]" - 24 octobre 2015 Visualiser l’article original Pourquoi organiser un (...)" />

21 juillet : Les députés inscrivent la préservation des mers et des océans dans la Constitution19 juillet : Pêche : un premier navire immobilisé grâce aux nouvelles normes de travail18 juillet : Mer d’Arabie. Une inquiétante « zone morte » ne cesse de s’étendre 17 juillet : Civelles. Le nouveau « trafic de stups »11 juillet : Marée orange. L’étonnante Noctiluca scintillans 10 juillet : Sud Finistère. Marée colorée : l’eau est redevenue claire [Vidéo] 9 juillet : Marée colorée. Le phénomène pourrait s’étendre, le phytoplancton en cause 5 juillet : Marseille : Un réseau de braconniers de poissons pêchés dans les calanques à la barre4 juillet : Poissons bleus. Des stocks stables 3 juillet : Baie de Concarneau. Un mystérieux champ de cratères unique en Europe 2 juillet : Algaia. « Le potentiel de la filière algue est considérable » 1er juillet : Le gouvernement lance un plan solaire pour porter le taux d’énergies renouvelables à 32% en 203030 juin : Océanopolis. « Objectif plancton » ce samed29 juin : Brexit. Brest accueillera le centre de surveillance maritime européen28 juin : à bord du bolide de la Police des Mers du Morbihan27 juin : Fouesnant. Un banc de dauphins filmé aux Glénan [Vidéo] 26 juin : L’huître triploïde, la mort de l’ostréiculture traditionnelle ?25 juin : Camaret (29) : Emmanuel Macron salue les sauveteurs en mer et garantit leurs moyens23 juin : Bretagne. Ils scrutent le bruit des hommes qui pollue les mer20 juin : Des pêcheurs bloquent les ports pour protester contre la pêche électrique19 juin : Boulogne-sur-Mer. Action pour protester contre la pêche électrique 18 juin : Voitures propres : la France rêve d’hydrogène 15 juin : Antilles. Un plan de lutte contre les sargasses14 juin : Sillon de Talbert. Plusieurs centaines de requins pris au piège de filets13 juin : Bouteilles en plastique. Des écoliers bretons font voter l’interdiction à la cantine12 juin : Coquillages. Restrictions de pêche en baie de Morlaix et en rade de Brest11 juin : "Un piège de plastique" : la mer Méditerranée compte plus d’un million de fragments de plastique au km²10 juin : Le coup de gueule du chef breton Olivier Roellinger9 juin : Mystère des sargasses : pourquoi les plages antillaises se couvrent-elles d’algues ?8 juin : Comment vraiment lutter contre la pollution plastique dans l’océan ?
Accueil > Actualités de la mer > Paul Tréguer. « L’île de Sein est menacée de submersion »

Paul Tréguer. « L’île de Sein est menacée de submersion »

Dernière mise à jour le lundi 2 novembre 2015

Article paru
sur le site "[Le Télégramme-http://www.letelegramme.fr>
]" - 24 octobre 2015
Visualiser l’article original


Pourquoi organiser un symposium sur « Les impacts du changement climatique sur l’océan, l’économie, la production de nourriture, la santé humaine et les traités internationaux » ?
Tous les ans, l’Académie européenne organise un événement. Cette année, et dans la perspective de la Conférence mondiale de Paris sur le climat (Cop 21), nous avons décidé de programmer un symposium sur les impacts du changement climatique. Et la ville de Brest a été retenue, en raison de la compétence internationalement reconnue des partenaires scientifiques brestois et de l’engagement financier et humain de l’UBO. Le symposium est labellisé Cop 21.

Le réchauffement de la planète a-t-il des conséquences sur les océans ?
Il faut savoir que l’océan est le premier régulateur du climat de la planète terre. Quand le climat est déréglé, on assiste à des impacts directs sur le fonctionnement de l’océan et de l’écosystème marin. Si l’océan se réchauffe, on constatera une réduction des ressources nutritives des couches de surface, du phytoplancton et donc du poisson. D’autre part, et d’ici la fin du siècle, il y a un risque de ralentissement du Gulf Stream si les émissions de gaz à effet de serre continuent au rythme actuel. Et si Le Gulf Stream ralentit, on risque de connaître une modification importante du climat de l’Europe occidentale, dont, bien sûr, la Bretagne.

Les invasions inhabituelles de méduses, cet été, sur les côtes bretonnes sont-elles liées au réchauffement de la planète ?
Il y a toujours eu des fluctuations habituelles dans les développements massifs d’organismes, dont celles des méduses. Il n’est pas prouvé que l’apparition anormalement abondante des méduses est directement liée au réchauffement.

Un banc d’une tonne de sardines s’était aussi échoué, il y a un an, à Saint-Quay-Portrieux (22), alors que les sardines évoluent plutôt en Atlantique et non dans la Manche. Est-ce dû, là aussi, au changement climatique ?
C’est possible mais c’est difficile à prouver. Pour affirmer qu’il y a un impact du réchauffement climatique, il faut véritablement observer de telles variations d’abondances sur une longue période. Il y a cependant des réductions d’espèces, dont le lien avec le réchauffement climatique est établi. C’est le cas, par exemple, pour des espèces de bigorneaux, d’huîtres...

Des espèces de poissons sont-elles menacées ?
Oui, bien sûr.
© Le Télégrammehttp://www.letelegramme.fr/bretagne/paul-treguer-l-ile-de-sein-est-menacee-de-submersion-24-10-2015-10824051.php#UtU5mlSCVDspOpzI.99
.../...

Lire l’article complet ...


Suivre la vie du site RSS 2.0 | Contacts | Qui suis-je ? | Remerciements | Plan du site | SPIP