15 août : Le Canada, premier pays à commercialiser du saumon transgénique 13 juillet : Un iceberg soixante fois plus grand que Paris s’est détaché de l’Antarctique12 juillet : Algues vertes. Tsunami vert le retour10 juillet : Algues vertes. Un second plan mis en oeuvre 7 juillet : Brest. Fin des opérations de pompage sur les épaves de Maersk
Accueil > Actualités de la mer > Nouvelle Calédonie : les micro-algues, une filière prometteuse

Nouvelle Calédonie : les micro-algues, une filière prometteuse

Dernière mise à jour le lundi 24 juin 2013

Article paru
sur le site "Le Figaro nautisme" - 20 Juin 2013
Visualiser l’article original


L’Ifremer et la Technopole de Nouvelle-Calédonie (Adecal Technopole) viennent d’inaugurer le premier laboratoire calédonien d’études des microalgues.

Dans les eaux côtières calédoniennes se cache un potentiel qui attend patiemment d’être valorisé, les microalgues. Ces petites plantes aquatiques à la croissance très rapide, invisibles à l’œil nu, ont un atout considérable. En effet, leur culture peut faciliter l’épuration des effluents industriels (azote, phosphore, CO2).

Ainsi, l’Ifremer et Adecal Technopole viennent d’inaugurer le premier laboratoire calédonien d’études des microalgues, avec des équipements de pointe, basé à Nouméa. Le projet a bénéficié de financements de l’Etat, suite un appel à projet lancé il y a deux ans par le Comité interministériel de l’Outre-Mer.

Le but du projet AMICAL (Aquaculture Microalgues en nouvelle CALédonie), animé par des scientifiques de l’Ifremer et d’Adecal Technopole, est la création d’une véritable filière de production et d’exploitation de microalgues.

« Cueillies » puis sélectionnées et cultivées, ces petites plantes aquatiques représentent, selon les espèces, un potentiel de valorisation dans des domaines tels que l’alimentation humaine ou animale (protéines, acides gras, ...), la cosmétique, la pharmacie (médicaments et antibiotiques), le traitement des eaux, la réduction du CO2 et même l’énergie (lipides et biogaz pour les biocarburants de 3ème génération).

Lire l’article complet ...


Suivre la vie du site RSS 2.0 | Contacts | Qui suis-je ? | Remerciements | Plan du site | SPIP