22 novembre : Météo. Fort coup de vent attendu en fin de journée sur la pointe de la Bretagne21 novembre : Politique de la mer. Les attentes des professionnels20 novembre : Ostréiculture : l’huître naturelle insiste sur l’étiquette à cause des écloseries19 novembre : Concarneau. Campagne de coquilles Saint-Jacques aux Glénan 18 novembre : Coquille Saint-Jacques. L’option plongée17 novembre : Une espèce de mammifère sur trois en péril en France métropolitaine 16 novembre : L’axolotl, drôle de créature qui fascine la science15 novembre : Un-nouvel-antibiotique-decouvert-chez-des-bacteries14 novembre : Brest. Edouard Philippe présidera un comité interministériel à la mer13 novembre : Pisciculture. Symbiomer lance son élevage de truites en mer à Bréhat 11 novembre : Solent oysters ’starting to reproduce’10 novembre : Mer et littoral. Construction collective d’une stratégie bretonne9 novembre : Hydroliennes. Clap de fin à Bréhat !8 novembre : Baie de Saint-Brieuc. St-Jacques : premier retour de pêche7 novembre : Récolte marine. Ter’Mer s’amarre à la Grande-Palud 6 novembre : Physalies. Une aubaine pour le laboratoire Boiron ! 5 novembre : Mer. C’est quoi une grande marée ?4 novembre : Saint-Jacques. La coquille sous haute protection3 novembre : Criée d’Erquy. 40 ans et toujours pleine de vie 2 novembre : Pays Basque. Des orques filmées au large de la côte1er novembre : Transport maritime. En mode kite surf !31 octobre : Criée d’Erquy. 40 ans et toujours pleine de vie30 octobre : À la criée d’Erquy, Guy devait donner de la voix pour vendre le poisson 29 octobre : Morbihan. Les physalies débarquent, on oublie la baignade ! 28 octobre : Une baleine de 15 m s’échoue sur une plage à l’île de Ré 27 octobre : Pêche. Du thon rouge en Manche ! 26 octobre : La production mondiale de bananes menacée par un champignon25 octobre : Pêche. Répondre aux défis de demain à Itechmer 23 octobre : Halles à marée. Comment internet valorise le poisson 21 octobre : ArticleLorient. Le saint-pierre marocain débarque à Keroman !20 octobre : Ifremer. Dans le sillage des bars18 octobre : Le plan national d’action en faveur des tortues marines 17 octobre : De centaines d’animaux marins ont traversé le Pacifique sur des débris du tsunami de 2011 au Japon16 octobre : Physalies : les plages de Locmaria-Plouzané fermées 15 octobre : Pêche. Interdiction levée pour les coquilles Saint-Jacques, les huîtres et les coques14 octobre : Cabillaud. Une baisse des quotas en mer Baltique12 octobre : La hausse des températures fait s’évaporer la Mer Caspienne11 octobre : Concarneau. Piriou enregistre la commande de huit palangriers10 octobre : Hérault : la Grande Motte va se chauffer à l’eau de mer9 octobre : Pétoncles noirs. Interdiction de récolte levée en rade de Brest
Accueil > Actualités de la mer > Océans. Des méduses envahissantes

Océans. Des méduses envahissantes

Dernière mise à jour le jeudi 31 juillet 2014

Article paru
sur le site "Le Télégramme" - 28 Juillet 2014
Visualiser l’article original



Il n’y a pas qu’en Bretagne que les méduses prolifèrent... Elles prennent leurs aises dans les océans du globe. Le constat est sans appel et les scientifiques tirent la sonnette d’alarme.
Belles, toujours un peu mystérieuses, très résistantes aux changements environnementaux, les méduses prolifèrent aujourd’hui à certains endroits du globe : un phénomène qui reflète l’impact de l’homme sur les océans et risque d’empirer, prévient la spécialiste Jacqueline Goy. Depuis ses débuts à Villefranche-sur-mer (Alpes-Maritimes), la biologiste a passé trente ans à ausculter ces animaux appartenant au plancton et composés de 98 % d’eau. « Il existe environ un millier d’espèces de méduses, mais une vingtaine posent des problèmes aujourd’hui, les autres sont discrètes », précise la scientifique. Désormais, tourisme et pêche pâtissent de leur présence trop envahissante, mais aussi de nombreuses installations : systèmes de refroidissement d’installations nucléaires, usines de dessalement, fermes piscicoles. Les méduses, dont la taille « varie d’un millimètre à plus de six mètres de diamètre, sont des êtres venimeux, mais le venin est propre à chaque espèce, la poignée d’espèces mortelles étant cantonnée au nord de l’Australie », explique Jacqueline Goy. Ailleurs, comme la Pelagia noctiluca en Méditerranée devenue ces dix dernières années la terreur des baigneurs, elles peuvent être très urticantes.

La surpêche en cause

Malgré une durée de vie courte (de deux semaines à quelques mois pour la plupart), les méduses sont des championnes de l’adaptation

Lire l’article complet ...



Suivre la vie du site RSS 2.0 | Contacts | Qui suis-je ? | Remerciements | Plan du site | SPIP