22 août : Lorient. Saisie de 18 tonnes de thon rouge pêché illégalement 15 août : Le Canada, premier pays à commercialiser du saumon transgénique 13 juillet : Un iceberg soixante fois plus grand que Paris s’est détaché de l’Antarctique12 juillet : Algues vertes. Tsunami vert le retour10 juillet : Algues vertes. Un second plan mis en oeuvre
Accueil > Actualités de la mer > Pays-Bas. Des patates au sel contre la faim dans le monde

Pays-Bas. Des patates au sel contre la faim dans le monde

Dernière mise à jour le mardi 5 mai 2015

Article paru
sur le site "OuestFrance" - 01 Mai 2015
Visualiser l’article original



Pommes de terre, salades ou carottes poussent dans l’eau salée au nord des Pays-Bas. Une expérience comme une aide aux mal-nourris de la planète habitant en terres hostiles.

Battu par les vents violents en provenance de la mer des Wadden, un petit champ situé sur l’île de Texel, dans le nord des Pays-Bas, pourrait bien apporter une réponse à la faim dans le monde. Là poussent, en effet, des pommes de terre dans de l’eau salée. Mettant à mal les théories agricoles actuelles selon lesquelles cultures et sel ne font pas bon ménage, le projet pourrait être une parade au problème de la salinisation des sols, qui menace la sécurité alimentaire de millions de personnes.
Entre les moutons et les digues de l’île de Texel, Marc van Rijsselberghe a ainsi planté une trentaine de variétés de pommes de terre. « Nous distribuons sept concentrations d’eau sur le champ d’essai, de l’eau douce à l’eau de mer », explique cet agriculteur de 60 ans : « on jette ce qui meurt et on étudie ce qui survit ».
Des tests sans laboratoire et sans OGM

Dans cette « Ferme des patates salées », il n’y a d’ailleurs pas que des pommes de terres au menu : Marc et son équipe, soutenus par l’Université d’Amsterdam, étudient la compatibilité avec le sel des carottes, des fraises, des oignons, des salades, etc. Les expériences ont commencé début 2006, avec en toile de fond l’idée de venir en aide aux mal-nourris sur la planète.

Sur place, la petite équipe de chercheurs, fermiers et ouvriers agricoles teste sans laboratoire et sans organismes génétiquement modifiés (OGM) toutes les plantes à sa disposition pour savoir lesquelles survivront dans un environnement à haute teneur en sel.

.../...

Lire l’article complet ...



Suivre la vie du site RSS 2.0 | Contacts | Qui suis-je ? | Remerciements | Plan du site | SPIP