19 juillet : Pêche : un premier navire immobilisé grâce aux nouvelles normes de travail18 juillet : Mer d’Arabie. Une inquiétante « zone morte » ne cesse de s’étendre 17 juillet : Civelles. Le nouveau « trafic de stups »11 juillet : Marée orange. L’étonnante Noctiluca scintillans 10 juillet : Sud Finistère. Marée colorée : l’eau est redevenue claire [Vidéo] 9 juillet : Marée colorée. Le phénomène pourrait s’étendre, le phytoplancton en cause 5 juillet : Marseille : Un réseau de braconniers de poissons pêchés dans les calanques à la barre4 juillet : Poissons bleus. Des stocks stables 3 juillet : Baie de Concarneau. Un mystérieux champ de cratères unique en Europe 2 juillet : Algaia. « Le potentiel de la filière algue est considérable » 1er juillet : Le gouvernement lance un plan solaire pour porter le taux d’énergies renouvelables à 32% en 203030 juin : Océanopolis. « Objectif plancton » ce samed29 juin : Brexit. Brest accueillera le centre de surveillance maritime européen28 juin : à bord du bolide de la Police des Mers du Morbihan27 juin : Fouesnant. Un banc de dauphins filmé aux Glénan [Vidéo] 26 juin : L’huître triploïde, la mort de l’ostréiculture traditionnelle ?25 juin : Camaret (29) : Emmanuel Macron salue les sauveteurs en mer et garantit leurs moyens23 juin : Bretagne. Ils scrutent le bruit des hommes qui pollue les mer20 juin : Des pêcheurs bloquent les ports pour protester contre la pêche électrique19 juin : Boulogne-sur-Mer. Action pour protester contre la pêche électrique 18 juin : Voitures propres : la France rêve d’hydrogène 15 juin : Antilles. Un plan de lutte contre les sargasses14 juin : Sillon de Talbert. Plusieurs centaines de requins pris au piège de filets13 juin : Bouteilles en plastique. Des écoliers bretons font voter l’interdiction à la cantine12 juin : Coquillages. Restrictions de pêche en baie de Morlaix et en rade de Brest11 juin : "Un piège de plastique" : la mer Méditerranée compte plus d’un million de fragments de plastique au km²10 juin : Le coup de gueule du chef breton Olivier Roellinger9 juin : Mystère des sargasses : pourquoi les plages antillaises se couvrent-elles d’algues ?8 juin : Comment vraiment lutter contre la pollution plastique dans l’océan ?7 juin : Quiberon. Le réensemencement de coquilles Saint-Jacques a débuté ce mercredi6 juin : Du golfe de Guinée à la Thaïlande : les ravages de la pêche illégale
Accueil > Actualités de la mer > NLes huîtres adultes touchées par une inquiétante surmortalitéouvel (...)

NLes huîtres adultes touchées par une inquiétante surmortalitéouvel article

Dernière mise à jour le mardi 6 août 2013

Article paru
sur le site "Paris-Normandie" - 01 Août 2013
Visualiser l’article original


BORDEAUX (France / Gironde), 01 août 2013 (AFP) - Depuis début juillet, les huîtres creuses de taille adulte sont, le long du littoral français, victimes d’un taux de mortalité supérieur à la normale pouvant atteindre les 65%, ont indiqué jeudi les professionnels et l’Ifremer.
Cette surmortalité est liée à la présence d’"une bactérie mortelle, appellée +vibrio aestuarianus+ qui colonise les coquillages et en particulier les huîtres", a expliqué à l’AFP Tristan Renault, responsable de l’unité Santé, génétique et microbiologie des mollusques à l’Institut français pour l’exploitation de la mer (Ifremer).
Selon lui, elle entraîne des "taux de mortalité importants, allant de 15% à pratiquement 65% sur certains lots" analysés par l’Ifremer.
Ces huîtres provenaient notamment de l’étang de Thau, sur la Méditerranée, du lac d’Hossegor (Landes), d’Arcachon (Gironde), de Charente-Maritime, de Bretagne nord et de Normandie.
Les causes de la présence de cette bactérie mortelle sont compliquées "à identifier", explique M. Renault.
Cependant, "on peut suspecter que les conditions climatiques de 2013 sont plutôt favorables à la prolifération de la bactérie dans l’environnement", selon le chercheur, qui évoque notamment "l’élévation des températures après un printemps froid" et "des pluies très importantes au printemps".
Pour Gérald Viaud, président du Comité national conchylicole, la profession est "en phase d’alerte grave", en raison de cette surmortalité, et il en a averti les services de l’Etat et le ministère.
Ce phénomène est, selon M.Viaud, la continuité des importantes surmortalités connues par la profession au cours des dernières années.
Depuis 2008, l’ostréiculture connaît une crise en raison de la présence d’un herpès virus qui a décimé jusqu’à 75% des jeunes huîtres (naissains).
"On est dans la continuité de ces surmortalités mais depuis quelques temps, cela a pris une autre dimension car cela touche toutes les tranches d’âge", souligne M. Viaud.
Selon lui, cette mortalité des huîtres adultes et prêtes à la commercialisation après avoir été travaillées pendant trois ans par les professionnels, est d’autant plus grave que les ostréiculteurs ont de moins en moins de cheptel.

Lire l’article complet ...


Suivre la vie du site RSS 2.0 | Contacts | Qui suis-je ? | Remerciements | Plan du site | SPIP