26 septembre : Quand la science aide à faire tomber les cartels de l’ivoire25 septembre : Algues brunes. Le bon filon d’une entreprise bretonne rticle paru sur le site "Le Télégramme :"...24 septembre : Bar. Le ras-le-bol des ligneurs 23 septembre : La Bretagne ne veut pas rater le train 22 septembre : Rade de Brest. Coquilles : la campagne devrait passer au vert22 septembre : Rade de Brest. Coquilles : la campagne devrait passer au vert21 septembre : Le Croizic. La première éolienne flottante française a commencé à produire de l’électricité 20 septembre : La Dominique, premier pays au monde à interdire le plastique18 septembre : Coquille Saint-Jacques. Pêcheurs français et britanniques trouvent un accord 17 septembre : Un cluster pour booster la filière algues 15 septembre : Requin-taupe, travaux et raid 14 septembre : Pêche. Un drone de surveillance en test à Plouézec [Diapo et vidéo] 13 septembre : Coquille Saint-Jacques : échec des négociations entre Français et Britanniques12 septembre : La haute mer, un bien commun pas encore protégér11 septembre : Pourquoi il ne faut pas tuer les araignées chez vous10 septembre : « The Ocean Cleanup », un énorme extracteur, va nettoyer le vortex de déchets dans le Pacifique8 septembre : Coquille Saint-Jacques. « Blocage » des négociations entre pêcheurs français et britanniques8 septembre : Climat. Jean Jouzel : « Il faut agir tout de suite » 7 septembre : Saint-Jacques. Accord renouvelé entre pêcheurs britanniques et français 6 septembre : Pêche au bar. L’interdiction levée pour les pêcheurs amateurs 5 septembre : Haute mer. Un réservoir de ressources génétiques en manque de régulation 4 septembre : Consommation d’algues : attention au risque d’excès d’iode !3 septembre : CO2, la mer défoncée à l’acide 2 septembre : Mer. Les pros du port défendent Brest et Roscoff1er septembre : Pêche au gros. « Perfection ou punition »31 août : Le saviez-vous ? Des orques croisent en mer d’Iroise31 août : Pêche au thon rouge. C’est du sport ! 30 août : Poisson cru. Gare à l’Anisakis 29 août : Saint-Jacques. Pêcheurs français et anglais s’affrontent en mer 28 août : Saint-Brieuc. Patrons-pêcheurs et acolytes condamnés pour un trafic de coquilles27 août : Glénan. Une baleine à bec échouée aux Moutons25 août : Chaleur estivale. Le thon aime, les huîtres et moules souffrent 24 août : Lorient. Keroman : la belle saison de la sardine et du thon23 août : Pêcher un bar et le garder. L’amende peut être salée22 août : Des huîtres pour faire revenir la biodiversité dans la mer du Nord 21 août : Côtes-d’Armor. Ils sont accueillis par un requin en rentrant au port 20 août : Algues vertes. En retard, elles sont de retour 18 août : Floride. La vie aquatique de la côte ouest décimée par une « marée rouge » 17 août : Le Canada veut interdire des pesticides nocifs pour les abeilles16 août : Fil & Fab. Des objets fabriqués à partir de filets de pêche 15 août : Finistère. Poisson cru : la préfecture appelle à la vigilance 14 août : Eau de mer. 22 degrés en rade de Brest ! 13 août : Insolite Bientôt des crevettes "Made in Bretagne"
Accueil > Actualités de la mer > Pêche. L’avenir des chalutiers est électrique

Pêche. L’avenir des chalutiers est électrique

Dernière mise à jour le mardi 26 novembre 2013

Article paru
sur le site "Le Télégramme" - 21 Novembre 2013
Visualiser l’article original



% des coûts de carburant. 80 % des émissions de CO2. Les économies visées par le projet Fish2Eco Energy sont ambitieuses. Conçu et soutenu par l’association France Pêche durable et responsable, ce chantier est porté par l’armement coopératif Acanor (62). Le chalutier démonstrateur, La Frégate III, est basé à Boulogne-sur-Mer. Pour le financement - pas moins de 3,7 M€ - le projet bénéficie d’aides de l’Europe, de l’État, de la région Nord-Pas-de-Calais, du département du Pas-de-Calais et de mécènes privés. La Sem-Keroman, la Scapêche et le Comité régional des pêches de Bretagne sont aussi parties prenantes de Fish2Eco Energy.

Une propulsion révolutionnaire

Dans ce cadre, plusieurs entreprises bretonnes travaillent depuis 2008 à la conception et à la réalisation d’une propulsion révolutionnaire combinant électricité et gaz. « Nous avons été approchés par la Coopérative maritime étaploise il y a trois ans », explique Maurice Buttet, dirigeant de Barillec SAS. L’entreprise concarnoise, spécialisée dans les installations électriques industrielles et maritimes, avait déjà plusieurs réalisations à son actif en matière de propulsion électrique. Mais sur des gros bateaux type thoniers. La Frégate III est un chalutier de 22,50 m...

« La pêche de demain »

En lien avec une pompe-hélice innovante, « ce projet nous a permis de travailler sur des rapports couple-vitesse totalement nouveaux, qui permettent des choses qu’un moteur diesel n’autorise pas ». Il y a l’économie de carburant, la réduction des émissions de CO2 mais aussi de soufre. Pour l’instant, les génératrices qui alimentent le moteur électrique fonctionnent au gazole. Qui sera remplacé à terme par du gaz naturel comprimé. « Ce projet, c’est un premier pas. Ça va dans le sens de ce que sera notre pêche demain », souligne Maurice Buttet. La seconde étape, pour le Concarnois, c’est « la production d’énergie à bord des bateaux ».

De meilleurs rendements dans les trains de pêche

Voilà pour le moteur du futur. Mais les économies de carburant peuvent aussi être réalisées grâce aux trains de pêche. « Ce sont deux tiers de la consommation », souligne Guillaume Loth. Ingénieur aux Docks et entrepôts maritimes de Keroman (DEMK), il travaille aussi sur le projet Fish2Eco Energy. Son objectif : optimiser les rendements des chaluts et des nasses. « Cela aura aussi, forcément, une incidence sur la sélectivité des pêches. »

Les essais ont débuté

Lire l’article complet ...



Suivre la vie du site RSS 2.0 | Contacts | Qui suis-je ? | Remerciements | Plan du site | SPIP