15 août : Le Canada, premier pays à commercialiser du saumon transgénique 13 juillet : Un iceberg soixante fois plus grand que Paris s’est détaché de l’Antarctique12 juillet : Algues vertes. Tsunami vert le retour10 juillet : Algues vertes. Un second plan mis en oeuvre
Accueil > Actualités de la mer > Paimpol. Le comité des pêches départemental surveille ses homards

Paimpol. Le comité des pêches départemental surveille ses homards

Dernière mise à jour le mercredi 24 juillet 2013

Article paru
sur le site "Ouestfrance" - 23 Juillet 2013
Visualiser l’article original


C’est lors d’un atelier « marquage de homard », dans le cadre de l’exposition Ouzh taol ! À table !, que les intéressés ont pu découvrir la vie du homard. Entre bagarres, reproductions, mues et déplacements, sa vie est agitée dans les fonds marins. Laure Robigo et Servane Le Calvez sont chargées d’une mission particulière : mesurer l’impact du futur parc hydrolien en mer sur les homards. Pour cela, elles doivent donc créer une base de données et les suivre avant et après l’arrivée des hydroliennes. Des pêcheurs professionnels s’impliquent en mettant casiers et homards à disposition.

Un guerrier

« C’est un carnassier, bagarreur, un peu cannibale », explique Laure Robigo. À les voir se débattre lors de la pesée, on comprend vite.

Fort taux de mortalité

Les deux salariés du comité départemental marquent les homards grâce à un petit pistolet, puis les relâchent. « On prend leur taille, leur poids, leur sexe. Pour les femelles, on précise si elles ont des œufs ou pas », raconte Laure Robigo.

Suivre et gérer les stocks

L’ingénieur monte habituellement à bord pour remonter les casiers lors des opérations marquages. C’est Dominique Le Bellec qui fait marquer des homards qu’il a pêchés le matin même. « On marque 40 kg parce qu’il y a l’atelier, d’habitude c’est 80 », précise Laure Robigo. Ces marquages vont leur permettre d’avoir une base de données sur les homards. Elles vont pouvoir voir si les crustacés ont pris du poids, se sont reproduits et jusqu’où ils vont.

Lire l’article complet ...


Suivre la vie du site RSS 2.0 | Contacts | Qui suis-je ? | Remerciements | Plan du site | SPIP