20 juin : Des pêcheurs bloquent les ports pour protester contre la pêche électrique19 juin : Boulogne-sur-Mer. Action pour protester contre la pêche électrique 18 juin : Voitures propres : la France rêve d’hydrogène 15 juin : Antilles. Un plan de lutte contre les sargasses14 juin : Sillon de Talbert. Plusieurs centaines de requins pris au piège de filets13 juin : Bouteilles en plastique. Des écoliers bretons font voter l’interdiction à la cantine12 juin : Coquillages. Restrictions de pêche en baie de Morlaix et en rade de Brest11 juin : "Un piège de plastique" : la mer Méditerranée compte plus d’un million de fragments de plastique au km²10 juin : Le coup de gueule du chef breton Olivier Roellinger9 juin : Mystère des sargasses : pourquoi les plages antillaises se couvrent-elles d’algues ?8 juin : Comment vraiment lutter contre la pollution plastique dans l’océan ?7 juin : Quiberon. Le réensemencement de coquilles Saint-Jacques a débuté ce mercredi6 juin : Du golfe de Guinée à la Thaïlande : les ravages de la pêche illégale5 juin : Pollution plastique en mer : le navigateur François Gabart lance l’alerte4 juin : Poissons bleus. Des stocks stables 3 juin : Criées. Innover pour plus de compétitivité 2 juin : Guadeloupe : des écoles fermées à cause des sargasses1er juin : Environnement : les "poubelles de la mer" arrivent en France31 mai : En Gironde, les policiers de la mer traquent les braconniers à l’anguille30 mai : Sargasses : Girardin déplore l’inaction des précédents gouvernements29 mai : L’anguille en danger : les chercheurs girondins se mobilisent28 mai : Qu’arrive-t-il aux lançons sur les plages bretonnes ? 26 mai : Les produits de la mer décidément bons pour le coeur !25 mai : Sept ans d’étude pour une première mondiale 24 mai : acidification des océans. L’Ifremer à la pointe23 mai : Grâce au super ordinateur il traque la crépidule en rade de Brest22 mai : Pêche récréative au bar. Des députés se mobilisent pour la préserver21 mai : Bassin d’Arcachon : Interdiction de consommation de tous les coquillages, y compris les huîtres18 mai : Pourquoi la France importe plus de poissons qu’elle n’en exporte ?17 mai : Pêche. Alain Cadec, désigné rapporteur européen sur le plan de gestion pluriannuel Manche et Atlantique 15 mai : Une première « attaque contre le plastique » menée à Montréal14 mai : Antilles. Le retour en force des sargasses 12 mai : Comment les crevettes influencent le climat en brassant les océans 11 mai : La pollution de l’eau par les nitrates diminue dans l’Union européenne10 mai : "Le Manta", Un navire révolutionnaire pour nettoyer les océans9 mai : Mobilité active : Saint Lô pédale à l’hydrogène8 mai : Santé. L’huître pour mieux comprendre le cancer
Accueil > Actualités de la mer > Non à la pêche électrique

Non à la pêche électrique

Dernière mise à jour le samedi 25 novembre 2017

Article paru sur le site "France-inter :"
- 20 Novembre 2017
Visualiser l’article original


Péril pour les eaux européennes

Le 21 novembre prochain, la Commission de la pêche du Parlement européen doit décider si la pêche électrique peut être considérée comme une méthode de pêche « conventionnelle ». Cela reviendrait à l’autoriser une fois pour toutes en Europe.

Electrocuter des poissons, conventionnel ? Jamais ! Mobilisons-nous !

C’est de l’électrocution : ni plus, ni moins

Aujourd’hui en Europe, les populations de poissons ont atteint des niveaux si bas qu’aller les pêcher coûte plus que ça ne rapporte. Au lieu de réduire le nombre de navires de pêche et laisser les poissons se reconstituer, les industriels ont au contraire décidé de les capturer jusqu’au dernier, et par tous les moyens !

Les Néerlandais équipent désormais les bateaux d’électrodes qui envoient une impulsion électrique pour déloger les poissons du sédiment dans lequel ils s’enfouissent.

Ne les laissons pas transformer l’océan en désert

L’électrocution provoque souvent des hémorragies et la fracturation de la colonne vertébrale des poissons. C’est une hécatombe. Et personne ne connaît les effets du courant électrique sur les œufs, les juvéniles ou les espèces électro-sensibles comme les raies et les requins…

Les pêcheurs artisans s’opposent à cette méthode de pêche à l’efficacité radicale qui pourrait vider en quelques années nos océans de toute ressource.

Les industriels sont irresponsables mais il n’est pas question de les laisser transformer nos océans en déserts !

Nous pouvons faire reculer les industriels néerlandais !

Les lobbies industriels néerlandais sont déchainés : ils ont réussi à convaincre la Commission européenne d’accorder des dérogations à cette pêche pourtant interdite en Europe. Mais ça ne leur suffit pas ! Ils veulent faire basculer l’ensemble des pêches européennes vers leur technique morbide. Nous devons les en empêcher !

Demandons aux députés européens d’écouter la volonté citoyenne et de faire preuve de discernement. Le 21 novembre, ils doivent s’opposer avec détermination à la déchéance programmée de nos pêcheurs et de nos océans.

Il y a urgence à faire entendre nos voix auprès des décideurs européens.
Signez cette pétition urgente et partagez-la avec tout votre entourage !

…/...
Lire l’article complet sur ...



Suivre la vie du site RSS 2.0 | Contacts | Qui suis-je ? | Remerciements | Plan du site | SPIP