20 avril : La traque musclée contre les braconniers de bébés anguilles19 avril : Vigipol. Des compétences portées au niveau national ? 17 avril : L’huitre plate se développe à l’étang de Diana16 avril : Huîtres. La filière veut lutter contre la pression immobilière 14 avril : Langoustine. Lorient veut faire voyager la « demoiselle »13 avril : Le printemps à Océanopolis12 avril : Vigipol. Des compétences portées au niveau national ?11 avril : Royaume-Uni Brexit. Les pêcheurs manifestent contre l’application de la politique européenne10 avril : Le mercure est encore très présent dans notre environnement9 avril : Le saumon rose de l’Arctique remonte plus loin le fleuve Mackenzie 6 avril : Pêche au bar. Deux manifestations samedi dans la Manche5 avril : Risques côtiers. Le Parc naturel du golfe et l’UBO mesurent l’érosion4 avril : Climat. Même un réchauffement de 2° aura une incidence importante 3 avril : Accastillage textile. L’idée qui prend le large2 avril : Innovation. Le plastique, leur carburant !1er avril : Brexit. Les pêcheurs anglais eux aussi sont inquiets 31 mars : Grandes marées. De retour dès ce samedi ! 28 mars : Charente. Au secours des civelles27 mars : Erdeven. TK-Bremen : le cargo échoué ressort du sable 26 mars : Brest. Niveau de la mer : ça monte toujours plus vite23 mars : Pleubian. Une brèche béante dans le Sillon de Talbert22 mars : Bars en péril. Quels coupables ?13 mars : Saint-Nazaire. STX présente ses nouveaux paquebots écolo12 mars : Pêche au bar interdite. Près de 650 manifestants à Morlaix10 mars : Mer. Une filière qui embauche 9 mars : Le froid fait s’échouer des milliers d’étoiles de mer8 mars : Vincent Campredon. « Montrer au monde que la mer est l’avenir de l’humanité » 7 mars : Marée. Un dauphin échoué à Plougoulm, un autre sauvé à Santec
Accueil > Actualités de la mer > Pêche. L’étau se resserre sur SOS petite Mer de Gâvres

Pêche. L’étau se resserre sur SOS petite Mer de Gâvres

Dernière mise à jour le lundi 14 mai 2012

Article paru sur le site "Le Télégramme" - Jeudi 10 Mai 2012
Visualiser l’article original



Pêche. L’étau se resserre sur SOS petite Mer de Gâvres

La revente des « fruits » de la pêche à pied est autorisée aux seuls professionnels. Ce principe a été rappelé lundi, avec force procès verbal, à l’association SOS Petite mer de Gâvres. Ce que conteste leur bouillant président, Alain Malardé.

Le droit coutumier n’a pas été d’un grand recours pour les membres de l’association, lundi, quand les services des Affaires maritimes (désormais Délégation de la mer et du littoral) ont mené une opération de contrôle. À l’intérieur du petit cabanon surplombant la jetée, les agents ont découvert 205kg de palourdes (dont 67kg de japonaises), achetées par l’association aux pêcheurs à pied de loisir au terme de trois jours de beaux coefficients de marée.

Une activité illégale

L’affaire n’est pas nouvelle. Voilà des années que l’association procède ainsi, arguant que le droit coutumier et la tradition sont de leur côté. Le site est connu, bien au-delà de la Petite mer de Gâvres. Les pêcheurs à pied de loisir s’y rendent sans complexes pour vendre le produit de leur pêche. Des palourdes principalement. L’association se charge ensuite, selon ses propres circuits, d’écouler cette marchandise. L’affaire n’est pas légale. L’association, qui revendique des centaines d’adhérents, ne le nie pas. Son président, Alain Malardé, plaide pour la reconnaissance du droit coutumier. L’affaire est aujourd’hui devant la Cour européenne des droits de l’homme. Un ultime recours pour l’association, sanctionnée ...

Lire l’article complet sur Le Télégramme ...



Suivre la vie du site RSS 2.0 | Contacts | Qui suis-je ? | Remerciements | Plan du site | SPIP