20 février : Algues vertes. "L’Etat et les élus ont encore failli" 19 février : Dauphins. Magique rencontre en rade 16 février : Faut-il vraiment manger des algues ?15 février : Criées bretonnes. Des efforts payés de retour 12 février : Pêche au bar : « Oui dans le sud, non au nord » de la Bretagne 10 février : Éolien flottant. « Brest est le site idéal » 8 février : Pêche à pied. Les précautions à prendre 6 février : Tara Pacific. La Station biologique à bord 5 février : Coquillages. Interdiction de les pêcher2 février : Lorient. 45,5 t de thon rouge pêchées illégalement : 135.000€ d’amendes 1er février : Manche. Certaines zones de pêche interdites 31 janvier : Roscoff. Ils découvrent des millions de gènes inconnus30 janvier : Pêche. En Normandie, le Brexit complique la donne 29 janvier : Erwan Le Roux. « C’est un écran de fumée » 27 janvier : Poisson de saison. Le bar à part 26 janvier : Les ports de Boulogne et Calais bloqués pour protester contre la pêche électrique 25 janvier : Pêcheurs de bars. La fronde s’organise24 janvier : pacifique Naufrage en mer de Chine : quelles conséquences pour l’environnement ?23 janvier : Le Combat contre la pêche électrique en Europe22 janvier : Bar. La position du porte-parole des ligneurs 21 janvier : Bactéries. La pollution détectée en temps réel19 janvier : POINT DE VUE. L’océan en manque d’oxygène18 janvier : Pêche électrique : « La Commission européenne a menti », dénonce Yannick Jadot 17 janvier : Pêche électrique. Le « non » du Parlement européen16 janvier : Le Parlement européen s’oppose à la pêche électrique15 janvier : Huître plate. Porscave sonne la reconquête 13 janvier : Huître plate. Un centre technique à Lampaul-Plouarzel 12 janvier : Suisse. Pas d’eau bouillante pour les homards ! 10 janvier : Rorqual échoué. Opération hors norme à Lesconil 9 janvier : Pêche électrique. Sous haute tension
Accueil > Actualités de la mer > Morgat. Une barge à l’allure futuriste pour cueillir "l’or vert"Nouvel (...)

Morgat. Une barge à l’allure futuriste pour cueillir "l’or vert"Nouvel article

Dernière mise à jour le dimanche 1er septembre 2013

Article paru
sur le site "Le Telegramme" - 31 Août 2013
Visualiser l’article original


Mardi, le port de Morgat (29) accueillera une barge à l’allure futuriste. Sa mission : cueillir les algues vertes avant leur échouage, en vue d’une valorisation. Cette expérimentation a déjà eu lieu en baie de Douarnenez.

Maire de Crozon et président de la communauté de communes, Daniel Moysan accueillait, mercredi, une réunion pour caler les préparatifs de cette opération nécessitant, notamment, l’agrément des Affaires maritimes. Aux manettes de cette expérimentation, Ulvans, un consortium de cinq PME bretonnes mené par Agrival (Saint-Pol-de- Léon). Qui est parti d’un constat simple.

Quand elles échouent sur le rivage, les algues vertes sont un vrai poison. Mais récoltées dans la mer, elles portent en elles des vertus pouvant déboucher sur un bel avenir industriel. Expurgées du sable puis transformées en concentré après évaporation, les algues peuvent, en effet, être stockées et congelées en grosses quantités. Et de ce concentré, on peut extraire des principes actifs utilisés ensuite dans de nouveaux produits pour la santé, la cosmétique ou l’alimentation des animaux.

Un bateau pompeur
Encore faut-il réussir à mettre la main sur ce nouvel « or vert », sans détruire la biodiversité marine. C’est tout l’objet des expérimentations en cours, qui sont placées sous l’étroite surveillance des techniciens du Parc marin d’Iroise.

Après la plage de Sainte-Anne-la-Palud, en juin, ou celle de Moulin-Blanc il y a une semaine, c’est donc le port de Morgat qui accueillera, mardi soir, une opération similaire, même si cette fois, la machine utilisée sera différente. À Sainte-Anne-la- Palud, les algues se situaient entre deux eaux et étaient accessibles par le rivage, d’où l’utilisation d’un engin agricole modifié.

À Morgat, où un gisement a été repéré dans le port, elles se trouvent en profondeur, et il faudra sans doute recourir à un bateau pompeur.

Pourvu qu’elles restent !
Une fois pompées, les algues seront alors déversées directement dans un bac puis transportées dans la foulée vers Plouénan, chez Agrival, pour être lavées. Elles rejoindront ensuite les laboratoires du consortium. Reste une question : passé ce week-end, le tapis d’algues vertes sera-t-il encore suffisamment étoffé pour mener à bien l’opération ? Le maire se veut confiant. « On a actuellement un gisement qui ne bouge pas beaucoup. Avec les coefficients de marée qui descendent, il devrait encore être là mardi ».
Lire l’article complet ...


Suivre la vie du site RSS 2.0 | Contacts | Qui suis-je ? | Remerciements | Plan du site | SPIP