19 avril : Pétoncle. L’or noir de la rade de Brest15 avril : Côtes-d’Armor. Un homard bleu très rare pêché dans la baie de Saint-Brieuc 13 avril : Le grand débarquement des méduses a commencé7 avril : Étoiles de mer. Draguées pour protéger les moules 4 avril : 22 % de la flore bretonne a disparu, est menacée ou quasi-menacée31 mars : Un plan européen pour "sauver" les stocks de poissons en Méditerranée29 mars : Brexit. Les pêcheurs veulent des garanties27 mars : Huître creuse. La sauvage gagne du terrain23 mars : Lorient. Scapak, un nouvel armement à la pêche artisanale 21 mars : Bréhat. Un pêcheur se fait piquer sa prise par un requin15 mars : Poisson. L’élevage est-il l’avenir du sauvage ? 14 mars : Calédonie. Les holothuries, un trésor convoité11 mars : Comité régional des pêches. Olivier Le Nezet réélu président
Accueil > Les espèces > Observées (en bord de mer) > Moule sauvage (coquillage)

Moule sauvage (coquillage)

Dernière mise à jour le dimanche 12 mars 2017

Les moules sauvages se fixent très souvent en des lieux où l’on ne penserait pas les trouver !


ci-dessous sur des sables assez grossiers à Mousterlin (29)

Bouquet de moules sauvages

- il est probable que ces moules ont été déplacées à la faveur d’une tempête ou d’un évènement extérieur (l’homme, par exemple)

- plus tard, à l’aide de leur byssus, elles se sont ancrées dans le sable en s’accrochant à un caillou, par exemple.

- il ne leur en faut pas plus pour commencer à implanter une colonie.


et, ici, dans une anfractuosité de rochers de granit près de la pointe St Mathieu (29) en compagnie de berniques et de balanes qui tapissent la roche.

moules sauvages dans la roche



près du Conquet, (29) de grandes surfaces de moules entassées sur du sable grossier en limite des rochers


- nous nous rappellerons que, lorsqu’elle est toute petite (à l’état larvaire), la moule est pélagique et qu’elle se fixe là où elle trouve un endroit propice.



Suivre la vie du site RSS 2.0 | Contacts | Qui suis-je ? | Remerciements | Plan du site | SPIP