23 juin : Bretagne. Ils scrutent le bruit des hommes qui pollue les mer20 juin : Des pêcheurs bloquent les ports pour protester contre la pêche électrique19 juin : Boulogne-sur-Mer. Action pour protester contre la pêche électrique 18 juin : Voitures propres : la France rêve d’hydrogène 15 juin : Antilles. Un plan de lutte contre les sargasses14 juin : Sillon de Talbert. Plusieurs centaines de requins pris au piège de filets13 juin : Bouteilles en plastique. Des écoliers bretons font voter l’interdiction à la cantine12 juin : Coquillages. Restrictions de pêche en baie de Morlaix et en rade de Brest11 juin : "Un piège de plastique" : la mer Méditerranée compte plus d’un million de fragments de plastique au km²10 juin : Le coup de gueule du chef breton Olivier Roellinger9 juin : Mystère des sargasses : pourquoi les plages antillaises se couvrent-elles d’algues ?8 juin : Comment vraiment lutter contre la pollution plastique dans l’océan ?7 juin : Quiberon. Le réensemencement de coquilles Saint-Jacques a débuté ce mercredi6 juin : Du golfe de Guinée à la Thaïlande : les ravages de la pêche illégale5 juin : Pollution plastique en mer : le navigateur François Gabart lance l’alerte4 juin : Poissons bleus. Des stocks stables 3 juin : Criées. Innover pour plus de compétitivité 2 juin : Guadeloupe : des écoles fermées à cause des sargasses1er juin : Environnement : les "poubelles de la mer" arrivent en France31 mai : En Gironde, les policiers de la mer traquent les braconniers à l’anguille30 mai : Sargasses : Girardin déplore l’inaction des précédents gouvernements29 mai : L’anguille en danger : les chercheurs girondins se mobilisent28 mai : Qu’arrive-t-il aux lançons sur les plages bretonnes ? 26 mai : Les produits de la mer décidément bons pour le coeur !25 mai : Sept ans d’étude pour une première mondiale 24 mai : acidification des océans. L’Ifremer à la pointe23 mai : Grâce au super ordinateur il traque la crépidule en rade de Brest22 mai : Pêche récréative au bar. Des députés se mobilisent pour la préserver21 mai : Bassin d’Arcachon : Interdiction de consommation de tous les coquillages, y compris les huîtres18 mai : Pourquoi la France importe plus de poissons qu’elle n’en exporte ?17 mai : Pêche. Alain Cadec, désigné rapporteur européen sur le plan de gestion pluriannuel Manche et Atlantique 15 mai : Une première « attaque contre le plastique » menée à Montréal14 mai : Antilles. Le retour en force des sargasses 12 mai : Comment les crevettes influencent le climat en brassant les océans 11 mai : La pollution de l’eau par les nitrates diminue dans l’Union européenne
Accueil > Actualités de la mer > Naissance d’un institut de recherche français entièrement dédié aux énergies (...)

Naissance d’un institut de recherche français entièrement dédié aux énergies marines

Dernière mise à jour le mercredi 21 mars 2012

Article paru sur le site "Seableue" - Vendredi 16 Mars 2012
Visualiser l’article original



Naissance d’un institut de recherche français entièrement dédié aux énergies marines

Le Premier ministre François FILLON l’a annoncé vendredi 9 mars. La France se dote d’un institut de recherche entièrement dédié aux énergies marines « FRANCE ÉNERGIES MARINES »

Le projet FRANCE ÉNERGIES MARINES fait partie des lauréats de l’appel à projets « Instituts d’excellence sur les énergies décarbonées »

FRANCE ÉNERGIES MARINES est présidée par Vincent DENBY-WILKES (EDF) et son directeur général, Yann-Hervé De Roeck (Ifremer).

FRANCE ÉNERGIES MARINES réunit les industriels, les instituts de recherche et universités, les Conseils régionaux des zones littorales, dans une coopération étroite visant à positionner la France comme l’un des leaders mondiaux des énergies marines renouvelables.
Ce sont pour l’instant 58 structures qui vont travailler ensemble autour de cette nouvelle aventure industrielle que constituent les énergies marines renouvelables.

Travaux de recherche et développement autour de cette nouvelle filière industrielle

FRANCE ÉNERGIES MARINES traitera les questions technologiques et de développement économique, tout autant que celles relatives à la préservation de l’environnement marin et à la qualité de la concertation avec les parties prenantes, pour faire de tous ces volets des atouts dans la compétition mondiale.

FRANCE ÉNERGIES MARINES intègre et étudie les énergies marines suivantes : l’éolien en mer posé, l’éolien en mer flottant, les courants de marée (hydrolien et marée‐moteur), l’énergie de la houle, l’énergie thermique des mers. Cinq sites d’essais en mer sont d’ores et déjà identifiés et seront mis à disposition des porteurs de technologies pour les tests de machines en conditions réelles.

Trois sites Brest, Nantes, Toulon , 70 collaborateurs

Son budget de 133,3 M€ sur dix ans, bénéficie de 34,3 M€ apportés par les investissements d’avenir, 38 M€ par les collectivités territoriales, 61 M€ par les partenaires privés et para‐publics.

La première présidence de FRANCE ÉNERGIES MARINES sera assurée par un industriel, le Groupe EDF a accepté d’en prendre la responsabilité.

La création de cet institut de recherche va permettre le développement significatif de l’exploitation du vaste potentiel énergétique que représentent les énergies marines et ainsi contribuer à atteindre l’engagement français de 23% d’énergies renouvelables à l’horizon 2020.



Suivre la vie du site RSS 2.0 | Contacts | Qui suis-je ? | Remerciements | Plan du site | SPIP