22 novembre : Météo. Fort coup de vent attendu en fin de journée sur la pointe de la Bretagne21 novembre : Politique de la mer. Les attentes des professionnels20 novembre : Ostréiculture : l’huître naturelle insiste sur l’étiquette à cause des écloseries19 novembre : Concarneau. Campagne de coquilles Saint-Jacques aux Glénan 18 novembre : Coquille Saint-Jacques. L’option plongée17 novembre : Une espèce de mammifère sur trois en péril en France métropolitaine 16 novembre : L’axolotl, drôle de créature qui fascine la science15 novembre : Un-nouvel-antibiotique-decouvert-chez-des-bacteries14 novembre : Brest. Edouard Philippe présidera un comité interministériel à la mer13 novembre : Pisciculture. Symbiomer lance son élevage de truites en mer à Bréhat 11 novembre : Solent oysters ’starting to reproduce’10 novembre : Mer et littoral. Construction collective d’une stratégie bretonne9 novembre : Hydroliennes. Clap de fin à Bréhat !8 novembre : Baie de Saint-Brieuc. St-Jacques : premier retour de pêche7 novembre : Récolte marine. Ter’Mer s’amarre à la Grande-Palud 6 novembre : Physalies. Une aubaine pour le laboratoire Boiron ! 5 novembre : Mer. C’est quoi une grande marée ?4 novembre : Saint-Jacques. La coquille sous haute protection3 novembre : Criée d’Erquy. 40 ans et toujours pleine de vie 2 novembre : Pays Basque. Des orques filmées au large de la côte1er novembre : Transport maritime. En mode kite surf !31 octobre : Criée d’Erquy. 40 ans et toujours pleine de vie30 octobre : À la criée d’Erquy, Guy devait donner de la voix pour vendre le poisson 29 octobre : Morbihan. Les physalies débarquent, on oublie la baignade ! 28 octobre : Une baleine de 15 m s’échoue sur une plage à l’île de Ré 27 octobre : Pêche. Du thon rouge en Manche ! 26 octobre : La production mondiale de bananes menacée par un champignon25 octobre : Pêche. Répondre aux défis de demain à Itechmer 23 octobre : Halles à marée. Comment internet valorise le poisson 21 octobre : ArticleLorient. Le saint-pierre marocain débarque à Keroman !20 octobre : Ifremer. Dans le sillage des bars18 octobre : Le plan national d’action en faveur des tortues marines 17 octobre : De centaines d’animaux marins ont traversé le Pacifique sur des débris du tsunami de 2011 au Japon16 octobre : Physalies : les plages de Locmaria-Plouzané fermées 15 octobre : Pêche. Interdiction levée pour les coquilles Saint-Jacques, les huîtres et les coques14 octobre : Cabillaud. Une baisse des quotas en mer Baltique12 octobre : La hausse des températures fait s’évaporer la Mer Caspienne11 octobre : Concarneau. Piriou enregistre la commande de huit palangriers10 octobre : Hérault : la Grande Motte va se chauffer à l’eau de mer9 octobre : Pétoncles noirs. Interdiction de récolte levée en rade de Brest
Accueil > Actualités de la mer > Naissance d’un institut de recherche français entièrement dédié aux énergies (...)

Naissance d’un institut de recherche français entièrement dédié aux énergies marines

Dernière mise à jour le mercredi 21 mars 2012

Article paru sur le site "Seableue" - Vendredi 16 Mars 2012
Visualiser l’article original



Naissance d’un institut de recherche français entièrement dédié aux énergies marines

Le Premier ministre François FILLON l’a annoncé vendredi 9 mars. La France se dote d’un institut de recherche entièrement dédié aux énergies marines « FRANCE ÉNERGIES MARINES »

Le projet FRANCE ÉNERGIES MARINES fait partie des lauréats de l’appel à projets « Instituts d’excellence sur les énergies décarbonées »

FRANCE ÉNERGIES MARINES est présidée par Vincent DENBY-WILKES (EDF) et son directeur général, Yann-Hervé De Roeck (Ifremer).

FRANCE ÉNERGIES MARINES réunit les industriels, les instituts de recherche et universités, les Conseils régionaux des zones littorales, dans une coopération étroite visant à positionner la France comme l’un des leaders mondiaux des énergies marines renouvelables.
Ce sont pour l’instant 58 structures qui vont travailler ensemble autour de cette nouvelle aventure industrielle que constituent les énergies marines renouvelables.

Travaux de recherche et développement autour de cette nouvelle filière industrielle

FRANCE ÉNERGIES MARINES traitera les questions technologiques et de développement économique, tout autant que celles relatives à la préservation de l’environnement marin et à la qualité de la concertation avec les parties prenantes, pour faire de tous ces volets des atouts dans la compétition mondiale.

FRANCE ÉNERGIES MARINES intègre et étudie les énergies marines suivantes : l’éolien en mer posé, l’éolien en mer flottant, les courants de marée (hydrolien et marée‐moteur), l’énergie de la houle, l’énergie thermique des mers. Cinq sites d’essais en mer sont d’ores et déjà identifiés et seront mis à disposition des porteurs de technologies pour les tests de machines en conditions réelles.

Trois sites Brest, Nantes, Toulon , 70 collaborateurs

Son budget de 133,3 M€ sur dix ans, bénéficie de 34,3 M€ apportés par les investissements d’avenir, 38 M€ par les collectivités territoriales, 61 M€ par les partenaires privés et para‐publics.

La première présidence de FRANCE ÉNERGIES MARINES sera assurée par un industriel, le Groupe EDF a accepté d’en prendre la responsabilité.

La création de cet institut de recherche va permettre le développement significatif de l’exploitation du vaste potentiel énergétique que représentent les énergies marines et ainsi contribuer à atteindre l’engagement français de 23% d’énergies renouvelables à l’horizon 2020.



Suivre la vie du site RSS 2.0 | Contacts | Qui suis-je ? | Remerciements | Plan du site | SPIP