19 avril : Vigipol. Des compétences portées au niveau national ? 17 avril : L’huitre plate se développe à l’étang de Diana16 avril : Huîtres. La filière veut lutter contre la pression immobilière 14 avril : Langoustine. Lorient veut faire voyager la « demoiselle »13 avril : Le printemps à Océanopolis12 avril : Vigipol. Des compétences portées au niveau national ?11 avril : Royaume-Uni Brexit. Les pêcheurs manifestent contre l’application de la politique européenne10 avril : Le mercure est encore très présent dans notre environnement9 avril : Le saumon rose de l’Arctique remonte plus loin le fleuve Mackenzie 6 avril : Pêche au bar. Deux manifestations samedi dans la Manche5 avril : Risques côtiers. Le Parc naturel du golfe et l’UBO mesurent l’érosion4 avril : Climat. Même un réchauffement de 2° aura une incidence importante 3 avril : Accastillage textile. L’idée qui prend le large2 avril : Innovation. Le plastique, leur carburant !1er avril : Brexit. Les pêcheurs anglais eux aussi sont inquiets 31 mars : Grandes marées. De retour dès ce samedi ! 28 mars : Charente. Au secours des civelles27 mars : Erdeven. TK-Bremen : le cargo échoué ressort du sable 26 mars : Brest. Niveau de la mer : ça monte toujours plus vite23 mars : Pleubian. Une brèche béante dans le Sillon de Talbert22 mars : Bars en péril. Quels coupables ?13 mars : Saint-Nazaire. STX présente ses nouveaux paquebots écolo12 mars : Pêche au bar interdite. Près de 650 manifestants à Morlaix10 mars : Mer. Une filière qui embauche 9 mars : Le froid fait s’échouer des milliers d’étoiles de mer8 mars : Vincent Campredon. « Montrer au monde que la mer est l’avenir de l’humanité » 7 mars : Marée. Un dauphin échoué à Plougoulm, un autre sauvé à Santec
Accueil > Actualités de la mer > Palourdes : des mesures d’urgence pour les pêcheurs de Thau

Palourdes : des mesures d’urgence pour les pêcheurs de Thau

Dernière mise à jour le mercredi 29 octobre 2014

Article paru
sur le site "Le Marin" - 14 octobre 2014
Visualiser l’article original



Les prises de palourdes se sont effondrées dans la lagune de Thau. « Avant, on pêchait jusqu’à 20 kg par jour, témoigne Thierry Do Carmo, pêcheur depuis 20 ans. L’an dernier, on faisait encore 12 kg/jour. Depuis mai, on ne trouve plus rien : 4 à 5 kg/jour après 5 heures d’apnée. Je n’ose plus regarder mon compte en banque. »

Autour de 80 professionnels sont concernés par cette baisse soudaine des apports. Pollution ? Bactérie ? Sédiments contaminés ? « On sait que ce n’est pas la surpêche », souligne Frédéric Blua, le directeur de la direction de la Mer et du Littoral (DML) de Sète, qui a présidé une réunion d’urgence, à Bouzigues le 7 octobre.

Le conseil général de l’Hérault a débloqué une aide d’urgence : le RSA, attribué de façon dérogatoire, pour six mois, sans la contrepartie formation-reconversion obligatoire. Et le Cepralmar, structure régionale, doit semer des naissains durant l’hiver.


Lire l’article complet ...


Suivre la vie du site RSS 2.0 | Contacts | Qui suis-je ? | Remerciements | Plan du site | SPIP