15 novembre : Brexit. Les pêcheurs s’invitent dans la négociation14 novembre : Pêche au bar. Les précisions de la FNPP 13 novembre : Zéro rejet. Scientifiques et pêcheurs dans le même bateau12 novembre : Economie de la mer, la mer grande oubliée de l’Histoire 8 novembre : Saint-Brieuc : plus de coquilles Saint-Jacques, mais quel effet sur le prix ?7 novembre : Route du Rhum. Le point à 6 h6 novembre : Baie de Morlaix. Un chalutier remonte un engin explosif, l’équipage évacué5 novembre : Les pêcheurs de Boulogne-sur-Mer et de Nieuport se mobilisent contre la pêche électrique4 novembre : Route du Rhum. La quarantaine rugissante ! 3 novembre : Une pieuvre "Dumbo", très rare, observée au large de la Californie 2 novembre : Pour sauver le corail, ces îles paradisiaques ont interdit les crèmes solaires31 octobre : Biodiversité. Le rapport qui accable nos modes de vie 30 octobre : L’expédition Tara rentre à Lorient après 30 mois dans l’océan Pacifique29 octobre : Tara. « Le corail, véritable thermomètre de la planète » 25 octobre : Environnement. SeaBird déploie ses bioplastiques 24 octobre : Grain de Sail. Un voilier pour importer cacao et café 23 octobre : Ostréiculture. Une étude décrypte la surmortalité des huîtres juvéniles 22 octobre : Pêches illégales. Des albatros « espions »21 octobre : Audierne. Des homards bleu, blanc et rouge réunis à l’Aquashow 20 octobre : Conchyliculture. Des filets biodégradables en test dans le Morbihan 18 octobre : Maison flottante. Une usine à Lannion pour produire l’Anthénea17 octobre : Sabella. L’immersion de l’hydrolienne reportée 16 octobre : Corridors maritimes. Les huit députés du Finistère écrivent au Premier ministre15 octobre : Biodiversité. Sous l’objectif des photographes animaliers bretons 13 octobre : Pêche au bar. Ils ont partagé leur victoire12 octobre : Métiers de la pêche. Une formation à Concarneau11 octobre : La coquille Saint-Jacques de la baie de Saint Brieuc10 octobre : Le Giec appelle à des transformations « sans précédent » pour limiter le réchauffement9 octobre : Ouverture de la pêche aux coquilles Saint-Jacques8 octobre : La coquille Saint-Jacques de la baie de Saint Brieuc7 octobre : Grand Pavois. Le salon nautique met le cap sur l’environnement 6 octobre : Saint-Jacques. La pêche raisonnée a payé 5 octobre : Rade de Brest. Qualité de l’eau : le préfet jette un pavé dans la mare4 octobre : Ils mesurent la couleur de la mer... pour le bien de tous3 octobre : Les pêcheurs normands écœurés après l’ouverture de la pêche à la coquille : “Les anglais ont tout gratté !”2 octobre : Traité Vers une protection de la haute mer 1er octobre : Coquille Saint-Jacques. Ouverture de la pêche lundi
Accueil > Actualités de la mer > NLes huîtres adultes touchées par une inquiétante surmortalitéouvel (...)

NLes huîtres adultes touchées par une inquiétante surmortalitéouvel article

Dernière mise à jour le mardi 6 août 2013

Article paru
sur le site "Paris-Normandie" - 01 Août 2013
Visualiser l’article original


BORDEAUX (France / Gironde), 01 août 2013 (AFP) - Depuis début juillet, les huîtres creuses de taille adulte sont, le long du littoral français, victimes d’un taux de mortalité supérieur à la normale pouvant atteindre les 65%, ont indiqué jeudi les professionnels et l’Ifremer.
Cette surmortalité est liée à la présence d’"une bactérie mortelle, appellée +vibrio aestuarianus+ qui colonise les coquillages et en particulier les huîtres", a expliqué à l’AFP Tristan Renault, responsable de l’unité Santé, génétique et microbiologie des mollusques à l’Institut français pour l’exploitation de la mer (Ifremer).
Selon lui, elle entraîne des "taux de mortalité importants, allant de 15% à pratiquement 65% sur certains lots" analysés par l’Ifremer.
Ces huîtres provenaient notamment de l’étang de Thau, sur la Méditerranée, du lac d’Hossegor (Landes), d’Arcachon (Gironde), de Charente-Maritime, de Bretagne nord et de Normandie.
Les causes de la présence de cette bactérie mortelle sont compliquées "à identifier", explique M. Renault.
Cependant, "on peut suspecter que les conditions climatiques de 2013 sont plutôt favorables à la prolifération de la bactérie dans l’environnement", selon le chercheur, qui évoque notamment "l’élévation des températures après un printemps froid" et "des pluies très importantes au printemps".
Pour Gérald Viaud, président du Comité national conchylicole, la profession est "en phase d’alerte grave", en raison de cette surmortalité, et il en a averti les services de l’Etat et le ministère.
Ce phénomène est, selon M.Viaud, la continuité des importantes surmortalités connues par la profession au cours des dernières années.
Depuis 2008, l’ostréiculture connaît une crise en raison de la présence d’un herpès virus qui a décimé jusqu’à 75% des jeunes huîtres (naissains).
"On est dans la continuité de ces surmortalités mais depuis quelques temps, cela a pris une autre dimension car cela touche toutes les tranches d’âge", souligne M. Viaud.
Selon lui, cette mortalité des huîtres adultes et prêtes à la commercialisation après avoir été travaillées pendant trois ans par les professionnels, est d’autant plus grave que les ostréiculteurs ont de moins en moins de cheptel.

Lire l’article complet ...


Suivre la vie du site RSS 2.0 | Contacts | Qui suis-je ? | Remerciements | Plan du site | SPIP