18 janvier : Pêche électrique : « La Commission européenne a menti », dénonce Yannick Jadot 17 janvier : Pêche électrique. Le « non » du Parlement européen16 janvier : Le Parlement européen s’oppose à la pêche électrique15 janvier : Huître plate. Porscave sonne la reconquête 13 janvier : Huître plate. Un centre technique à Lampaul-Plouarzel 12 janvier : Suisse. Pas d’eau bouillante pour les homards ! 10 janvier : Rorqual échoué. Opération hors norme à Lesconil 9 janvier : Pêche électrique. Sous haute tension 6 janvier : Pêche. Au nord, les Bretons privés de bar !5 janvier : Bar. Les apnéistes privés de leur poisson roi 4 janvier : Bonne Année, Meilleurs voeux3 janvier : En Complèment (La pêche du Bar suite)2 janvier : Repas de fête. Chers homards et langoustines Décembre 2017 : Pêche au bar. Prière de le remettre à l’eau !Décembre 2017 : Mer. Un distributeur automatique d’huîtres et moules !Décembre 2017 : Conseil municipal. « La numéro 3 » au menu Décembre 2017 : Huîtres. Parfumées au citron ou à la framboiseDécembre 2017 : Climat. Les bienfaits secrets des micro-algues Décembre 2017 : Erquy. Un plongeur apnéiste surpris avec 157 coquilles Saint-Jacques Décembre 2017 : Rade de Brest. Les huîtres et les pétoncles disparaissent Décembre 2017 : Quand la glace fond, les animaux trinquent !Décembre 2017 : Les criées jouent la transparence Décembre 2017 : Océanopolis. L’importance du plancton en 3DDécembre 2017 : COMMUNIQUÉ DE PRESSE NATIONAL I PARIS I 20...Décembre 2017 : BretagneFinistèreBrest Record tour du monde solitaire : François Gabart sur la ligne d’arrivée entre 04h00 et 07h30Décembre 2017 : Plancton. La mer vaut bien une symphonie Décembre 2017 : Golfe du Morbihan. Une cité de l’huître en 2020 Décembre 2017 : Abeilles. La vente de deux pesticides suspendueDécembre 2017 : Bretagne Nord. Les plaisanciers privés de barDécembre 2017 : Huîtres. Sous haute surveillance Décembre 2017 : Pêche électrique. Intermarché vent deboutDécembre 2017 : Erdeven. Un thon rouge échoué à la barre d’Étel Décembre 2017 : Grands Fonds : Ifremer dévoile son prochain robot sous-marinDécembre 2017 : Glénan. Début de la saison de la pêche à la coquille Saint-JacquesDécembre 2017 : Quotas de pêche. Des débats jugés "puérils"Décembre 2017 : Pêche illégale. Un drone de surveillance testé en baie de Saint-Brieuc Décembre 2017 : Huîtres plates et pétoncles noirs. Hécatombe en rade de BrestDécembre 2017 : Pêche. « Il manquera 500 marins dans cinq ans »
Accueil > Actualités de la mer > Nouvel article

Nouvel article

Les algues rouges de Bretagne résistent encore au réchauffement des eaux

Dernière mise à jour le samedi 27 septembre 2014

Article paru
sur le site "Futura environement" - 19 septembre 2014
Visualiser l’article original



Les travaux des chercheurs se sont fondés sur une approche de terrain et un travail de modélisation considérable. Les équipes de plongeurs scientifiques des stations marines de Dinard et de Roscoff ont réalisé des inventaires sur 65 sites différents, du golfe Normand-Breton à la baie de Vilaine, entre 2010 et 2012. Ils ont porté sur la variabilité des assemblages d’algues rouges présents sous les forêts de laminaires, habitats sous-marins emblématiques de la côte de Bretagne. Les patrons d’organisation récents ont été comparés à des données collectées sur 163 sites, localisés dans la même zone, entre 1992 et 1998. Couvrant ainsi au total une vingtaine d’années, les chercheurs ont pu analyser l’évolution de la diversité des assemblages d’algues rouges entre les deux périodes.

L’équipe réunissant des chercheurs du laboratoire Borea (Biologie des ORganismes et Ecosystèmes Aquatiques), de l’Institut de systématique, évolution, biodiversité, de la station biologique de Roscoff et de Biodiversité et gestion des territoires de l’Université de Rennes-1, a montré que la température des eaux de surface de Bretagne s’est élevée de plus de 0,7 °C en 20 ans, soit sensiblement plus que ce qui est observé au niveau mondial. Par ailleurs, les écarts saisonniers de températures se sont amplifiés, notamment dans le Golfe Normand Breton, avec un réchauffement estival et un refroidissement hivernal plus marqué en 2010-2012 qu’en 1992-1998.
Particularités bretonnes

Les chercheurs ont observé un changement significatif de la composition spécifique des assemblages d’algues rouges au cours des 20 dernières années, qui peut être corrélé à l’augmentation de la température. De plus, l’amplitude saisonnière des températures est le principal facteur gouvernant l’aire de distribution des espèces. Les modèles des chercheurs ont mis en avant des changements significatifs de l’aire de distribution de 7 espèces sur les 10 plus fréquentes. Les modifications observées concernent le plus souvent une restriction de la zone qu’elles occupent avec un déplacement vers le nord-ouest de la Bretagne ou un resserrement autour de la mer d’Iroise où les eaux sont restées plus fraîches. ....

Lire l’article complet ...



Suivre la vie du site RSS 2.0 | Contacts | Qui suis-je ? | Remerciements | Plan du site | SPIP