15 août : Le Canada, premier pays à commercialiser du saumon transgénique 13 juillet : Un iceberg soixante fois plus grand que Paris s’est détaché de l’Antarctique12 juillet : Algues vertes. Tsunami vert le retour10 juillet : Algues vertes. Un second plan mis en oeuvre 7 juillet : Brest. Fin des opérations de pompage sur les épaves de Maersk
Accueil > Actualités de la mer > Paimpol. Patrons et élus unis dans la bataille de Boulgueff

Paimpol. Patrons et élus unis dans la bataille de Boulgueff

Dernière mise à jour le lundi 15 juillet 2013

Article paru
sur le site "OuestFrance" - 11 Juillet 2013
Visualiser l’article original


Après 28 années de tergiversations, d’avancées et de coups d’arrêts, élus paimpolais et patrons conchyliculteurs et ostréiculteurs veulent la fin du suspense à Boulgueff.

Les travaux bloqués

Le 31 mai dernier, le tribunal administratif a décidé de suspendre les travaux initiés début mai sur le lotissement ostréicole de Boulgueff. Un riverain et deux associations (Fapel 22 et Message d’Islande) ayant présenté un recours en référé. Les ostréiculteurs qui souhaitaient s’installer à Boulgueff sont en colère. Ils sont soutenus par les élus de Paimpol-Goëlo. Ensemble, ils ont décidé d’aller jusqu’au bout, sûr de leur bon droit.

28 ans que ça traîne

12 lots de la zone de Boulgueff suscitent l’intérêt de 13 entreprises, la majorité originaire de Vendée ou de Charente Maritime. Elles sont toutes prêtes à s’installer sur la zone ostréicole de Boulgueff. « On ne peut pas se développer dans de bonnes conditions. On travaille dans des conditions ahurissantes », expliquent d’une voix les patrons ostréiculteurs. Jean-Yves de Chaisemartin continue sur la lancée. « C’est tout à fait le type d’entreprises, à maturité ou qui se lancent, que Paimpol recherche, mais une fois de plus, on est devant un obstacle juridique porté par des personnes illégitimes dans leurs actes. »

Des emplois à la clef

L’implantation à Boulgueff pourrait permettre la création de 40 emplois équivalents temps pleins. Mais actuellement, le contexte ne le permet pas, alors que Paimpol représente une production de 5 000 tonnes d’huîtres par ans, soit 80 % de la production du département et 5 % de la production française. Ce sont des huîtres sans marque commerciale. La création d’atelier de production et d’expédition à Paimpol répond à la demande du consommateur sur la qualité des produits. Le regroupement de ces ateliers permettra la réduction des coûts et une gestion collective des déchets.

Des actions musclées à venir

_Lire l’article complet ...


Suivre la vie du site RSS 2.0 | Contacts | Qui suis-je ? | Remerciements | Plan du site | SPIP