20 avril : La traque musclée contre les braconniers de bébés anguilles19 avril : Vigipol. Des compétences portées au niveau national ? 17 avril : L’huitre plate se développe à l’étang de Diana16 avril : Huîtres. La filière veut lutter contre la pression immobilière 14 avril : Langoustine. Lorient veut faire voyager la « demoiselle »13 avril : Le printemps à Océanopolis12 avril : Vigipol. Des compétences portées au niveau national ?11 avril : Royaume-Uni Brexit. Les pêcheurs manifestent contre l’application de la politique européenne10 avril : Le mercure est encore très présent dans notre environnement9 avril : Le saumon rose de l’Arctique remonte plus loin le fleuve Mackenzie 6 avril : Pêche au bar. Deux manifestations samedi dans la Manche5 avril : Risques côtiers. Le Parc naturel du golfe et l’UBO mesurent l’érosion4 avril : Climat. Même un réchauffement de 2° aura une incidence importante 3 avril : Accastillage textile. L’idée qui prend le large2 avril : Innovation. Le plastique, leur carburant !1er avril : Brexit. Les pêcheurs anglais eux aussi sont inquiets 31 mars : Grandes marées. De retour dès ce samedi ! 28 mars : Charente. Au secours des civelles27 mars : Erdeven. TK-Bremen : le cargo échoué ressort du sable 26 mars : Brest. Niveau de la mer : ça monte toujours plus vite23 mars : Pleubian. Une brèche béante dans le Sillon de Talbert22 mars : Bars en péril. Quels coupables ?13 mars : Saint-Nazaire. STX présente ses nouveaux paquebots écolo12 mars : Pêche au bar interdite. Près de 650 manifestants à Morlaix10 mars : Mer. Une filière qui embauche 9 mars : Le froid fait s’échouer des milliers d’étoiles de mer8 mars : Vincent Campredon. « Montrer au monde que la mer est l’avenir de l’humanité » 7 mars : Marée. Un dauphin échoué à Plougoulm, un autre sauvé à Santec
Accueil > Actualités de la mer > Ouessant. Premier bilan pour l’hydrolienne D10

Ouessant. Premier bilan pour l’hydrolienne D10

Dernière mise à jour le dimanche 17 juillet 2016

Article paru
sur le site "Le Télégramme" - 15 Juillet 2016
Visualiser l’article original


Immergée il y a un an dans le courant du Fromveur, à environ 2 km d’Ouessant, l’hydrolienne D10 de Sabella a retrouvé la terre ferme, hier, au port de Brest.
Optimisée durant les prochains mois, elle y retournera en fin d’année. « L’opération s’est impeccablement bien déroulée », s’est félicité hier Jean-Christophe Allo, chef de projet chez Sabella. « Trois à quatre mois sont désormais nécessaires pour répondre à deux objectifs, détaille-t-il : remettre en état la partie extérieure du câble et contrôler la turbine pour alimenter un retour d’expérience après ce fonctionnement grandeur réelle ».
Ré-immergée en fin d’année
Ainsi, après avoir été déconnectée, puis démontée de son embase qui repose par 55 m de fond, l’impressionnante turbine de 140 tonnes a été hissée hors de l’eau par l’Aker-Wayfarer. Véritable usine flottante, ce navire est muni de moyens de levage hors du commun, qui lui permettent de soulever 400 tonnes à 15 m et 225 tonnes à 25 m. Parti d’Angleterre lundi, le navire de la compagnie Akofs Offshore est resté moins de 48 heures sur zone.
Le temps de déconnecter le câble et de relever la turbine. Hier matin, l’AkerWayfarer a délicatement déposé sa cargaison, quai de réparation numéro 1 du chantier Damen.
Désormais, elle va être nettoyée, démontée et vérifiée par plusieurs équipes successives. « Cela va nous permettre de l’optimiser pour alimenter notre laboratoire recherche et développement », poursuit Jean-Christophe Allo. L’hydrolienne devrait être à nouveau immergée, en octobre-novembre, avant les tempêtes hivernales.
Objectif : 70% des besoins de l’île

.../...

Lire l’article complet ...



Suivre la vie du site RSS 2.0 | Contacts | Qui suis-je ? | Remerciements | Plan du site | SPIP