25 septembre : Des quasi-méduses dangereuses en Bretagne, en Cornouailles et au pays de Galles24 septembre : Vidéo : en Asie centrale, la mer d’Aral renoue avec l’eau et la vie23 septembre : Economie de la mer. La criée, cœur battant de la pêche dans la nuit 22 septembre : Assises de la pêche. « Dans la mer, il n’y a pas de sous-produits » 21 septembre : Cousteau. La Calypso en rénovation, victime d’un incendie 20 septembre : Brexit. Les pêcheurs veulent un horizon dégagé19 septembre : Tara. L’expédition s’alarme pour les récifs coralliens18 septembre : Danisco. Un agrément pour de nouveaux débouchés17 septembre : Plouescat. Des physalies échouées à Porsmeur 16 septembre : Aquaculture. La ferme pilote du Ceva15 septembre : Des particules de plastique piégées au fond des mers9 septembre : Porspoder. La Physalia Physalis, un danger mortel 2 septembre : Pêche illicite. 200 kg de coques saisies en Petite mer de Gâvres 31 août : Un drone pour surveiller la mer et le littoral 22 août : Lorient. Saisie de 18 tonnes de thon rouge pêché illégalement 15 août : Le Canada, premier pays à commercialiser du saumon transgénique
Accueil > Les espèces > Observées (en bord de mer) > Nérophis ophidion (ce drôle de poisson qui n’en est pas un !)

Nérophis ophidion (ce drôle de poisson qui n’en est pas un !)

Famille des syngnathidae

Dernière mise à jour le jeudi 18 décembre 2014

Les syngnathes, tout comme les hippocampes, ont un squelette dermique formé d’anneaux osseux (voir : le guide des bords de mer)



Nerophis ophidion

- ce petit animal ressemble dans l’eau à une minuscule anguille, mais dès qu’on le regarde d’un peu plus près, on s’aperçoit vite qu’il a une bouche bien ronde et une forme de tête qui nous rappelle quelque chose ! (voir un agrandissement de la tête en médaillon)

- dans l’eau il ne se déplace pas très rapidement, mais il se dissimule très bien car, par mimétisme, il se confond très facilement avec les graviers ou les herbiers.

- en le prenant délicatement, on se rend compte qu’il n’est pas très souple, qu’il est même difficile de lui faire prendre une certaine courbure, on sent ses "os" !

- le spécimen photographié ci-dessous est un mâle ; c’est lui qui porte les œufs pondus par la femelle, dans la poche incubatrice. (voir photo ci-dessous)

Nerophis poche incubatrice



Suivre la vie du site RSS 2.0 | Contacts | Qui suis-je ? | Remerciements | Plan du site | SPIP