16 février : Faut-il vraiment manger des algues ?15 février : Criées bretonnes. Des efforts payés de retour 12 février : Pêche au bar : « Oui dans le sud, non au nord » de la Bretagne 10 février : Éolien flottant. « Brest est le site idéal » 8 février : Pêche à pied. Les précautions à prendre 6 février : Tara Pacific. La Station biologique à bord 5 février : Coquillages. Interdiction de les pêcher2 février : Lorient. 45,5 t de thon rouge pêchées illégalement : 135.000€ d’amendes 1er février : Manche. Certaines zones de pêche interdites 31 janvier : Roscoff. Ils découvrent des millions de gènes inconnus30 janvier : Pêche. En Normandie, le Brexit complique la donne 29 janvier : Erwan Le Roux. « C’est un écran de fumée » 27 janvier : Poisson de saison. Le bar à part 26 janvier : Les ports de Boulogne et Calais bloqués pour protester contre la pêche électrique 25 janvier : Pêcheurs de bars. La fronde s’organise24 janvier : pacifique Naufrage en mer de Chine : quelles conséquences pour l’environnement ?23 janvier : Le Combat contre la pêche électrique en Europe22 janvier : Bar. La position du porte-parole des ligneurs 21 janvier : Bactéries. La pollution détectée en temps réel19 janvier : POINT DE VUE. L’océan en manque d’oxygène18 janvier : Pêche électrique : « La Commission européenne a menti », dénonce Yannick Jadot 17 janvier : Pêche électrique. Le « non » du Parlement européen16 janvier : Le Parlement européen s’oppose à la pêche électrique15 janvier : Huître plate. Porscave sonne la reconquête 13 janvier : Huître plate. Un centre technique à Lampaul-Plouarzel 12 janvier : Suisse. Pas d’eau bouillante pour les homards ! 10 janvier : Rorqual échoué. Opération hors norme à Lesconil 9 janvier : Pêche électrique. Sous haute tension 6 janvier : Pêche. Au nord, les Bretons privés de bar !5 janvier : Bar. Les apnéistes privés de leur poisson roi
Accueil > Actualités de la mer > Ouverture de la pêche aux coques : campagne de misère

Ouverture de la pêche aux coques : campagne de misère

Dernière mise à jour le mardi 22 septembre 2015

Article paru
sur le site "France 3 Picardie" - 21 septembre 2015
Visualiser l’article original


Les pêcheurs à pieds font grise mine ce matin. Avec plus de 80% de mortalité chez les coques, les quotas sont revus à la baisse.
Seuls 60 kg pourront être ramassés par pêcheur et par marée pendant deux semaines au lieu des trois mois habituels.
Le ramassage des coques n’aura duré qu’une petite heure ce matin. Les pêcheurs à pied ont vite rempli leur panier, n’ayant droit de ramasser que 60 kg cette saison.
Pas question de tricher, les contrôles ont été renforcés. En cause, la baisse alarmante des gisements.
La hausse des températures aurait permis à la bactérie vibrio aestuarianus de se développer, contaminant les coques et les décimant.

Ouverture progressive de la pêche
Sur les recommandations du Gemel (Groupe d’étude des milieux estuariens et littoraux) et des pêcheurs à pied, la préfecture maritime a décidé dans un premier temps, d’ouvrir la pêche pour deux semaines. Délai révisé d’ici quelques jours en fonction du ramassage.
La baisse des gisements alarme les professionnels. Les pêcheurs devront se partager 120 tonnes de coques, contre 2000 l’an dernier, pour toute la période, seule façon de préserver leur revenu.

Lire l’article complet ...


Suivre la vie du site RSS 2.0 | Contacts | Qui suis-je ? | Remerciements | Plan du site | SPIP