23 juillet : Brexit. Les pêcheurs toujours dans le bleu 21 juillet : Les députés inscrivent la préservation des mers et des océans dans la Constitution19 juillet : Pêche : un premier navire immobilisé grâce aux nouvelles normes de travail18 juillet : Mer d’Arabie. Une inquiétante « zone morte » ne cesse de s’étendre 17 juillet : Civelles. Le nouveau « trafic de stups »11 juillet : Marée orange. L’étonnante Noctiluca scintillans 10 juillet : Sud Finistère. Marée colorée : l’eau est redevenue claire [Vidéo] 9 juillet : Marée colorée. Le phénomène pourrait s’étendre, le phytoplancton en cause 5 juillet : Marseille : Un réseau de braconniers de poissons pêchés dans les calanques à la barre4 juillet : Poissons bleus. Des stocks stables 3 juillet : Baie de Concarneau. Un mystérieux champ de cratères unique en Europe 2 juillet : Algaia. « Le potentiel de la filière algue est considérable » 1er juillet : Le gouvernement lance un plan solaire pour porter le taux d’énergies renouvelables à 32% en 203030 juin : Océanopolis. « Objectif plancton » ce samed29 juin : Brexit. Brest accueillera le centre de surveillance maritime européen28 juin : à bord du bolide de la Police des Mers du Morbihan27 juin : Fouesnant. Un banc de dauphins filmé aux Glénan [Vidéo] 26 juin : L’huître triploïde, la mort de l’ostréiculture traditionnelle ?25 juin : Camaret (29) : Emmanuel Macron salue les sauveteurs en mer et garantit leurs moyens23 juin : Bretagne. Ils scrutent le bruit des hommes qui pollue les mer20 juin : Des pêcheurs bloquent les ports pour protester contre la pêche électrique19 juin : Boulogne-sur-Mer. Action pour protester contre la pêche électrique 18 juin : Voitures propres : la France rêve d’hydrogène 15 juin : Antilles. Un plan de lutte contre les sargasses14 juin : Sillon de Talbert. Plusieurs centaines de requins pris au piège de filets13 juin : Bouteilles en plastique. Des écoliers bretons font voter l’interdiction à la cantine12 juin : Coquillages. Restrictions de pêche en baie de Morlaix et en rade de Brest11 juin : "Un piège de plastique" : la mer Méditerranée compte plus d’un million de fragments de plastique au km²10 juin : Le coup de gueule du chef breton Olivier Roellinger9 juin : Mystère des sargasses : pourquoi les plages antillaises se couvrent-elles d’algues ?8 juin : Comment vraiment lutter contre la pollution plastique dans l’océan ?
Accueil > Actualités de la mer > Moule perlière. « Le pari est gagné en Bretagne »

Moule perlière. « Le pari est gagné en Bretagne »

Dernière mise à jour le jeudi 7 juillet 2016

Article paru
sur le site "Le Télégramme" - 27 Juin 2016
Visualiser l’article original


La moule perlière a bien failli disparaître.
Depuis 2012, la station d’élevage de Brasparts recueille les larves, les élève puis les relâche dans six cours d’eau de Bretagne et de Normandie.
Aujourd’hui, si le pari de conservation est gagné, il reste à travailler à la restauration des cours d’eau.

La moule perlière, les amateurs d’histoire la connaissent.
Il est vrai que François Ie r et Marie de Médicis étaient friands de perles, à tel point que l’homme de Marignan en avait une au centimètre carré sur ses habits... « Pourtant, il faut savoir qu’une seule mulette sur 1.000 contient une perle ! », nuance Pierre-Yves Pasco, salarié de Bretagne Vivante.
« On a des témoignages, jusqu’en 1940, de pêcheurs de perles mais, à cette époque, les mulettes (autre nom de la moule perlière, NDLR), ils en pêchaient par milliers ! ».
Un « programme de la dernière chance »

Ce n’est plus le cas, désormais.
Car la moule d’eau douce a bien failli disparaître des cours d’eau, ces dernières années. « C’est une espèce parapluie, concède Pierrick Dury, responsable de la station d’élevage de Brasparts.
Comme les loutres, les saumons atlantiques, elle est très sensible à la qualité de l’eau ». « Il y avait urgence à agir », continue Pierre-Yves Pasco. « Nous avons été contactés par Bretagne Vivante en 2009, précise Pierre Péron, président de la Fédération du Finistère pour la pêche et la protection du milieu aquatique.
L’année suivante, Life + était lancé ». Ce programme européen, d’une durée de six ans, appelé « programme de la dernière chance », visait à la conservation de l’espèce dans le Massif armoricain.

.../...

Lire l’article complet ...



Suivre la vie du site RSS 2.0 | Contacts | Qui suis-je ? | Remerciements | Plan du site | SPIP