11 janvier : Pêche. Le poisson tué à la japonaise à Quiberon 2 janvier : Dans le bassin d’Arcachon, des producteurs d’huîtres traditionnelles lancent une pétition contre les huîtres de laboratoire1er janvier : www.Manger-la-mer.org vous présente ses meilleurs voeux pour l’année 2017Décembre 2016 : Réveillon : une huître sur trois est "artificielle"Décembre 2016 : Florent Tarbouriech implante en Espagne son procédé d’"huîtres solaires"Décembre 2016 : Ostréiculture. Des « huîtres espionnes » pour déjouer les voleursDécembre 2016 : Huîtres d’Étel. « Ni trop salées, ni trop iodées »Décembre 2016 : Coquilles de la rade. Tous ne jouent pas le jeuDécembre 2016 : Fêtez Noël à Océanopolis !Décembre 2016 : Thoniers dans l’Indien. Finie la protection militaire Décembre 2016 : Pêche au bar. Les ministres ménagent les professionnelsDécembre 2016 : L’UE s’accorde sur les quotas de pêche 2017Décembre 2016 : UBS. Des pistes pour valoriser la solieria Décembre 2016 : Dauphins échoués. Un séisme sous-marin évoquéDécembre 2016 : Coquilles Saint-Jacques. Première pêche aux GlénanDécembre 2016 : Le retour inespéré de la morue du NordDécembre 2016 : Rade de Brest. L’effort de pêche sur la praire menace-t-il le maërl ?
Accueil > Actualités de la mer > Pêche. Le poisson tué à la japonaise à Quiberon

Pêche. Le poisson tué à la japonaise à Quiberon

Dernière mise à jour le mercredi 11 janvier 2017

Article paru
sur le site "Le Télégramme" - 05 Janvier 2017
Visualiser l’article original


Sur le Miyabi, ligneur quiberonnais de neuf mètres, le poisson ne meurt pas par asphyxie.
Il meurt tué, sitôt sorti de l’eau, selon une méthode ancestrale très répandue au Japon. Sa chair reste ferme et savoureuse et se négocie à très bon prix directement auprès des mareyeurs.

15 h, mardi, sur les quais du port de pêche de Quiberon, Daniel Kerdavid décharge ses caisses de poisson. À première vue, la pêche du jour du Miyabi, le ligneur de neuf mètres qu’il a acheté il y a sept mois, n’est guère impressionnante : 45 kg de bar et de merlan. La particularité du contenu des caisses orange et bleu ne réside pas dans la quantité, mais dans la qualité. Le poisson débarqué chaque jour par Daniel Kerdavid est unique en Bretagne.

.../...

Lire l’article complet …


Suivre la vie du site RSS 2.0 | Contacts | Qui suis-je ? | Remerciements | Plan du site | SPIP