25 septembre : Algues brunes. Le bon filon d’une entreprise bretonne rticle paru sur le site "Le Télégramme :"...24 septembre : Bar. Le ras-le-bol des ligneurs 23 septembre : La Bretagne ne veut pas rater le train 22 septembre : Rade de Brest. Coquilles : la campagne devrait passer au vert22 septembre : Rade de Brest. Coquilles : la campagne devrait passer au vert21 septembre : Le Croizic. La première éolienne flottante française a commencé à produire de l’électricité 20 septembre : La Dominique, premier pays au monde à interdire le plastique18 septembre : Coquille Saint-Jacques. Pêcheurs français et britanniques trouvent un accord 17 septembre : Un cluster pour booster la filière algues 15 septembre : Requin-taupe, travaux et raid 14 septembre : Pêche. Un drone de surveillance en test à Plouézec [Diapo et vidéo] 13 septembre : Coquille Saint-Jacques : échec des négociations entre Français et Britanniques12 septembre : La haute mer, un bien commun pas encore protégér11 septembre : Pourquoi il ne faut pas tuer les araignées chez vous10 septembre : « The Ocean Cleanup », un énorme extracteur, va nettoyer le vortex de déchets dans le Pacifique8 septembre : Coquille Saint-Jacques. « Blocage » des négociations entre pêcheurs français et britanniques8 septembre : Climat. Jean Jouzel : « Il faut agir tout de suite » 7 septembre : Saint-Jacques. Accord renouvelé entre pêcheurs britanniques et français 6 septembre : Pêche au bar. L’interdiction levée pour les pêcheurs amateurs 5 septembre : Haute mer. Un réservoir de ressources génétiques en manque de régulation 4 septembre : Consommation d’algues : attention au risque d’excès d’iode !3 septembre : CO2, la mer défoncée à l’acide 2 septembre : Mer. Les pros du port défendent Brest et Roscoff1er septembre : Pêche au gros. « Perfection ou punition »31 août : Le saviez-vous ? Des orques croisent en mer d’Iroise31 août : Pêche au thon rouge. C’est du sport ! 30 août : Poisson cru. Gare à l’Anisakis 29 août : Saint-Jacques. Pêcheurs français et anglais s’affrontent en mer 28 août : Saint-Brieuc. Patrons-pêcheurs et acolytes condamnés pour un trafic de coquilles27 août : Glénan. Une baleine à bec échouée aux Moutons25 août : Chaleur estivale. Le thon aime, les huîtres et moules souffrent 24 août : Lorient. Keroman : la belle saison de la sardine et du thon23 août : Pêcher un bar et le garder. L’amende peut être salée22 août : Des huîtres pour faire revenir la biodiversité dans la mer du Nord 21 août : Côtes-d’Armor. Ils sont accueillis par un requin en rentrant au port 20 août : Algues vertes. En retard, elles sont de retour 18 août : Floride. La vie aquatique de la côte ouest décimée par une « marée rouge » 17 août : Le Canada veut interdire des pesticides nocifs pour les abeilles16 août : Fil & Fab. Des objets fabriqués à partir de filets de pêche 15 août : Finistère. Poisson cru : la préfecture appelle à la vigilance 14 août : Eau de mer. 22 degrés en rade de Brest ! 13 août : Insolite Bientôt des crevettes "Made in Bretagne"
Accueil > Actualités de la mer > Océanopolis ou la porte des abysses

Océanopolis ou la porte des abysses

Dernière mise à jour le mercredi 11 avril 2012

Article paru sur le site "Europe 1" - Lundi 09 Avril 2012
Visualiser l’article original



Océanopolis ou la porte des abysses

Le parc de Brest présente un aquarium abritant la faune évoluant à 2.000 m de fond. Une première.

Il est unique au monde. Le parc de découverte des océans Océanopolis de Brest, dans le Finistère, propose désormais aux visiteurs de découvrir la vie nichée au cœur des abysses, à 2.000 mètres de fond. En collaboration avec l’université Pierre et Marie Curie et l’Institut français de recherche pour l’exploitation de la mer (Ifremer), Océanopolis a créé un aquarium capable de résister à la pression qui s’exerce au fond des abîmes.

"C’est 18 kilos par cm², c’est assez énorme", souligne au micro d’Europe 1 le responsable de l’aquariologie à Océanopolis, Dominique Barthelemy. "On a un volume intérieur de 16 litres d’eau et on a 600 kilos d’inox de la meilleure qualité autour pour arriver à maintenir cela", précise-t-il.

Une sorte de "tambour de machine à laver"

Avec ses tuyaux, ses plaques d’inox et de caoutchouc, l’aquarium AbyssBox, un caisson cylindrique avec un hublot rond en façade, ressemble à un "tambour de machine à laver", sourit son concepteur Bruce Shillito, de l’université Pierre et Marie Curie (UPMC) de Paris. Pourtant, derrière le plexiglas conique d’une épaisseur de 8 cm, les mêmes hublots utilisés à bord du sous-marin de grande profondeur Nautile, règne une pression d’eau de mer de 180 bars soit 180 tonnes ou trois Airbus A320- assurée par une pompe industrielle.

"Ce qui nous impressionne, c’est la profondeur qu’on peut voir à travers le hublot", raconte un visiteur. "Et puis voir comment ça se passe 2.000 mètres de profondeur alors qu’on est à l’extérieur de la mer", ajoute-t-il.

Le paradis des crabes et des crevettes

A l’intérieur, tout se passe bien pour les pensionnaires capturés par le navire océanographique "Pourquoi pas ?" au large des Açores, en juillet 2011. "300 crevettes et 11 crabes ont été capturés", précise Dominique Barthelemy. En décembre, il n’y avait plus que 50 crevettes survivantes et trois crabes dont un, pas sociable, tuait les autres", regrette-t-il.



Suivre la vie du site RSS 2.0 | Contacts | Qui suis-je ? | Remerciements | Plan du site | SPIP