12 mai : Rade de Brest. Les daurades royales repassent à l’attaque 10 mai : Lanvéoc. L’École navale attend 200 bateaux 5 mai : Bretagne. Les phares d’Iroise classés Monuments historiques 4 mai : Morbihan. 1,2 million de naissains de Saint-Jacques déversés en mer 30 avril : plozévet. Des milliers de lançons échoués sur la plage29 avril : Palourdes. Le compte est bon à Martin-plage27 avril : Toxines. Des interdictions de pêche en rade de Brest 26 avril : Une larve dévoreuse de plastique, nouvel espoir pour l’environnement 24 avril : Océan Arctique : découverte d’une importante zone d’accumulation des déchets plastiques au nord de l’Europe19 avril : Pétoncle. L’or noir de la rade de Brest15 avril : Côtes-d’Armor. Un homard bleu très rare pêché dans la baie de Saint-Brieuc 13 avril : Le grand débarquement des méduses a commencé
Accueil > Les espèces > Observées (en bord de mer) > Moule sauvage (coquillage)

Moule sauvage (coquillage)

Dernière mise à jour le dimanche 12 mars 2017

Les moules sauvages se fixent très souvent en des lieux où l’on ne penserait pas les trouver !


ci-dessous sur des sables assez grossiers à Mousterlin (29)

Bouquet de moules sauvages

- il est probable que ces moules ont été déplacées à la faveur d’une tempête ou d’un évènement extérieur (l’homme, par exemple)

- plus tard, à l’aide de leur byssus, elles se sont ancrées dans le sable en s’accrochant à un caillou, par exemple.

- il ne leur en faut pas plus pour commencer à implanter une colonie.


et, ici, dans une anfractuosité de rochers de granit près de la pointe St Mathieu (29) en compagnie de berniques et de balanes qui tapissent la roche.

moules sauvages dans la roche



près du Conquet, (29) de grandes surfaces de moules entassées sur du sable grossier en limite des rochers


- nous nous rappellerons que, lorsqu’elle est toute petite (à l’état larvaire), la moule est pélagique et qu’elle se fixe là où elle trouve un endroit propice.



Suivre la vie du site RSS 2.0 | Contacts | Qui suis-je ? | Remerciements | Plan du site | SPIP