21 juillet : Les députés inscrivent la préservation des mers et des océans dans la Constitution19 juillet : Pêche : un premier navire immobilisé grâce aux nouvelles normes de travail18 juillet : Mer d’Arabie. Une inquiétante « zone morte » ne cesse de s’étendre 17 juillet : Civelles. Le nouveau « trafic de stups »11 juillet : Marée orange. L’étonnante Noctiluca scintillans 10 juillet : Sud Finistère. Marée colorée : l’eau est redevenue claire [Vidéo] 9 juillet : Marée colorée. Le phénomène pourrait s’étendre, le phytoplancton en cause 5 juillet : Marseille : Un réseau de braconniers de poissons pêchés dans les calanques à la barre4 juillet : Poissons bleus. Des stocks stables 3 juillet : Baie de Concarneau. Un mystérieux champ de cratères unique en Europe 2 juillet : Algaia. « Le potentiel de la filière algue est considérable » 1er juillet : Le gouvernement lance un plan solaire pour porter le taux d’énergies renouvelables à 32% en 203030 juin : Océanopolis. « Objectif plancton » ce samed29 juin : Brexit. Brest accueillera le centre de surveillance maritime européen28 juin : à bord du bolide de la Police des Mers du Morbihan27 juin : Fouesnant. Un banc de dauphins filmé aux Glénan [Vidéo] 26 juin : L’huître triploïde, la mort de l’ostréiculture traditionnelle ?25 juin : Camaret (29) : Emmanuel Macron salue les sauveteurs en mer et garantit leurs moyens23 juin : Bretagne. Ils scrutent le bruit des hommes qui pollue les mer20 juin : Des pêcheurs bloquent les ports pour protester contre la pêche électrique19 juin : Boulogne-sur-Mer. Action pour protester contre la pêche électrique 18 juin : Voitures propres : la France rêve d’hydrogène 15 juin : Antilles. Un plan de lutte contre les sargasses14 juin : Sillon de Talbert. Plusieurs centaines de requins pris au piège de filets13 juin : Bouteilles en plastique. Des écoliers bretons font voter l’interdiction à la cantine12 juin : Coquillages. Restrictions de pêche en baie de Morlaix et en rade de Brest11 juin : "Un piège de plastique" : la mer Méditerranée compte plus d’un million de fragments de plastique au km²10 juin : Le coup de gueule du chef breton Olivier Roellinger9 juin : Mystère des sargasses : pourquoi les plages antillaises se couvrent-elles d’algues ?8 juin : Comment vraiment lutter contre la pollution plastique dans l’océan ?
Accueil > Actualités de la mer > Oiseaux de jardins. L’heure du compte

Oiseaux de jardins. L’heure du compte

Dernière mise à jour le dimanche 25 janvier 2015

Article paru
sur le site "Le Télégramme" - 24 Janvier 2015
Visualiser l’article original



Pourquoi compter les oiseaux de jardins ?
Pour savoir ce qu’il en est, tout simplement. Avant que soit lancée cette opération, on n’avait pas de connaissances précises sur les espèces d’oiseaux qui fréquentent les jardins, que ce soit en ville ou à la campagne.
Elle a été initiée par le Groupe d’études ornithologiques des Côtes-d’Armor (GEOCA) en 2009, rejoint l’année suivante par Bretagne-Vivante. Cette initiative a maintenant essaimé à travers toute la France.
Qui peut y participer ?
Tout le monde. Il n’est pas forcément besoin d’avoir un jardin pour participer à cette opération de comptage. Se poster pendant une heure dans les jardins de la Garenne ou ceux de Limur fera très bien l’affaire. La procédure à suivre. Ce n’est pas bien compliqué. Il suffit d’observer pendant une heure son jardin, samedi ou dimanche. De préférence en fin de matinée, entre 11 h et midi, ou en milieu d’après-midi, entre 16 et 17 h. C’est durant ces créneaux horaires que l’on a le plus de chances de voir des oiseaux.
Pour éviter les doubles comptages, ne retenir que le chiffre le plus important d’oiseaux observés. Si deux puis quatre mésanges passent, compter quatre mésanges. Où envoyer son décompte ? Le formulaire se trouve sur le site internet de Bretagne Vivante (www.bretagne-vivante.org). Les espèces les plus courantes y sont répertoriées, ce qui peut aider les ornithologues en herbe. Un succès populaire. Ces trois dernières années, Bretagne-Vivante et le GEOCA ont collecté les données transmises par 15.000 personnes, soit 500.000 informations. Et encore, en 2014 le comptage n’a pas été servi par une météo calamiteuse. Observateurs et oiseaux sont restés à l’abri.
Quels enseignements ? Les éditions précédentes ont montré que le rouge-gorge est l’oiseau le plus présent dans nos jardins (75,4 %). Sur le podium, il devance d’un bec le merle noir (74,9 %) et la mésange bleue (70 %). Ces trois oiseaux sont les plus fréquemment observés, mais ils ne sont pas les plus nombreux. En termes de densité, c’est l’étourneau sansonnet qui l’a emporté l’an dernier, avec en moyenne sur la région 4,5 individus par jardin, suivi par le moineau domestique (3,8) et la mésange bleue (2,7). « Mais cette première place de l’étourneau, inhabituelle, s’explique par les forts effectifs dénombrés dans les Côtes-d’Armor et le Finistère, pas dans le Morbihan », soulignent Patrick Philippon et Jean-Pierre Mousset, de Bretagne-Vivante. Nourrir ou ne pas nourrir ?

© Le Télégramme - Plus d’information sur http://www.letelegramme.fr/morbihan/vannes/oiseaux-de-jardins-l-heure-du-compte-24-01-2015-10503500.php

Lire l’article complet ...



Suivre la vie du site RSS 2.0 | Contacts | Qui suis-je ? | Remerciements | Plan du site | SPIP