16 février : Faut-il vraiment manger des algues ?15 février : Criées bretonnes. Des efforts payés de retour 12 février : Pêche au bar : « Oui dans le sud, non au nord » de la Bretagne 10 février : Éolien flottant. « Brest est le site idéal » 8 février : Pêche à pied. Les précautions à prendre 6 février : Tara Pacific. La Station biologique à bord 5 février : Coquillages. Interdiction de les pêcher2 février : Lorient. 45,5 t de thon rouge pêchées illégalement : 135.000€ d’amendes 1er février : Manche. Certaines zones de pêche interdites 31 janvier : Roscoff. Ils découvrent des millions de gènes inconnus30 janvier : Pêche. En Normandie, le Brexit complique la donne 29 janvier : Erwan Le Roux. « C’est un écran de fumée » 27 janvier : Poisson de saison. Le bar à part 26 janvier : Les ports de Boulogne et Calais bloqués pour protester contre la pêche électrique 25 janvier : Pêcheurs de bars. La fronde s’organise24 janvier : pacifique Naufrage en mer de Chine : quelles conséquences pour l’environnement ?23 janvier : Le Combat contre la pêche électrique en Europe22 janvier : Bar. La position du porte-parole des ligneurs 21 janvier : Bactéries. La pollution détectée en temps réel19 janvier : POINT DE VUE. L’océan en manque d’oxygène18 janvier : Pêche électrique : « La Commission européenne a menti », dénonce Yannick Jadot 17 janvier : Pêche électrique. Le « non » du Parlement européen16 janvier : Le Parlement européen s’oppose à la pêche électrique15 janvier : Huître plate. Porscave sonne la reconquête 13 janvier : Huître plate. Un centre technique à Lampaul-Plouarzel 12 janvier : Suisse. Pas d’eau bouillante pour les homards ! 10 janvier : Rorqual échoué. Opération hors norme à Lesconil 9 janvier : Pêche électrique. Sous haute tension 6 janvier : Pêche. Au nord, les Bretons privés de bar !5 janvier : Bar. Les apnéistes privés de leur poisson roi 4 janvier : Bonne Année, Meilleurs voeux
Accueil > Actualités de la mer > Ostréiculture. En voie de rétablissement

Ostréiculture. En voie de rétablissement

Dernière mise à jour le jeudi 15 septembre 2016

Article paru
sur le site "Le Télégramme" - 08 Septembre 2016
Visualiser l’article original


« Les parcs ostréicoles ont retrouvé leur relative santé économique. »
Le bilan dressé hier au salon de la conchyliculture à Vannes se veut positif. Fragilisés depuis 2008 par des taux de surmortalité, des ostréiculteurs jouent la carte de la diversification : élevage d’ormeaux, culture d’algues...
« La surmortalité un phénomène qui dure »

« En voie de rétablissement, la filière reste fragile, poursuit Alain Dreano, secrétaire générale du Comité régionale de la conchyliculture (CRC) de Bretagne-Sud (*). C’est une convalescence positive. » Depuis 2008, entre « 30 et 90 % des naissains selon la catégorie » sont perdus.
« La profession continue d’adapter le process de production à ce phénomène qui dure ». Ce qui consiste, en résumé à immerger les jeunes huîtres au bon endroit, au bon moment, en fonction de leur croissance et de la température de l’eau. « Tout une expertise. » Cette baisse de production a fait grimper les prix. La « meilleure maîtrise » de la surmortalité inverse la tendance : le cours des huîtres baisse.
« C’est la loi de l’offre et la demande », glisse le secrétaire général. Elle met en difficulté ceux qui ne peuvent augmenter leur rendement. La quantité produite en Bretagne Sud reste, grossièrement, stable : « entre 10.000 et 15.000 tonnes par an », tout comme le nombre d’ostréiculteurs.
À condition d’être « vigilant ». « L’espace maritime terrestre est rare. La tentation est grande quand un repreneur n’est pas trouvé immédiatement de transformer le chantier en maison secondaire. »
« Pourquoi pas des couteaux ou des myes ? »

.../...

Lire l’article complet ...


Suivre la vie du site RSS 2.0 | Contacts | Qui suis-je ? | Remerciements | Plan du site | SPIP