20 février : Algues vertes. "L’Etat et les élus ont encore failli" 19 février : Dauphins. Magique rencontre en rade 16 février : Faut-il vraiment manger des algues ?15 février : Criées bretonnes. Des efforts payés de retour 12 février : Pêche au bar : « Oui dans le sud, non au nord » de la Bretagne 10 février : Éolien flottant. « Brest est le site idéal » 8 février : Pêche à pied. Les précautions à prendre 6 février : Tara Pacific. La Station biologique à bord 5 février : Coquillages. Interdiction de les pêcher2 février : Lorient. 45,5 t de thon rouge pêchées illégalement : 135.000€ d’amendes 1er février : Manche. Certaines zones de pêche interdites 31 janvier : Roscoff. Ils découvrent des millions de gènes inconnus30 janvier : Pêche. En Normandie, le Brexit complique la donne 29 janvier : Erwan Le Roux. « C’est un écran de fumée » 27 janvier : Poisson de saison. Le bar à part 26 janvier : Les ports de Boulogne et Calais bloqués pour protester contre la pêche électrique 25 janvier : Pêcheurs de bars. La fronde s’organise24 janvier : pacifique Naufrage en mer de Chine : quelles conséquences pour l’environnement ?23 janvier : Le Combat contre la pêche électrique en Europe22 janvier : Bar. La position du porte-parole des ligneurs 21 janvier : Bactéries. La pollution détectée en temps réel19 janvier : POINT DE VUE. L’océan en manque d’oxygène18 janvier : Pêche électrique : « La Commission européenne a menti », dénonce Yannick Jadot 17 janvier : Pêche électrique. Le « non » du Parlement européen16 janvier : Le Parlement européen s’oppose à la pêche électrique15 janvier : Huître plate. Porscave sonne la reconquête 13 janvier : Huître plate. Un centre technique à Lampaul-Plouarzel 12 janvier : Suisse. Pas d’eau bouillante pour les homards ! 10 janvier : Rorqual échoué. Opération hors norme à Lesconil 9 janvier : Pêche électrique. Sous haute tension
Accueil > Actualités de la mer > Fonte des calottes glaciaires : quand la Science nuance

Fonte des calottes glaciaires : quand la Science nuance

Dernière mise à jour le mercredi 7 août 2013

Article paru
sur le site "Techno.sciences.net" - 01 Août 2013
Visualiser l’article original


Les chercheurs ont analysé neuf années de données récoltées par le satellite GRACE. Ces résultats ont montré que les deux calottes glaciaires perdent actuellement une quantité importante de glace : environ 300 milliards de tonnes par an. Par rapport à la première partie de la mission (2002), la contribution des deux calottes polaires à l’élévation du niveau de la mer a doublé. De plus, cette perte en volume et en surface ralenti fortement la formation naturelle de la glace.

Cependant, la fonte accélérée de ces calottes soulève plusieurs problématiques scientifiques. Car outre le réchauffement lié aux activités anthropiques, les calottes glaciaires sont influencées par une variété de phénomènes naturels tels que les chutes de neige et les courants océaniques. D’après les climatologues impliqués dans l’étude, neuf années constitue une période d’observation très courte et les 35 cm de prédiction actuelle d’augmentation du niveau de la mer pour 2100 pourrait aussi bien être exagérés que sous-estimés. "Au niveau de l’observation des calottes, nous sommes davantage à une échelle météorologique que climatique", déclare Bert Wouters. "Les mesures météorologiques de la calotte glaciaire sur une courte échelle de temps peuvent masquer les phénomènes qui se déroulent réellement sur le long terme" ajoute le co-auteur Ingo Sasgen du GFZ. Selon ce dernier, le phénomène de fonte actuellement observé pourrait en réalité faire partie d’un cycle géoclimatique plus long, dont les variations de masses glaciaires pourraient s’avérer positives.

Lire l’article complet ...


Suivre la vie du site RSS 2.0 | Contacts | Qui suis-je ? | Remerciements | Plan du site | SPIP