand elles échouent sur le rivage, les algues vertes sont un vrai poison. Mais récoltées dans la mer, elles portent en elles des vertus pouvant déboucher sur un bel avenir industriel. Expurgées du sable puis transformées en concentré après évaporation, les algues peuvent, en effet, être stockées et congelées en grosses quantités. Et de ce concentré, on peut extraire des principes actifs utilisés ensuite dans de nouveaux produits pour la santé, la cosmétique ou l’alimentation des animaux.

Un bateau pompeur
Encore faut-il réussir à mettre la main sur ce nouvel « or vert », sans détruire la biodiversité marine. C’est tout l’objet des expérimentations en cours, qui sont placées sous l’étroite surveillance des techniciens du Parc marin d’Iroise.

Après la plage de Sainte-Anne-la-Palud, en juin, ou celle de Moulin-Blanc il y a une semaine, c’est donc le port de Morgat qui accueillera, mardi soir, une opération similaire, même si cette fois, la machine utilisée sera différente. À Sainte-Anne-la- Palud, les algues se situaient entre deux eaux et étaient accessibles par le rivage, d’où l’utilisation d’un engin agricole modifié.

À Morgat, où un gisement a été repéré dans le port, elles se trouvent en profondeur, et il faudra sans doute recourir à un bateau pompeur.

Pourvu qu’elles restent !
Une fois pompées, les algues seront alors déversées directement dans un bac puis transportées dans la foulée vers Plouénan, chez Agrival, pour être lavées. Elles rejoindront ensuite les laboratoires du consortium. Reste une question : passé ce week-end, le tapis d’algues vertes sera-t-il encore suffisamment étoffé pour mener à bien l’opération ? Le maire se veut confiant. « On a actuellement un gisement qui ne bouge pas beaucoup. Avec les coefficients de marée qui descendent, il devrait encore être là mardi ».
Lire l’article complet ...


Suivre la vie du site RSS 2.0 | Contacts | Qui suis-je ? | Remerciements | Plan du site | SPIP