21 janvier : Bactéries. La pollution détectée en temps réel19 janvier : POINT DE VUE. L’océan en manque d’oxygène18 janvier : Pêche électrique : « La Commission européenne a menti », dénonce Yannick Jadot 17 janvier : Pêche électrique. Le « non » du Parlement européen16 janvier : Le Parlement européen s’oppose à la pêche électrique15 janvier : Huître plate. Porscave sonne la reconquête 13 janvier : Huître plate. Un centre technique à Lampaul-Plouarzel 12 janvier : Suisse. Pas d’eau bouillante pour les homards ! 10 janvier : Rorqual échoué. Opération hors norme à Lesconil 9 janvier : Pêche électrique. Sous haute tension 6 janvier : Pêche. Au nord, les Bretons privés de bar !5 janvier : Bar. Les apnéistes privés de leur poisson roi 4 janvier : Bonne Année, Meilleurs voeux3 janvier : En Complèment (La pêche du Bar suite)2 janvier : Repas de fête. Chers homards et langoustines Décembre 2017 : Pêche au bar. Prière de le remettre à l’eau !Décembre 2017 : Mer. Un distributeur automatique d’huîtres et moules !Décembre 2017 : Conseil municipal. « La numéro 3 » au menu Décembre 2017 : Huîtres. Parfumées au citron ou à la framboiseDécembre 2017 : Climat. Les bienfaits secrets des micro-algues Décembre 2017 : Erquy. Un plongeur apnéiste surpris avec 157 coquilles Saint-Jacques Décembre 2017 : Rade de Brest. Les huîtres et les pétoncles disparaissent Décembre 2017 : Quand la glace fond, les animaux trinquent !Décembre 2017 : Les criées jouent la transparence Décembre 2017 : Océanopolis. L’importance du plancton en 3DDécembre 2017 : COMMUNIQUÉ DE PRESSE NATIONAL I PARIS I 20...Décembre 2017 : BretagneFinistèreBrest Record tour du monde solitaire : François Gabart sur la ligne d’arrivée entre 04h00 et 07h30Décembre 2017 : Plancton. La mer vaut bien une symphonie Décembre 2017 : Golfe du Morbihan. Une cité de l’huître en 2020 Décembre 2017 : Abeilles. La vente de deux pesticides suspendueDécembre 2017 : Bretagne Nord. Les plaisanciers privés de barDécembre 2017 : Huîtres. Sous haute surveillance Décembre 2017 : Pêche électrique. Intermarché vent deboutDécembre 2017 : Erdeven. Un thon rouge échoué à la barre d’Étel Décembre 2017 : Grands Fonds : Ifremer dévoile son prochain robot sous-marinDécembre 2017 : Glénan. Début de la saison de la pêche à la coquille Saint-JacquesDécembre 2017 : Quotas de pêche. Des débats jugés "puérils"
Accueil > Les espèces > Observées (en bord de mer) > Ophiure (étoile de mer)

Ophiure (étoile de mer)

Ophiura

Dernière mise à jour le mercredi 2 octobre 2013

Nous n’apercevons ce drôle d’animal, cousin des astéries (étoiles de mer) que lors des grandes marées, ou desséchées dans une laisse de mer !



ophiures (Manche)


Les ophiures font partie de l’une des cinq classes des echinodermes.
- on les trouve généralement au fond de toutes les mers de la planète, du littoral jusqu’à moins cinq milles mètres !

Elles sont composées d’un corps rond central qui peut atteindre 35 mm de diamètre, auquel se rattachent 5 bras très mobiles.
- leurs couleurs sont variables
- on peut en trouver de très colorées et jolies.

Cet animal gracile et d’apparence fragile ne l’est pas tant que ça  !
- il peut, comme les crabes, se séparer sans difficulté d’un de ses cinq bras (qui va repousser)

Les ophiures (30 espèces en Europe) se nourrissent de déchets, on dit qu’elles sont suspentivores, mais elles peuvent être aussi brouteuses ou fouisseuses, et presque toujours omnivores (il faut dire qu’elles ont 5 machoires !

- Les ophiures se reproduisent par oeufs, qui eux-mêmes contiennent des larves pélagiques.

- On trouve en France de nombreux sites de fossiles d’ophiures très ressemblants aux ophiures vivant actuellement.



Suivre la vie du site RSS 2.0 | Contacts | Qui suis-je ? | Remerciements | Plan du site | SPIP